Séverine, professeur des écoles, façonne la société de demain

Laure Martin
DOSSIER : Travailler dans l'éducation, la formation et la recherche

Professeur des écoles depuis 28 ans à Montpellier (Hérault), Séverine Laporte a d’abord exercé en école élémentaire avant de se tourner vers la maternelle depuis 15 ans.

Séverine, professeur des écoles

Votre métier en quelques mots ?

En tant que professeur des écoles, mon objectif est de transmettre aux élèves de la bienveillance dans le vivre ensemble et d’éveiller leur curiosité dans tous les domaines. Je participe donc à la construction de la société, par la transmission des savoirs tout en valorisant les compétences des élèves.

L’exercice de ce métier permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle

Vos missions au quotidien ?

Le but premier est d’apprendre à écrire, lire et compter aux élèves. De fait, les activités, même si elles sont ludiques, les amènent à acquérir ces compétences. Je les accompagne également à devenir des citoyens éclairés, capables d’effectuer leur propre choix.

En parallèle, je consacre 108 heures à du travail institutionnel, tout d’abord avec l’équipe pédagogique, autour de l’organisation de l’école, la mise en place d’outils communs, l’harmonisation des pratiques, entre les enseignants du cycle de maternelle ou l’ensemble des enseignants de l’école. Je participe aussi au conseil de l’école avec les représentants de la mairie, les parents d’élèves, des enseignants et notre supérieur hiérarchique.

Enfin, nous participons également des animations pédagogiques (formations, échanges de pratiques) chapeautées par les conseillers pédagogiques et l’inspecteur.

Qu’aimez-vous dans votre métier de professeur des écoles ?

Il s’agit d’une aventure humaine quotidienne, qui me permet d’apprendre aussi tout au long de ma vie car je fais évoluer les pratiques et la pédagogie. A titre d’exemple, nous avons récemment fait entrer le numérique dans les apprentissages des enfants notamment pour le graphisme.

Le partage entre collègues, de manière formelle et informelle, est aussi très intéressant et nécessaire afin de prendre du recul.

Enfin, dernier point non négligeable : l’exercice de ce métier permet de concilier vie professionnelle et vie personnelle.

Pourquoi avoir choisi le service public ?

Dans ma famille nous avons toujours été élevés de manière laïque, et pour ces raisons-là je ne me voyais pas travailler dans le secteur privé.

Quel est votre parcours ?

Après l’obtention de mon baccalauréat scientifique, je me suis orientée vers une faculté de sciences naturelles à Montpellier. Ma licence en poche, je voulais me diriger vers l’enseignement, mais les sciences naturelles n’étaient enseignées qu’au collège et au lycée, ce à quoi j’étais réticente. Des amis m’ont conseillée de passer le concours de professeur des écoles.

Ensuite, tout est allé très vite car j’ai intégré l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM), puis j’ai passé le concours, avant d’être titularisée après un an de stage. J’ai été affectée dans l’Hérault, qui était mon premier vœu.

>> A lire aussi : Concours professeur des écoles – CRPE

Comment voyez-vous évoluer votre carrière au sein de la fonction publique ?

Je n’ai pas d’objectif à ce niveau-là, mais il est tout à fait possible de faire évoluer sa carrière.

Par exemple, chaque année, nous pouvons changer de niveau ou d’établissement.

Il est par ailleurs possible de se spécialiser dans le handicap ou de conseiller les jeunes enseignants en devenant conseiller pédagogique ou maître formateur, ce qui requiert des formations complémentaires.

Nous avons aussi l’opportunité de devenir directeur d’école donc d’acquérir de nouvelles responsabilités, une approche différente du métier et une revalorisation salariale.

Enfin, il est possible de devenir inspecteur d’académie à la suite, là aussi, d’une formation et d’un concours.

J’accompagne les enfants à devenir des citoyens éclairés

Un conseil à donner à quelqu’un qui souhaite exercer le métier de professeur des écoles ?

Il faut savoir s’adapter au contexte, à l’école, aux élèves, à leur famille, aux collègues, ainsi qu’à l’institution car à chaque nouveau gouvernement, les demandes pédagogiques évoluent.

Et bien entendu, il faut être bienveillant et altruiste envers tous les petits élèves, leur apporter de l’attention sur leur travail, leurs besoins et leur progrès.

Professeur des écoles

Filière : Fonction publique d’Etat

Catégorie A

Corps : Professeur des écoles  

Salaire débutant : 2 138,86 euros bruts par mois

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

CONSEIL DEPARTEMENTAL DES HAUTES ALPES

Responsable d’Antenne Technique Départementale de Buëch (h/f)

Titulaire, Contractuel | 18/07/2024 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DES HAUTES ALPES

CONSEIL DEPARTEMENTAL DES ALPES MARITIMES

Adjoint au chef du service Parcours et Pilotage de la Protection de l'Enfance (H/F)

Titulaire, Contractuel | 18/07/2024 | DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES

CONSEIL DEPARTEMENTAL DES ALPES MARITIMES

Responsable de la section prévention et protection DE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 18/07/2024 | DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES

CONSEIL DEPARTEMENTAL DES ALPES MARITIMES

Adjoint au directeur de l'enfance (H/F)

Titulaire, Contractuel | 18/07/2024 | DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

soane

Département de Saône-et-Loire - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article