Réussir le concours d’enseignant à l’INSPE : trois enseignantes témoignent

Séverine Cattiaux
DOSSIER : Les écoles de la fonction publique

Comment décrocher son concours et bien démarrer sa carrière d’enseignant ? Chloé, Nathalie et Yousra, jeunes enseignantes titulaires de l’Éducation nationale, livrent leurs conseils avisés.

Devenir enseignant à l'Inspé

Yousra, 26 ans, est institutrice en CM2 et titularisée depuis la rentrée 2023. Après une licence de management, elle réalise que ce n’est pas manager une équipe qui l’intéresse, mais transmettre, expliquer aux autres. Elle s’inscrit au master MEEF à l’Inspé de l’académie de Versailles.

Conseil n°1 : Vérifier son intérêt pour le métier d’enseignant

« Embrasser une carrière de professeur, c’est d’une part préparer un concours, puis continuer à se former lors de son année de stages, et ensuite faire cours à sa classe, tous les jours… Cela mérite de prendre le temps de vérifier que ce métier est bien à son goût. Avant de m'engager dans cette voie, je me suis informée auprès de personnes que je connaissais qui étaient professeurs des écoles, pour poser toutes les questions qui me trottaient dans la tête... »

Conseil n°2 : Être très organisé

« Pour ce métier-là, il faut être très organisé. J'ai vu, pendant ma formation à l’Inspé, un certain nombre d’étudiants démissionner parce qu’ils se laissaient déborder, mélangeaient leur vie perso et pro. Ils faisaient trop de travail à la maison au lieu d’optimiser leur temps pendant la formation, et cela devenait trop lourd à gérer... »

Conseil n°3 : Renforcer ses compétences

« Pour m’aider à renforcer mes bases en français et en maths, en plus des cours de l’Inspé, j'ai regardé beaucoup de vidéos sur internet de professeurs qui expliquaient certaines notions en s’adressant à leurs élèves, cela m'a beaucoup aidée. »

Conseil n°4 : Progresser en restant soi-même

« Un conseil que je peux donner, c'est d'être très naturel face aux élèves. Cela ne sert à rien de changer d’identité pour avoir une bonne note à son stage, nous ne sommes pas là pour être jugés par les tuteurs ou les conseillers pédagogiques, mais pour recueillir leurs conseils afin de nous améliorer.

Il faut trouver la bonne posture, nous ne sommes pas des animateurs. C’est vrai qu’avoir une certaine autorité naturelle aide beaucoup face aux élèves. Pour ceux qui sont timides, c'est très difficile, on a eu des cours de théâtre pour se libérer. Il faut se sentir bien et être à l’aise, car les élèves ressentent tout. »

La fonction publique recrute

Vous souhaitez avoir un travail qui a du sens ? Rejoignez la fonction publique !

Découvrez nos offres d’emploi

 

Nathalie, 46 ans, est professeure de lycée depuis le 1er septembre. Après un bilan de compétences, cette juriste fiscaliste dans un cabinet d'expertise comptable décide de changer de voie. Après l’obtention de l’agrégation, elle rejoint l’Inspé et se forme à son métier dans le cadre d’un diplôme interuniversitaire (DIU).

Conseil n°5 : Ne pas lésiner sur la préparation au concours

« J’ai évidemment arrêté de travailler pour me consacrer pleinement à ma préparation de l’agrégation pendant un an. J’ai suivi la préparation Agol, agrégation en ligne en économie gestion, de l'académie de Rennes. Les cours se tenaient entre 18 et 21h, il faut être assidue et pouvoir se libérer. C’est toute la famille qui a dû faire un effort, mon mari s'occupait de nos deux enfants pendant lors de ma préparation au concours de l’agrégation. Les week-ends étaient consacrés aux entraînements prévus.

Résidant à Cannes, il m’est arrivé de me déplacer une ou deux fois à Rennes pour des temps en présentiel, utiles aussi pour se souder et se motiver… J’ai également fait le trajet lors des préparations orales. »

Conseil n°6 : Se préparer à enseigner n’importe où

« Il ne faut pas oublier que le concours pour devenir professeur est national. On fait des vœux et, en fonction de la filière dans laquelle on est et de nos points, il faut s'attendre à enseigner parfois loin de chez soi, là où on nous envoie pour faire nos armes.

Une fois affecté dans une académie, on rejoue pour choisir son département et sa ville. Parfois, l'un de nos vœux est exaucé, parfois aucun d’entre eux, et nous sommes envoyés quelque part pour faire « bouche-trou ».

Ex-directrice de bijouterie, Chloé, 33 ans, est professeure des écoles et titularisée depuis septembre 2023. Sur un mi-temps, elle est en charge d’une classe de CP et sur l’autre mi-temps d’une classe de CM2. Salariée pendant 5 ans et détentrice d’un BTS esthétique, elle a passé le concours de troisième voie. En 2022, elle a intégré l’Inspé pour une année de formation pratique.

Conseil n°7 : Oser demander de l’aide

« Nous passons tous lors de la formation par une phase de doute lors de la formation au cours de laquelle nous avons envie de baisser les bras. Nous nous rendons compte que notre manière de travailler n'est pas la bonne méthode.

A partir du moment où nous sommes sûrs que ce métier est celui que nous souhaitons faire, il faut s’accrocher, mais aussi tirer profit de l'année de stage pour poser toutes les questions, se servir des professeurs de l'Inspé comme appui, demander de l'aide auprès des enseignants qui travaillent dans l'établissement. Il faut bien admettre qu’après plusieurs années de métiers, beaucoup d’enseignants continuent de se remettre en question. C’est un métier où les élèves changent et où nous sommes tout le temps obligé de nous adapter ».

Conseil n°8 : Constituer un groupe de pairs

« Quand j’étais étudiante à l'Inspé, nous avons créé un groupe sur Whatsapp où nous nous sommes beaucoup entraidés. Nous avons échangé beaucoup de ressources. Nous nous sommes tous donnés de nombreux conseils. Ces échanges ont été très importants pour se sentir soutenus.

Aujourd’hui, le groupe continue à fonctionner alors que nous sommes devenus titulaires. Nous nous envoyons des messages tous les jours afin de partager ce que nous ressentons. Quand il y en a une qui est un peu fatiguée, qui a du mal avec sa classe, nous faisons en sorte de trouver des astuces pour que chacune s'en sorte mieux. »

>> A lire aussi : Louisa, professeur de mathématiques, transmet son savoir et sa passion et Séverine, professeur des écoles, façonne la société de demain

Préparez votre concours avec Carrières Publiques

Pour vous aider à préparer l'un de ces concours, Carrières Publiques propose des préparations aux concours de la filière enseignement, rédigées par des membres de jury.

Celles-ci sont composées :

  • De fiches thématiques d'apports de connaissances ;
  • D'ouvrages méthodologiques pour chaque épreuve
  • De 4 devoirs avec correction personnalisée pour chaque épreuve.

Préparez votre concours

Offres d’emploi en lien avec l’article

ORLEANS METROPOLE

CHEF DE PROJETS AMÉNAGEMENTS URBAINS H/F

Titulaire, Contractuel | 19/04/2024 | ORLEANS METROPOLE

ORLEANS METROPOLE

RESPONSABLE DU SERVICE VIE INSTITUTIONNELLE (H/F )

Titulaire, Contractuel | 19/04/2024 | ORLEANS METROPOLE

BORDEAUX METROPOLE

Responsable Etat Civil F/H

Titulaire, Contractuel | 19/04/2024 | VILLE DE BORDEAUX

CENTRALE SUPELEC

Coordinateur pédagogique (F/H)

CDD | 19/04/2024 | CENTRALE SUPELEC

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

ville de Paris

Ville de Paris - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article