Dominique : « J’ai préparé et réussi le concours de l’ENM »

Justine Kent
DOSSIER : Concours de la fonction publique : comment les réussir ?

Dominique Gendry termine sa formation à l’École nationale de la magistrature (ENM), l’unique école de formation des juges et des procureurs. Pour Emploi public, elle revient sur son parcours et les conditions de réussite du concours.

Préparer et réussir le concours de l'ENM

À quel stade de votre formation en êtes-vous ?

Je suis à la fin de ma formation théorique. La formation de l’école court sur 31 mois avec une partie formation théorique et ensuite il s’agit majoritairement de stages effectués en police, en gendarmerie, en établissement pénitentiaire

Il y a également un plus long stage juridictionnel que j’ai effectué au Tribunal judiciaire de Marseille.  Ensuite, il y a des épreuves écrites et un classement qui détermine le choix de postes que vous pourrez occuper. J’ai choisi le poste de substitut du procureur, placé auprès la cour d’appel de Besançon.

>> A lire aussi : Devenir magistrat à l’Ecole Nationale de la Magistrature (ENM)

Quel parcours vous a conduit à présenter ce concours et avec quelles motivations ?

J’ai eu un parcours professionnel avant. Titulaire d’un BTS action commerciale, j’ai travaillé tout d’abord en alternance dans un cabinet de gestion de patrimoine. J’ai ensuite suivi une année de spécialisation en marketing et en vente. J’ai été analyste de prêt puis chargée de recouvrement judiciaire dans un établissement de crédit.

Est arrivé le moment où cette entreprise supprimait certains postes et avait mis en place un plan d’accompagnement dans l’emploi. C’est grâce à ce dispositif que j’ai repris mes études en deuxième année de licence de droit. Je les ai poursuivies pendant cinq ans tout en travaillant à côté, jusqu’à l’obtention d’un master. Je me suis orientée vers le droit social tout en prenant un emploi de juriste dans un cabinet d’avocat.

Puis, j’ai passé le CAPA, le certificat d’aptitude au métier d’avocat avant de présenter le concours de l’ENM. C’est le travail en cabinet d’avocat qui m’a vraiment donné envie de pousser plus loin. La défense d’une seule partie m’a interrogé sur mon positionnement, j’ai réalisé que j’avais envie de voir comment c’était de l’autre côté, d’avoir accès à l’ensemble de la procédure.

La fonction publique recrute

Vous souhaitez avoir un travail qui a du sens ? Rejoignez la fonction publique !

Découvrez nos offres d’emploi

Comment vous êtes-vous préparée au concours de l’ENM ?

Trois concours de magistrat sont accessibles selon des voies d’accès différentes. J’ai présenté le troisième concours qui est ouvert à des candidats ayant plus de 8 ans d’expérience en entreprise.

Pour me préparer, je me suis inscrite dans une prépa d’un an. Je suivais des cours chaque semaine avec des examens blancs réguliers. Au délà de la régularité du travail et des cours techniques, il faut, je pense, garder l’esprit ouvert sur tout ce qui se fait en politique, suivre les actualités sur l’application de la loi. Assister aussi à des audiences est très formateur, tout comme de discuter avec les magistrats qui peuvent vous donner des conseils.

Ce travail permet de prendre de la hauteur de vue par rapport aux cours et surtout de s’interroger constamment sur ce qu’on attend de nous. Le « qui, quoi, comment ? » est important, tout comme le fait de se référer régulièrement aux textes lorsqu’on a un doute. Enfin, il ne faut pas négliger le travail collectif avec les autres élèves, tout comme se ménager des temps de repos.

Quelles compétences vous semblent nécessaires pour réussir l’ENM ?

Il faut de l’humilité et de l’humanité, et évidemment du travail. Il faut avoir de l’écoute envers les usagers, les greffiers, les assistants de justice car on se prépare à travailler en juridiction.

L’ENM est une formation d’excellence très riche en rencontres, il ne faut pas se bloquer sur la question financière. Il faut garder à l’esprit qu’il y a des prépas publiques et que les réseaux sociaux proposent beaucoup de ressources et une forme de tutorat.

Il y a par exemple le groupe « Objectif ENM » avec des conseils de magistrats délivrés en story pour réussir le concours. Il y a également des associations comme l’Amicce (Association des magistrats issus de l’intégration et des concours complémentaires exceptionnels) qui est un bon support.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DU PRE SAINT GERVAIS

AGENT.E DE SURVEILLANCE DE LA VOIE PUBLIQUE – OPERATEUR DE VIDEO SURVEILLANCE (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 20/06/2024 | VILLE DU PRE SAINT GERVAIS

CABINET RAVIAT ET OWEN CONSEIL

Chef/ffe de la Police Municipale F/H

Titulaire, Contractuel | 11/06/2024 | CABINET RAVIAT ET OWEN CONSEIL

VILLE DE CHEVILLY LARUE

Policiers municipaux pour ses deux brigades de jour (H/F)

Titulaire | 20/06/2024 | VILLE DE CHEVILLY LARUE

VILLE DE POISSY

Policier(ière) Municipal H/F

Titulaire, Contractuel | 20/06/2024 | VILLE DE POISSY

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Conseil Départemental de Seine et Marne - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article