Moins de 35 ans? Ces emplois publics sont faits pour vous

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : La fonction publique recrute

Parmi les métiers qui recrutent le plus, certains permettent d'acquérir une expérience professionnelle après une formation relativement courte, avant de s'engager dans une carrière longue dans la fonction publique.

Recrutement

 

Les emplois de la filière éducation-enseignement

Si vous avez moins de 35 ans, vous pouvez devenir enseignant fonctionnaire après un concours, mais vous pouvez préférer le statut de contractuel, pour vous frotter au terrain avant de vous engager pour la vie dans l'Education nationale, par exemple. La "crise" des vocations dont souffre l'Education nationale amène en effet les rectorats à recruter de plus en plus de contractuels. Ceux-ci bénéficient d'ailleurs, depuis 2016, d'un quasi statut, calqué sur celui de leurs homologues fonctionnaires.

Enseignant fonctionnaire ("titulaire") 

  • A partir de bac+5

  • Recrutement après un concours 

Le ministère de l'Education nationale a recruté 25.000 nouveaux enseignants en 2017 et 20 000 en 2018. L’accès à la fonction est possible à partir d'une licence (bac+3) ou d'un diplôme équivalent, qui permet d'accéder au master métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation (MEEF), au cours duquel se déroulent les concours de recrutement des enseignants. Toutes les licences donnent accès au master MEEF, mais certaines disciplines sont à privilégier, suivant que vous envisagiez d’exercer dans une école primaire ou dans un collège ou un lycée.

  • Pour devenir professeur des écoles, préférez une licence liée à l'une des disciplines enseignées à l'école primaire (français et mathématiques, sciences, histoire-géographie, langue vivante, éducation physique et sportive).
  • Si vous souhaitez devenir professeur de l'enseignement du second degré, au collège ou au lycée, choisissez  une licence adaptée à la filière et à la discipline d'enseignement auxquelles vous vous destinez. Une licence de lettres est par exemple préférable pour devenir professeur de français.

Aujourd'hui, l'enseignant fonctionnaire est recruté à bac+5, mais un projet de réforme du gouvernement prévoit de prérecruter les futurs enseignants fonctionnaires à bac+3, avec un coup de pouce financier pour qu’ils puissent consacrer 100% de leur temps à leur formation.

 

Enseignant contractuel

  • A partir de bac+2

  • Recrutement sous CDD ou CDI

L'Education nationale recrute aussi des enseignants sous CDD ou CDI, à partir d'un niveau d'études bac+2. De fait, si l'on en croit les statistiques du ministère, celui-ci rémunère 61.670 enseignants contractuels au total, dont la moitié dans le secteur public (51%). Ceux-ci représentent une part croissante des enseignants du second degré : ils forment 7,6% des effectifs dans les collèges et jusqu’à 11,7% dans les lycées professionnels. Notez que la plupart des enseignants en CDD ont moins de 35 ans, alors les 50 ans et plus sont majoritaires parmi les CDI.

Ce sont les académies de Lille, Créteil et Versailles qui emploient le plus d'enseignants non titulaires, selon la Cour des comptes.

Pour être recruté, vous allez adresser votre candidature aux académies (voir la liste), au vu des profils qu'elles recherchent. Vous signerez ensuite un contrat directement avec le recteur d'académie, 

  • soit pour une durée allant de septembre au 31 août, si vous êtes affecté sur un poste vacant (titulaire en congé de longue maladie ou en détachement notamment), 
  • soit pour la durée de l'absence du collègue en poste que vous allez suppléer (congé maternité ou maladie, par exemple).

> Pour en savoir plus, consultez notre dossier Devenir enseignant

 

Animateur, animatrice de centre de loisirs

  • Diplômes spécialisés, du CAP-BEP à bac+5

  • Recrutement après un concours ou sous CDD/CDI

La demande d’animateurs et d’animatrices ne faiblit pas. Le métier représente un bon passeport pour accéder au poste de directeur de centre de loisirs. Il est accessible après des formations relativement courtes. Pour devenir animateur, il existe à la fois des diplômes non professionnels (Bafa) et des diplômes professionnels (Bapaat). 

Avec le Bafa (brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur), il vous est possible d’encadrer des jeunes de manière occasionnelle. Il n’y a pas de condition de diplôme pour s’inscrire à la formation générale, mais il faut avoir 17 ans révolus au premier jour de la session de formation. Durée de la formation : 1 mois de formation théorique et pratique, réparti sur 3 sessions. Le Bafa mène aux autres métiers de l'animation.

Après une formation complémentaire et un diplôme spécifique, vous pourrez devenir un pro...

> Animateur sportif, avec le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS). Le BPJEPS est accessible avec le Bafa ou une expérience d'animateur. Durée de la formation : de 1 an à 18 mois.

> Animateur socioculturel (BPJEPS, DUT carrières sociales option animation sociale et socioculturelle, Deust animation et gestion des activités physiques, sportives et culturelles, licence pro).

> Animateur territorial (sur concours ou contrat)

> ou encore directeur d'accueil collectif de mineurs.

 

Educateur, éducatrice de jeunes enfants

  • Diplôme spécialisé, bac+3

  • Recrutement après un concours ou CDD/CDI

Professionnels de la petite enfance, les éducateurs et éducatrices de jeunes enfants travaillent aussi bien dans les collectivités territoriales et établissements publics locaux (fonction publique territoriale ) que dans établissements de santé et médico-sociaux de la fonction publique hospitalière.

La moitié d’entre eux environ exercent leur métier dans des crèches collectives ou familiales, des jardins d’enfants, des haltes-garderies. Ils trouvent aussi leur place dans les hôpitaux et les établissements ou services qui accueillent des enfants handicapés ou qui connaissent des difficultés sociales : foyers de l’enfance, maisons maternelles, centres d’action médicosociale précoce.

A noter, les ludothèques, les bibliothèques, les centres de loisirs maternels réclament aussi de plus en plus ces professionnels. Dans les deux cas, ils sont recrutés sur concours, avec condition de diplôme. Le diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE, niveau bac+2) est un prérequis.

> Lire aussi : métiers de la petite enfance, forte dynamique de l'emploi 

 

La filière de la sécurité pour les moins de 35 ans

• Gardien de la paix, officier de police, commissaire...

  • A partir du CAP-BEP

  • Recrutement sur concours 

La sécurité recrute aussi, des jeunes notamment. Dans la police nationale, seuls les moins de 35 ans peuvent devenir gardien de la paix avec le bac, à condition de réussir un concours. Il existe également un concours interne pour les adjoints de sécurité. Titularisés, les gardiens de la paix s’engagent au minimum pour 4 ans au service de l’État avec le statut de fonctionnaire.

Pour devenir officier de police, il faut réussir un concours, accessible aux titulaires d’un bac+3.

Le concours obtenu, les futurs officiers de police suivent une formation de dix-huit mois au sein de l’Ecole nationale supérieure de Police (ENSP). Ils peuvent ensuite être affectés à différents corps de l’institution : police judiciaire, compagnie républicaine de sécurité (CRS), direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

Pour accéder à la fonction de commissaire, il faut être recruté par le ministère de l’Intérieur. Le concours interne de commissaire de police est ouvert aux policiers ayant plus de quatre ans d’expérience. Les postes sont majoritairement disponibles dans les commissariats et principalement dans les grandes villes. J.K.

> Lire aussi : Devenir policier dans la police nationale

Offres d’emploi en lien avec l’article

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

Responsable socio-éducatif (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 09/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE
         

  

 

 

 

 

Au sein de la Direction de l’Autonomie (120 agents) dont les missions sont :

-d’assurer la convergence des politiques publiques en faveur des personnes en situation de perte d’autonomie du fait de l’âge ou du handicap, de fluidifier l’accès aux services et aux droits des personnes âgées dépendantes et aux personnes souffrant de handicap;

-de proposer une organisation de la direction et des services qui garantisse une mise en œuvre articulée des politiques publiques concernées;

-de garantir des modalités de gouvernance adaptées et évolutives aux politiques publiques conduites;

-de gérer les moyens humains dans une logique de gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences et les ressources financières dans un cadre renouvelé de contrôle de gestion.

 

Votre rôle s’articulera de la façon suivante :

 

1)    En tant que Directeur(trice) adjoint(e) à l’autonomie, (40% ETP) :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-animer, coordonner et encadrer les services en charge de l’accueil, de l’instruction des prestations et de l’évaluation sociale et médico-sociale des publics relevant du champ personnes âgées et personnes handicapées,

-participer à l’équipe d’encadrement de la Direction Autonomie,

-définir des objectifs collectifs et individuels et évaluer les agents, anticiper les besoins en formation,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle.

 

La mise en œuvre des politiques :

 

-organiser les secteurs d’activité relevant du poste et contrôler l’atteinte des objectifs,

-veiller à la cohérence de mise en œuvre des politiques publiques au profit des deux publics dans le domaine de l’accueil, de l’évaluation des situations et de l’octroi des prestations,

-organiser et optimiser les moyens dédiés à l’accueil et l’information des usagers relevant des champs personnes âgées et personnes handicapées, en lien notamment avec les Maisons Départementales de la Solidarité,

-développer une organisation unifiée de l’instruction des prestations qui prenne en compte les spécificités des deux publics,

-veiller au déploiement des outils informatiques liés au champ d’intervention et facilitant les échanges d’informations internes au Conseil départemental et entre le Conseil départemental et les partenaires,

-participer à la mise en œuvre du schéma départemental de l’autonomie sur le volet des personnes handicapées (enfants et adultes).

 

2)    En tant que Directeur(trice) du Groupement d’intérêt Public de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (60% ETP):

 

La MDPH (40 agents) est placée sous la tutelle administrative et financière du Conseil Départemental (Direction de l’Autonomie), offre un accès unique aux droits et aux prestations pour les personnes handicapées.

 

Vous piloterez et coordonnerez la stratégie de mise en œuvre des politiques publiques liées au handicap tout en déclinant des actions dans un esprit de service public.

Les missions s’articulent autour des axes suivants :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-diriger les services du GIP en coordination et cohérence avec l'organisation de la collectivité et les orientations politiques préalablement définies,

-définir les besoins en effectifs et les compétences associées pour la direction,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle,

-identifier les besoins de formation collectifs des services et les besoins individuels de ses collaborateurs directs,

-piloter et contrôler le dispositif hygiène, sécurité et santé au travail dans sa direction.

 

Pilotage et coordination budgétaire et financière :

 

-élaborer, contrôler et exécuter le budget spécifique du GIP,

-assurer la coordination budgétaire en lien la Direction de l’autonomie et le Secrétariat Général de la DGA,

-garantir la fiabilité et la sécurité des procédures budgétaires,

-conduire l'analyse financière prospective et élaborer et alimenter les tableaux de bord financiers.

 

La mise en œuvre de la politique liée au handicap sur le territoire départemental :

 

-coordonner la mise en place des outils informatiques dédiés au domaine d’activité (SI Harmonisé, Via Trajectoire, …),

-assurer le déploiement de la Réponse Accompagnée Pour Tous (RAPT),

-préparer la mise en place de la Maison Départementale de l’Autonomie,

-assurer la coordination territoriale des interventions en faveur des personnes handicapées,

-garantir l’accueil, l’information, le conseil et l’accompagnement des usagers,

-permettre l’accès aux prestations de compensation du handicap,

-assurer la gestion du fonds départemental de compensation du handicap,

-préparer et organiser la Commission des Droits et de l’Autonomie,

-préparer et mettre en œuvre les décisions des instances représentatives de la MDPH (COMEX, CT),

-évaluer la qualité du service rendu aux bénéficiaires,

-établir et mettre en œuvre les conventions de partenariat afférentes au champs d’activités,

-développer et maintenir des partenariats internes et externes efficaces (ARS, Etat, Education Nationale, CNSA…).

">

Directeur(trice) adjoint(e) à l’Autonomie / Directeur(trice) MDPH H/F

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

VILLE DE MAISONS ALFORT

Directeur de Conservatoire (h/f)

Titulaire | 18/07/2019 | VILLE DE MAISONS ALFORT

VILLE DE VITRY SUR SEINE

Agent de police municipale 2019 (760) (h/f)

Titulaire, Contractuel | 15/07/2019 | VILLE DE VITRY SUR SEINE

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article