Comment parler d'un échec professionnel en entretien d'embauche ?

Justine Kent
DOSSIER : L'entretien d'embauche dans la fonction publique

Il y a des sujets que les candidats se passeraient bien de détailler lors d’un entretien d’embauche. Spécialement ceux qui ne mettent pas en valeur leur parcours ou leur profil. Pourtant, parler de ses échecs professionnels peut être rassurant pour les recruteurs et même valorisant pour votre candidature. Dans la fonction publique, deux types de situations sont propices à éveiller les soupçons de votre interlocuteur. On vous dit comment y répondre.

Echec professionnel en entretien

Parler d’un échec professionnel en entretien n’est jamais une tâche facile. Mais en utilisant les bons arguments, ces échecs peuvent montrer au recruteur public que vous savez rebondir.

Échec professionnel : justifier un passage éclair dans une ou plusieurs administrations

Mobilités successives dans la fonction publique : comment l’expliquer ?

Même si la mode est à la mobilité, un candidat affichant peu de temps -soit en dessous de trois ans- dans un même poste éveillera, à n’en pas douter, le questionnement du recruteur. Si ce scenario s’est répété auprès de plusieurs employeurs publics, il deviendra même source de suspicion. On vous interrogera probablement sur cette instabilité et, par la même occasion, on questionnera votre sens du service public. Si vous êtes dans ce cas, préparez-vous en amont à aborder la question, choisissez la franchise, mais non sans pincettes. Vos mobilités successives peuvent être dues à une erreur d’aiguillage, ou encore à un mauvais choix d’orientation. Dans ce cas, exposez les raisons qui vous ont fait accepter ces postes et pourquoi vous n’y êtes pas resté. Mais veillez à chaque fois à en extraire un enseignement.

Vous pouvez par exemple mettre en avant que le poste s’est avéré très en décalage avec votre formation et expertise, et que vous avez eu l’impression de ne pas pouvoir être assez opérationnel vis-à-vis de votre employeur. Il s’est agi alors pour vous de ne pas faire perdre de temps à l’administration qui vous avait recruté.

>> A lire aussi : Réussir un entretien d’embauche sans expérience dans la fonction publique

Changement d’organisation en interne : comment le justifier ?

Votre mobilité peut aussi s’expliquer par un changement organisationnel interne non anticipé, qui vous a forcé à quitter l’administration. À ce sujet, ne critiquez jamais l’organisation dont vous êtes parti, mais expliquez : vous vous êtes aperçu que vous aviez besoin d’une autonomie pour assurer le travail que cette réorganisation ne permettait pas.

Vous pouvez aussi mettre en avant que la voie suivie par l’administration dans laquelle vous travailliez vous mettait en porte-à-faux avec votre vision du métier ou votre ambition profonde… À vous ensuite de détailler ce que cela vous a appris professionnellement sur vous-mêmes et pourquoi vous pensez que le poste auquel vous postulez désormais est plus aligné avec vos compétences et vos aspirations. Ces explications montreront votre faculté à vous remettre en question.

La fonction publique recrute

Vous souhaitez avoir un travail qui a du sens ? Rejoignez la fonction publique !

Découvrez nos offres d’emploi

Vous avez enchainé différents postes dans le secteur privé

Sachez-le, venir du secteur privé en ayant occupé des missions dans plusieurs entreprises, peut faire peur ou provoquer la réticence de certains employeurs publics. Il vous faudra rassurer sur votre appétence pour l’intérêt général et surtout justifier votre parcours très mobile.

Si vous avez enchainé plusieurs postes dans le privé, mettez en avant votre curiosité et soif de découverte de milieux professionnels différents. Cette itinérance sans plan de carrière bien tracé doit être expliquée le plus franchement possible. Il importe cela dit de trouver un schéma directeur de votre parcours professionnel quel qu’il soit : cela peut être d’avoir occupé des fonctions similaires, mais dans des milieux professionnels différents ou, à l’inverse, une variété de postes, mais dans un même univers professionnel. Pour la première option, mettez en avant votre force d’adaptation à des environnements variés ; pour la seconde option, valorisez votre connaissance du milieu professionnel dans lequel vous avez évolué.

Mettez en avant que votre expérience du privé, notamment en termes de management, peut aussi être profitable au secteur public. À chaque fois, détaillez ce qui vous servira dans le poste pour lequel vous candidatez et n’omettez pas de suggérer que vous n’aspirez qu’à rester le plus longtemps possible dans une administration où vous sentirez une évolution possible.

Et enfin, réfléchissez bien à la présentation de votre conception de l’intérêt général et du service public !

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE SEVRES

Aide auxiliaire de puériculture H/F

Titulaire, Contractuel | 20/06/2024 | VILLE DE SEVRES

VILLE DE SEVRES

Assistant(e) administratif(ve) H/F

Titulaire, Contractuel | 20/06/2024 | VILLE DE SEVRES

MACONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMERATION

Directeur de la Petite Enfance (H/F)

Titulaire, Contractuel | 20/06/2024 | MACONNAIS BEAUJOLAIS AGGLOMERATION

FCBA

DIRECTEUR GENERAL H/F

CDI | 20/06/2024 | FCBA

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

CA COTENTIN

CA DU COTENTIN

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article