Devenir gendarme : statuts, concours, formations

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de la sécurité

Les gendarmes sont des militaires, des agents de l'Etat. Ils peuvent être officier, sous-officier, adjoint volontaire... Présentation des différents statuts des gendarmes et des modalités d'accès à ces métiers de la sécurité publique. 

gendarmes-2015-paris-j-menj-flickrcc

Dans la gendarmerie nationale, les métiers "opérationnels" assurent les missions liées à la sécurité intérieure, à la police judiciaire, au maintien de l'ordre, à la sécurité routière et à la prévention de la délinquance. Les personnels civils travaillent plutôt auprès des états-majors, dans des postes administratifs ou techniques (experts). On vous explique comment devenir gendarme.

En 2014, la gendarmerie nationale compte 97 093 militaires et civils. En 2015, les effectifs s'élèvent à 98 155 agents: 

  • 6 734 officiers et 70 190 sous-officiers de gendarmerie 
  • 4 604 officiers et sous-officiers des corps techniques et de soutien de la gendarmerie 
  • 13 908 gendarmes adjoints volontaires 
  • 2 702 personnels civils 

A noter

Outre les opérationnels, la gendarmerie nationale comprend un corps administratif et technique, avec des officiers, sous-officiers et des gendarmes adjoints à emploi particulier (GAVEP) : horticulteurs, infirmières, etc. Les aspirants issus du volontariat (AGIV), eux, sont recrutés pour les postes administratifs dans les différents échelons.

Gendarme : un statut de militaire

Comment devenir gendarme? Il faut avoir un esprit de sacrifice, de la discipline, une extrême disponibilité et l'interdiction d'exercer le droit de grève, le loyalisme et le respect de la nation et des institutions, et respecter le "principe de neutralité". Ainsi, les militaires en activité n'ont pas le droit d'adhérer à un parti politique, à un syndicat. En revanche, ils peuvent constituer une association professionnelle.
Les règles de gestion s'appliquent aux militaires de carrière et aux officiers sous contrat.

Aptitudes médicales pour la gendarmerie nationale

Les conditions à remplir sont détaillées, par métiers, sur le site du recrutement de la gendarmerie. Lire par exemple, la page consacrée aux gendarmes adjoints volontaires (GAV).

Recrutements en 2014

En 2014, 8 659 personnes ont été recrutées (63 500 dossiers de candidature traités).

  • 377 officiers
  • 2 575 sous-officiers
  • 5 619 gendarmes adjoints volontaires
  • 72 personnels du corps de soutien, technique et administratifs de la gendarmerie nationale
  • 16 personnes recrutées dans la classe préparatoire intégrée

Grades et concours 

  1. Devenir officier
  2. Devenir sous-officier
  3. Devenir gendarme adjoint volontaire, agent de police judiciaire adjoint (GAV APJA)

1. Devenir officier

Devenir officier de carrière de gendarmerie

Les postes alternent des périodes de commandement sur le terrain, des postes de responsabilité en état-major ou d'instructeur en école. La solde à titre indicatif pour un célibataire sans enfant est de 2750 euros nets en 2016 à la sortie d'école. Le logement est concédé par nécessité absolue de service.

• Concours "universitaire" 

Ce concours universitaire est ouvert aux personnes de nationalité française, âgées de 27 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours.

Autres conditions :

  • être titulaire d'un diplôme ou titre conférant le grade de Master (bac+4) ou d'un diplôme ou titre homologué ou enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles au niveau I. Toutefois, peuvent être autorisés à se présenter les candidats justifiant qu'ils accomplissent l'année d'études pour atteindre le niveau exigé.
  • être en règle au regard du service national et être de nationalité française.

Après la réussite au concours obtenu, la formation dure deux ans. Elle prépare à différents métiers : police judiciaire, sécurité publique générale, maintien de l'ordre, etc.

Solde à la sortie de l'école : 2 750 euros.

Logement : concédé par nécessité absolue de service.

• Concours "fonctionnaire catégorie A"

Il est ouvert aux personnes de nationalité française, âgées de 28 ans au moins et 35 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours. Il faut justifier de 5 ans d'exercice dans un corps de catégorie A ou assimilé, être en règle au regard du service national et être de nationalité française. Ce concours s'adresse aux fonctionnaires civils d'Etat, aux agents de la fonction publique territoriale, d'un établissement public ou d'un organisme international.

Une fois le concours obtenu, la formation dure deux ans. Elle prépare à des métiers variés : police judiciaire, sécurité publique générale, maintien de l'ordre...

Solde à la sortie de l'école : 2515 euros.

Logement : concédé par nécessité absolue de service

•  Concours "officier des armes"

Il est ouvert aux capitaines ou lieutenants de vaisseau ou officiers de grade équivalent de nationalité française, âgés de 35 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours. Ce concours s'adresse aux officiers de l'armée de terre, de la marine, au corps des officiers mécaniciens de l'air et des officiers des bases de l'air. Il faut être titulaire d'une licence ou d'un diplôme niveau II. Une fois le concours obtenu, la formation dure un an. Elle prépare à des métiers variés : police judiciaire, sécurité publique générale, maintien de l'ordre...

Solde : ancien indice personnel, jusqu'à l'obtention d'un indice égal dans le corps que l'on vient de rejoindre ou, à la sortie de l'école, 3 365 euros

Logement : concédé par nécessité absolue de service.  

•   Concours officier de gendarmerie semi-direct (OGSD)

Depuis 2009, le recrutement interne des officiers de gendarmerie se déroule selon les modalités du concours OG SD, qui remplace les anciens concours G2 et G3. Au 1er janvier de l'année du concours le candidat doit être âgé de 36 ans au plus et être sous-officier de carrière de gendarmerie. Il doit être titulaire d'une licence de l'enseignement supérieur général ou technologique, d'un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II, d'un titre ou diplôme reconnu comme équivalent à ces derniers ou d'un titre professionnel dont la liste est établie par arrêté du ministère de l'intérieur.

•   Concours officier de gendarmerie rang

Depuis 2009, le concours OG rang permet aux gradés de la gendarmerie d'accéder au corps des officiers de gendarmerie. Au 1er janvier de l'année du recrutement ils doivent être âgé de 50 ans au plus et ne pas s'être présenté trois fois au concours. Le candidat doit être titulaire d'un grade de major de gendarmerie ou d'adjudant-chef de gendarmerie ou être titulaire du grade d'adjudant de gendarmerie inscrit au tableau d'avancement (ITA) du grade d'adjudant-chef.

•   Concours sur titre

Il faut être âgé de 27 ans au plus l’année du concours, être de nationalité française, être en règle au regard des dispositions du code du service national et être titulaire d'un diplôme ou titre conférant le grade de Master dans l'une des filières définies annuellement par arrêté selon les besoins de la gendarmerie

La première année de formation est composée d'un enseignement militaire d'une durée totale de 15 semaines, et d'enseignements professionnels ponctués par de nombreux stages dans des matières spécifiques : droit, intervention professionnelle, langues...

Au cours de la deuxième année, les élèves suivent une formation professionnelle destinée à préparer les officiers à exercer directement leur premier commandement dans l’une des quatre filières qui leur sont proposées (sécurité publique, maintien de l'ordre - défense, police judiciaire, sécurité routière) ainsi qu'une formation universitaire conduisant les élèves à l'obtention d'un Master 2 «droit et stratégies de la sécurité» de l'université Paris II Panthéon Assas.

L'OG Titres est recruté pour des missions de commandement ou en tant que spécialiste dans les filières ouvertes annuellement.

Solde à la sortie de l’école : 2 750 euros

 

Devenir officier du corps technique et administratif (OCTA) de la gendarmerie

Ces officiers occupent des fonctions de spécialiste ou d'expert ou exercent des fonctions d'encadrement et de commandement correspondant à leur grade.

Concours direct

Il est ouvert aux personnes de nationalité française, âgées de 26 ans au 1er janvier de l’année du concours (recul possible d’un an, suite à du volontariat dans les armées), qui jouissent de leurs droits civiques et sont en règle vis-à-vis des obligations du service national. Il faut aussi être titulaire d'une licence de l'enseignement supérieur général ou techologique ou d'un titre reconnu équivalent ou d'un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II.

Formation

Elle s’effectue auprès de l’école de la gendarmerie nationale de Melun, l’incorporation débute en août. Un contrat d’engagement est signé lors de l’entrée à l’école, il peut être dénoncé au cours des six premiers mois.
Les élèves reçoivent une formation militaire et professionnelle lors de la première année, ils effectuent des stages d’application en unités. En seconde année, les officiers élèves suivent des cours universitaires en partenariat avec l’université de Paris-Est Créteil et sont titulaires d’un Master 2, spécialité "Management et conseil". Puis, après trois semestres de modules, les élèves choisissent leur domaine d’activité entre trois voies : logistique financière, ressources humaines et contrôle de gestion.

Solde à la sortie de l'école :  2 155 euros.

 

2. Devenir sous-officier de gendarmerie

Ces personnels sont des experts de la sécurité et de l'intervention. Leurs champs de compétences sont variés : sécurité routière, sécurité publique, secours sur terre, mer ou montagne, enquêtes judiciaires, missions de prévention...Ils peuvent être spécialisés en ski, alpinisme, pilote d'hélicoptère ou d'engin blindé, maître-chien, cavalier, musicien, informaticien...La solde est de 1725 euros nets à la sortie de l'école.

Deux concours sont organisés, l'un ouvert aux bacheliers, l'autres aux GAV, ADS, militaires et réservistes de la gendarmerie nationale.

La première affectation au sortir de l'école dépend du rang de classement de l'élève et des places disponibles. Il peut être affecté auprès des unités de gendarmerie départementale, des escadrons de gendarmerie mobile, de la garde républicaine, des brigades de prévention de la délinquance juvénile, de la gendarmerie de l'air...

Concours
Conditions communes aux civils et aux militaires provenant d'autres corps d'armée :

  • Il faut posséder la nationalité française, et être âgé de 18 ans au moins et de 35 ans au plus au 1er janvier de l'année du concours.
  • Etre en règle au regard du service national.
  • Ne pas s'être présenté 3 fois aux épreuves du concours.
  • Présenter une moralité et d'avoir un comportement compatibles avec l'exercice de la fonction de sous-officier de gendarmerie.

Concours externe : être titulaire d'un baccalauréat

Concours interne

  • être gendarme adjoint volontaire (GAV) avec un an de service au 1er janvier de l'année du concours ; 
  • être adjoint de sécurité (ADS) avec 1 an de service au 1er janvier de l'année du concours ; 
  • être militaire des autres armées avec 4 ans de service au 1er janvier de l'année du concours ; 
  • être réserviste de la gendarmerie nationale au 1erjanvier de l'année du concours.  

 Dispositions spécifiques pour la Garde républicaine :

  • au 1er régiment d'infanterie : taille comprise entre 1,75 m et 1,85 m (excepté pour la musique avec 1,70 m pour les hommes et 1,65 m pour les femmes) 
  • au 2e régiment d'infanterie : 1,72 m.

A lire le portrait de la lieutenante-colonelle Isabelle Boureau-Post qui organise tous les concerts de la garde républicaine et du chœur de l’armée française

Formation des sous-officier de gendarmerie : 12 mois. Elle vise à transmettre aux élèves les exigences de la condition militaires et de leur dispenser les connaissances professionnelles nécessaires à l'exercice d'un métier dédié à la protection des personnes et des biens.

Solde :  1505 euros pour un élève, 1725 euros à la sortie de l'école.

Logement : logement concédé par nécessité absolue de service.

Autres avantages : 75 % sur les billets SNCF. 9 semaines de permission et 15 jours de permission complémentaires. 

Devenir sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie nationale (CSTAGN)

Les postes de sous-officiers du corps de soutien technique et administratif de la Gendarmerie nationale sont offerts dans les spécialités suivantes :

  •  administration et gestion du personnel (80 postes en 2016) ;
  • gestion logistique et financière (19 postes en 2016) ;
  •  affaires immobilières (25 postes en 2016)  ;
  • restauration collective (19 postes en 2016) ;
  •  auto-engins blindés (19 postes en 2016).

3. Devenir gendarme adjoint volontaire agent de police judiciaire adjoint (GAV APJA)

Le gendarme adjoint volontaire agent de police judiciaire adjoint seconde les sous-officiers dans leurs missions. La première affectation se fait en fonction du rang de classement au sortir de l'école, des postes disponibles et des souhaits géographiques du lauréat. Les affectations durent trois ans. A la fin de la première, le volontaire peut formuler des souhaits de mutation.

Concours : ouvert aux personnes de nationalité française, âgées de 17 ans révolus à 26 ans au plus, à la date de dépôt de la demande, jouissant de leurs droits civiques et présentant une bonne moralité. Il faut être en règle au regard des dispositions du code du service national, ne pas avoir échoué trois fois aux épreuves de sélection et être reconnu apte physiquement par un médecin de la gendarmerie. Il est nécessaire de réussir les épreuves de sélection (un test psychotechnique, un questionnaire de connaissances générales et un entretien avec un officier de gendarmerie).

Formation : 9 semaines de formation rémunérée à l'école, comprenant un module de formation militaire et professionnelle, 12 semaines d'application en unité. L'élève reçoit un diplôme de gendarme adjoint APJA de niveau V de l'enseignement technique (BEP).

Statut : le volontariat est souscrit au premier grade de militaire du rang. Le contrat est de deux ans, renouvelable 1 fois pour une durée maximum de 3 ans. Il devient définitif au bout de trois mois pour un contrat d'un an, de six mois si le contrat dépasse douze mois. Les GAV ont droit aux congés prévus par la législation (maternité, paternité, adoption, maladie...).

Solde : la rémunération en école dépend du grade et de l'affectation. A la sortie de l'école : 930 € euros plus une prime d'alimentation de 224 euros.Soit 1154 euros net par mois en début de contrat pour les GAV.

Logement : gratuit.
Avantages : paquetage dont les effets seront renouvelés et entretenus par l'Etat. 75 % sur les billets SNCF. 25 jours de permission pendant les 12 premiers mois, 45 jours par la suite. 15 jours de permission complémentaires. Affiliation au régime de la Sécurité sociale militaire.

Evolution professionnelle des GAV APJA

Après un an de contrat, le gendarme adjoint peut déposer une candidature pour un emploi de sous-officier de gendarmerie ou, dès que ce recrutement est ouvert, de sous-officier des corps de soutien technique et administratif. Il bénéficie alors d'une préparation spécifique aux épreuves de sélection de sous-officier de gendarmerie. En cas de retour à la vie civile, un dispositif d'aide à la reconversion et à l'insertion professionnelle est prévu.

Dates des concours et offres d'emploi 

> Voir les dates des concours dans le domaine de la sécurité (faute de résultat, vous avez la possibilité de laisser une alerte pour être averti par mail)

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE VITRY SUR SEINE

Agent de police municipale 2019 (h/f)

Titulaire, Contractuel | 14/10/2019 | VILLE DE VITRY SUR SEINE

VILLE D'AUBERVILLIERS

RESPONSABLE TRAVAUX ET SECURITE (F/H)

Titulaire, Contractuel | 01/10/2019 | VILLE D'AUBERVILLIERS

jacqueslalande-1321745.png

Adjoint(e) au chef de service de police municipale h/f

Titulaire | 20/09/2019 | VILLE DE SAINT JACQUES DE LA LANDE

VILLE DE CORBEIL ESSONNES

Agent de police municipale (H/F)

Titulaire, Contractuel | 26/08/2019 | VILLE DE CORBEIL ESSONNES

Dossier du mois

Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article