Salaires des profs : on vous dit tout

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Devenir enseignant

Un enseignant gagne en moyenne 2.470 euros nets par mois. En fait, les disparités sont importantes. Entre un jeune prof des écoles et l'enseignant de classes prépa, le différentiel peut atteindre 4.500 euros ! Mais la réforme PPCR pourrait dès 2017 améliorer à la fois les rémunérations individuelles et les carrières des profs.

prof_amphi

[Mise à jour : 30/12/2016] On entend souvent dire que les profs français sont mal rémunérés. C'est vrai si l'on compare leurs salaires à ceux des autres cadres de la fonction publique (catégories A et A+). Le différentiel serait d'un peu plus de 9% selon les syndicats d'enseignants. C'est vrai, aussi, par rapport à ceux de leurs homologues des autres pays européens, selon des travaux de l'OCDE publiés en 2011.

Dans un rapport de 2013, la Cour des comptes montre que le système de rémunération des enseignants français est inégalitaire. Suivant ce rapport, une minorité d'entre eux sont très bien payés : les enseignants en classe prépa(Formations dispensées après le bac, qui préparent les élèves aux concours d'entrée des grandes écoles, comme Polytechnique, HEC, etc.), des agrégés pour la plupart).

En revanche, une majorité d'enseignants apparaît relativement mal rémunérée, à cause, principalement, d'un système de notation déficient. Mais dans cette majorité, les écarts sont également importants.

Les grilles des traitements sont donc largement théoriques. Le salaire d'un enseignant varie selon le corps auquel il appartient, l'échelon atteint (donc le rythme d'avancement dans la carrière), les indemnités, le type d'établissement et le lieu où il enseigne, ainsi que le nombre d'heures supplémentaires effectuées.

Vers une revalorisation des salaires et carrières des profs

Comme les autres fonctionnaires, tous les enseignants bénéficient du protocole "Parcours professionnels, carrières et rémunérations" (PPCR) présenté par le gouvernement en 2016, dont l'aspect "rémunération" n'est d'ailleurs qu'un volet, l'amélioration des carrières constituant l'autre volet principal.

Des euros par millions

1 milliard d'euros pour les personnels de l'Education nationale

  • En mai 2016, la ministre de l'Education nationale a confirmé que 1 milliard d'euros sera consacré à la revalorisation des salaires des enseignants d'ici à 2020.
  • Près de 500 millions d'euros seront débloqués dès le 1er janvier 2017.
  • Dans le budget 2017 de l'Education nationale, les mesures PPCR pour les profs, CPE et Psy-EN atteint 222 millions d'euros et 182,4 millions d'euros sont prévus pour financer la hausse du point d'indice (0,6%) au 1er février 2017.

>> Lire aussi: PPCR : ce qui change au 1er janvier 2017

Cette revalorisation salariale des profs devrait résulter :

  • de la hausse de 1,2% du point d'indice, en deux fois (juillet 2016 et février 2017),
  • de l'attribution de points d'indice supplémentaires aux différentes échelons
  • et du transfert d'une partie des indemnités dans le traitement indiciaire sous la forme de points d'indice ("transfert primes-points"), qui donnera (c'est l'objectif) un plus pour la retraite.

Premier texte d'application et première étape, le décret n°2016-1620 du 29 novembre fixe ainsi l’échelonnement indiciaire de certains personnels enseignants, d’éducation et d’orientation. Ce texte entre en vigueur le 1er janvier 2017. 

Point statut

  • Tout enseignant, personnel d'éducation ou d'orientation-psychologue appartient à ce que l'on appelle un "corps", dans le statut de la fonction publique. Par exemple, le corps de professeur des écoles, de professeur certifié, agrégé, etc. Le corps comprend plusieurs grades qui sont autant de bornes de carrière : le premier grade, c'est la classe normale (début de carrière), le deuxième grade, c'est la hors-classe qu'ils atteignent lorsqu'ils sont promus. Dans chaque grade, des échelons. A chacun d'eux, est un associé un indice majoré qui permet de calculer la rémunération de base.  Vous allez maintenant mieux comprendre pourquoi l'augmentation de points d'indice impacte directement le niveau de salaire...>> Lire aussi : Comment est calculé le traitement de base du fonctionnaire.

>> Lire aussi : Les salaires des profs vont augmenter

Le calendrier de la réforme

Date MESURES FONCTION PUBLIQLUE MESURES EDUCATION NATIONALE
1er juillet 2016 1re revalorisation du point d’indice (0,6 %)  
1er janvier 2017 1er transfert primes-points (4 points) 1re revalorisation indiciaire des échelons
1er février 2017 2nde revalorisation du point d’indice (0,6 %)  
1er septembre 2017   Mise en place des « nouvelles carrières ». Est créée une classe exceptionnelle : 1er contingent, 2,5% de l’effectif de chacun des corps concernés (prof agrégés et certifiés, CPE, etc.) Création de la hors classe pour les psy-EN
1er janvier 2018 2nd transfert « primes-points » (5 points)  
1er septembre 2018   Classe exceptionnelle : contingent porté à 5% de l’effectif de chacun des corps concernés
1er janvier 2019   2nde revalorisation indiciaire des échelons
1er septembre 2019   Classe exceptionnelle : contingent porté à 7,5% de l’effectif de chacun des corps concernés.
1er janvier 2020   Création d’un 7e échelon dans la hors-classe des professeurs certifiés et assimilés (CPE, Psy-ÉN…).
1er septembre 2021 au 1er septembre 2023   Classe exceptionnelle : augmentation de 0,6% des contingents chaque année. Au total, la classe exceptionnelle représente 10% dans chaque corps.

Source : SNES, Syndicat national des enseignants du second degré.

Les grilles des traitements mensuels des profs

Attention, ces grilles indiciaires vont changer avec la mise en place de la réforme à partir du 1er janvier 2017.

Les rémunérations des professeurs des écoles, professeurs certifiés, professeurs de lycée professionnel et professeurs d'éducation physique et sportives évoluent selon la même grille.

>> Les professeurs des écoles, professeurs certifiés et professeurs de lycée professionnel

Situation Salaire mensuel brut mini Salaire mensuel brut maxi
Stagiaire – 3 premiers mois 1616 euros 1616 euros  
Stagiaire – 9 derniers mois 1741 euros 1741 euros  
Année de titularisation 2000 euros 2000 euros  
Après 2 ans de carrière 2060 euros 2121 euros
Après 10 ans – - 2292 euros 2459 euros
Après 20 ans – - 2834 euros 3047 euros
Après 30 ans – - 3218 euros 3626 euros


Les professeurs agrégés ont leur propre grille indiciaire.

Situation Salaire mensuel brut mini Salaire mensuel brut maxi
Stagiaire 2264 euros 2264 euros  
Après 2 ans de carrière 2436 euros 2436 euros
Après 10 ans – - 2940 euros 3167 euros
Après 20 ans – - 3626 euros 3801 euros
Après 30 ans – - 3801 euros 4459 euros


Les indemnités des enseignants

Aux traitements indiqués dans les tableaux ci-dessus s'ajoutent

  • toute une panoplie d'indemnités  : indemnités de résidence,  éventuellement supplément familial, indemnité de soutien scolaire, indemnité annuelle de suivi et d'accompagnement d'élèves (ISAE) dans le primaire et son équivalent l'ISOE...
  • éventuellement des indemnités liées à la difficulté d'exercer leurs missions, ainsi les profs qui enseignent dans des quartiers d'éducation prioritaire, où les conditions de travail sont réputées plus difficiles, perçoivent un "bonus" ((Indemnité Eclair, qui existe depuis 2012 dans les établissements participant au programme des écoles, collèges et lycées pour l'ambition et la réussite.)). 

Une part des primes et indemnités va donc être transformée en points d'indice (PPCR). Ce sera le cas notamment de l'SAE et de l'ISOE. Cette opération devrait être sans effet sur le montant du salaire net puisque le transfert sera compensé par l'ajout de points d'indice. En revanche, c'est une bonne nouvelle pour les retraités, puisque les primes n'entrent pas dans le calcul de la retraite des fonctionnaires.

>> Lire aussi : Le calcul de la retraite des fonctionnaires

Avancement et rémunération des enseignants

La rémunération de l'enseignement dépend de son ancienneté et de sa notation.  Or, comme le souligne la Cour des comptes dans son rapport de 2013,  la note "reflète mal les mérites de l'intéressé en raison du cadre étroit qui la régit (grille de notation) et de l'insuffisance fréquence des inspections".

Par ailleurs, les profs font des heures sup', occasionnelles ou non (lire ci-dessous) qui sont rémunérées différemment selon le corps auquel appartient l'enseignant.

Là aussi, le protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) bouleverse la situation. La notation, notamment, va disparaître, remplacée par 4 "rendez-vous de carrière".

 

Repères

La variable des heures sup' : les HSA et les HSE

- Les heures supplémentaires année (HSA) sont attribuées pour la totalité de l'année scolaire, elles s’ajoutent à l’obligation réglementaire de service (ORS) dans l'emploi du temps des enseignants.

Les chefs d’établissement peuvent imposer la première HSA à un enseignant. Ils font appel au volontariat pour les heures suivantes.

Quasiment inexistantes à l'école, plus de 511 000 heures (HSA) ont été effectuées en 2010-2011 dans le secondaire par plus de 232 000 enseignants, soit 56% des professeurs du secondaire. Pour les profs agrégés, l’heure supplémentaire année (HSA) oscille entre 171 et 188 euros.

Entre 2007 et 2011, le nombre des HSA n'a cessé de croître pour notamment compenser la diminution des postes, selon la Note d'information n°13.08 publiée en mai 2013 par le ministère de l'Education nationale.

- Les HSE sont les heures supplémentaires effectives. Occasionnelles, elles résultent d'un dépassement exceptionnel du service hebdomadaire.

(Grilles des traitements : ministère de l'Education nationale, données au 1er septembre 2014).

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2015

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article