Entretien d'embauche : 15 questions pièges à déjouer

Séverine Cattiaux
DOSSIER : L'entretien d'embauche dans la fonction publique

En entretien d'embauche, le recruteur ou le jury peut être amené à vous poser des questions pièges. Ce dernier espère ainsi mesurer le degré de vos connaissances et essayer de cerner votre profil. Quelles sont les questions les plus classiques en entretien ? Les plus fréquentes ? Quelles réponses donner face aux RH ? Voici une liste de 15 questions pièges et nos conseils pour réussir à les déjouer le jour de l'entretien de recrutement !

Recruteur pose des questions pièges au candidat

Lors de votre entretien de recrutement, vous serez confronté à des questions "pièges"... Pourquoi parler de "pièges" ?

Parce qu'avec ces questions, le recruteur veut creuser quelques aspects de votre parcours, relever vos contradictions, vous amener à vous révéler davantage.

Il ne cherche pas forcément à vous déstabiliser. Il veut simplement s'assurer que votre profil correspond au poste proposé.

Les questions en entretien d'embauche

Les questions d'un recruteur

« Piéger la personne n’amène rien, cela la déstabilise", détaille Claude Rousselet, directrice emploi développement des compétences à Nantes Métropole.

"Un entretien c’est court, ça va vite, il faut qu’on se fasse une idée précise de l’adéquation de la personne avec le poste ».

Les questions pièges en entretien d'embauche

« Des questions pièges, je dirais qu’il n’y en a pas, elles vont plutôt arriver quand le candidat n’est pas très précis », commente de son côté Myriam Lepetit-Brière, directrice des Ressources Humaines du Département des Yvelines.

C’est dire l’importance pour le candidat de se préparer au mieux à son entretien d'embauche.

Et ce, en s'entraînant à répondre aux questions que sont susceptibles de poser les employeurs de la fonction publique.

1. Pourquoi postulez-vous chez nous ?

La question piège la plus classique de l'entretien d'embauche.

Elle sert à évaluer votre connaissance de la collectivité, de l'administration ou de l'employeur. Et surtout, votre intérêt pour le poste.

Ne décrivez pas le poste pour lequel vous postulez , mais plutôt en quoi celui-ci vous intéresse chez cet employeur, en particulier.

Evitez les réponses toutes faites et présentez des arguments qui vous sont propres.

Evitez les réponses toutes faites et présentez des arguments qui vous sont propres

« Je pose très souvent cette question, et je la relie au territoire. J’apprécie quand les candidats nous disent qu’ils ont envie de travailler avec nous, parce qu’ils sont allés voir ce que nous faisions sur Internet », détaille, Pauline Brun, directrice générale adjointe du pôle Ressources Internes de Mond’Arverne communauté.

Autres questions pièges sur le même sujet :

  • Pouvez-vous me préciser ce que vous avez compris du poste ? 
  • Pourquoi avez-vous répondu à notre annonce ?

     

 

2. Pourquoi avez-vous quitté votre emploi précédent ?

Ne cachez pas la vérité. Si vous ne vous entendiez pas avec votre employeur, vous pouvez le dire.

De même, osez affirmer que votre ancienne collectivité/administration ne vous offrait pas assez de possibilités d’évolution.

Bref, donnez des raisons objectives, tout en restant neutre. Autrement dit, sans débiner votre employeur précédent.

« L’employeur est prêt à tout entendre, dés le moment où la réponse est claire et assumée", commente Pauline Brun.

"Il y a des gens qui nous disent : On veut changer de vie avec ma famille et on en a marre de la région parisienne.

Pourquoi pas..."

>> A lire aussi : Quelle tenue choisir pour un entretien d'embauche dans la fonction publique ?

3. Parlez-moi un peu de vous...

Ne vous perdez pas dans les détails de votre carrière. Allez à l’essentiel ! Ne récitez pas votre CV, contentez-vous de détailler les expériences précédentes qui vous ont conduit à postuler à cette offre d'emploi.

« C’est mieux d’avoir préparé cette question pour bien la structurer", souligne Myriam Lepetit-Brière,DRH du Département des Yvelines.

"Pour guider le candidat, je précise plutôt la question ainsi : Parlez moi de votre parcours au regard du poste auquel vous candidatez  ou  encore : Pourquoi votre profil peut correspondre au poste ?".

Ce qui est intéressant c’est de comprendre la dynamique du parcours du candidat, les compétences qu’il a développées et qui vont lui servir pour le poste. », souligne Myriam Lepetit-Brière.

>> A lire aussi : 5 étapes clés de l'entretien d'embauche dans la fonction publique

4. Pourquoi ce trou dans votre CV ?

Ne mentez pas, ne soyez pas gêné non plus. Vous avez connu une période de chômage ? Et alors, qui n’en a pas connu ?

Avec la crise, les recruteurs sont plus tolérants. Votre interlocuteur veut surtout savoir comment vous avez occupé votre temps.

Montrez que vous avez eu une démarche proactive. Indiquez ce que cette période vous a apporté : de la ténacité, de nouvelles aptitudes...

Montrez que vous avez eu une démarche proactive

Ou alors, si vous avez profité de cette période pour vous investir dans le bénévolat ou aider un ami à monter son affaire ? Dites-le !

« Si le candidat a enchaîné trois employeurs en an et demi, je vais tâcher de comprendre pourquoi", affirme Pauline Brun.

"Je n’ai pas de problème avec ce type de changement quand tout peut s’expliquer, que la personne pose les choses positivement."

Même genre de réponse pour...

  • Qu'avez-vous fait depuis votre dernier emploi ?

5. Quels sont vos points forts, faibles, vos défauts et qualités ?

Attention ! C'est la question piège par excellence. Le recruteur cherche à connaître les risques qu'il prend en vous embauchant.

Montrez que vous avez suffisamment de recul sur vous-même pour discerner vos qualités, vos défauts et vos axes d'amélioration.

Décrivez un ou deux défauts et les mesures prises pour les corriger.

Ne dressez surtout pas de liste, on pensera que vous êtes une personnalité à problème.

Evitez aussi les défauts qui sont en fait des qualités déguisées : « Je suis perfectionniste »… Trop entendu !

Pour votre point faible, gommez-le en expliquant votre plan d'action pour le faire disparaître.

« Pour un poste de manager, je vais plutôt poser ce type de question moins directe, plus aidante : Comment vos collaborateurs vous décrivent comme manager ?" , précise Myriam Lepetit-Brière, DRH de Mond’Arverne communauté.

Même genre de réponse pour...

  • De quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ?
  • Pourquoi pensez-vous être le candidat idéal ?
  • Quel type de difficulté avez-vous du mal à gérer ?

>> A lire aussi : Savoir-faire et savoir-être : faites-valoir vos compétences en entretien de recrutement

6. Savez-vous dire non ?

Sans hésiter, répondez oui ! Il faut savoir dire non. Celui qui répond toujours oui passe pour avoir peu de convictions et d’estime de soi.

Après, n'oubliez pas de tempérer. Précisez que vous savez expliquer et justifier ces refus. Citez des cas où le oui est possible.

7. Qui nous pourrions contacter pour recueillir un témoignage sur vos compétences ?

« Cela se fait de demander aux cadres, sur certains postes, le contact d’une personne pour  faire une prise de référence. Cela peut être un collègue, un homologue, pas nécessairement son responsable qu’on vient de quitter », explique Myriam Lepetit-Brière.

8. N'êtes-vous pas trop jeune pour ce poste ?

Encore une question pour vous tester. Ne vous mettez pas sur la défensive ! Répondez avec sérénité, rappelez que la jeunesse a des atouts : la réactivité, l'adaptabilité, etc.

« Toutes les questions relatives à l’âge, au sexe, l’origine, la religion…sont proscrites", avertit Claude Rousselet, directrice emploi développement des compétences à Nantes Métropole.

Toutes les questions relatives à l’âge, au sexe, l’origine, la religion…sont proscrites

" Par contre, rien n’interdit un employeur de demander à un candidat qui a peu d’expérience, les raisons qui le poussent à briguer ce poste dans votre collectivité ».

>> A lire aussi : Entretien d'embauche : 5 questions pour tester votre motivation

9. Où vous voyez-vous dans dix ans ?

A travers cette question, le recruteur teste votre capacité à vous projeter. Il jauge aussi vos ambitions, à l’aune de votre parcours.

Pour y répondre efficacement, faites le lien entre vos expériences passées, le poste recherché et le contexte économique.

« Derrière cette question, on jauge si la personne a structuré un peu son plan de carrière, cela peut aussi servir à décrisper l’entretien et recueillir une expression plus spontanée », estime Claude  Rousselet.

10. Quels sont vos hobbies ?

A question bateau, pas de réponse bateau si possible. Oubliez randos, voyages, lecture !

Par contre, votre intérêt pour la culture des bonsaïs, votre passion pour la navigation ou la poésie contemporaine marqueront l’esprit du recruteur.

« Certains recruteurs s’intéressent à cette partie-là. Quand on est engagé dans l’associatif, cela donne une certaine couleur en effet à la personnalité », estime Claude Rousselet.

11. Quel est votre niveau d'anglais ?

Répondez sincèrement, car l'entretien va rapidement basculer en anglais.

Si vous êtes vraiment moyen, dites-le. Saisissez cette occasion pour mettre en valeur toute autre compétence linguistique…

12. Etes-vous plutôt chasseur ou éleveur ?

En dégainant cette question insolite en entretien d'embauche, l’employeur ne cherche pas à vous coincer, mais à cerner votre vraie nature.

Peu importe que vous choisissiez l’un ou l’autre, l’important est de justifier clairement votre choix.

13. Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous ?

Certains recruteurs aiment les questions qui déroutent, comme celle-ci. Ils cherchent en fait simplement à savoir ce qui vous caractérise.

Vous avez tout intérêt à choisir un animal connu pour des qualités qui vous seront utiles pour le poste convoité.

14. Vous devez concevoir un plan d’évacuation d’urgence pour la ville de Paris, comment procédez-vous ?

La vraie question est : savez-vous résoudre les problèmes ? Même si vous ne connaissez pas la réponse, l’essentiel est de la chercher. Prenez votre temps.

A haute voix, montrez que vous tentez de résoudre cette énigme. La réponse à ne pas faire : « je ne sais pas ». Vous n’allez pas vous dégonfler à la première difficulté !

Même si vous ne connaissez pas la réponse, l’essentiel est de la chercher

« Sur les profils de techniciens qui sont responsables de très grosses équipes, oui, il y a aura des questions sur des mises en situation, des mini cas pratiques", confirme Claude Rousselet.

"Et lorsque vous postulez sur un poste d’encadrement, il faut aussi vous attendre à des questions  de mise en situation, pour se faire une idée aussi de votre personnalité. »

15. Avez-vous des questions à me poser ?

Avec cette dernière question de l'entretien d'embauche, on teste votre curiosité. Pensez à préparer une question de conclusion. Si vous n’en avez pas, posez ces questions qui passent bien :

« Quelle est la prochaine étape du recrutement ? Quand serai-je recontacté(e) ?».

Montrez que vous êtes motivés.

C'est aussi le moment d'aborder la question de votre disponibilité, éventuellement d'évoquer d'autres rendez-vous avec d'autres employeurs... Histoire de vous faire désirer.

« On voit parfois des candidats qui posent uniquement des questions sur les avantages : combien de jours de congés, de RTT, quelles sont les primes, et si on a une convention télétravail… Ce ne donne pas une très bonne image très bonne", explique Claude Rousselet.

"On s’attend aussi à ce que le candidat cherche à en savoir plus sur sa prise de poste, le service qu’elle va intégrer… Elle peut par exemple se demander « pourquoi la personne qu'elle va remplacer est partie. Etc.»

5 questions de l'entretien d'embauche à déjouer en vidéo

Apprenez à déjouer les questions pièges de l'entretien de recrutement avec nos conseils en vidéo.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE SILLE LE GUILLAUME

RESPONSABLE DES SERVICES TECHNIQUES H/F

Titulaire, Contractuel | 30/09/2022 | VILLE DE SILLE LE GUILLAUME

VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

Responsable effectifs budget et application métiers RH

Titulaire, Contractuel | 30/09/2022 | VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

Directeur (rice) des Finances  H/F

Titulaire, Contractuel | 30/09/2022 | VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

INFOPRO DIGITAL

Commercial Sédentaire B to B H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 29/09/2022 | INFOPRO DIGITAL

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Ville de Rennes - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article