Mathilde Icard : quelles tendances de l'emploi dans la fonction publique territoriale ?

Justine Kent • mis à jour le
DOSSIER : Le recrutement dans la fonction publique

Mathilde Icard, cheffe du service de la synthèse statutaire, du développement des compétences et de la donnée à la DGAFP (Direction générale de l’administration et de la fonction publique), répond à trois questions sur les grandes tendances de l’emploi et du recrutement dans la territoriale.

Mathilde Icard présidente de l'association des directeurs des ressources humaines des grandes collectivités

Q1 : Quelle est l’actualité s’agissant de l’emploi dans la fonction publique territoriale ?

Mathilde Icard : Le baromètre horhizon* élaboré en partenariat avec l’AMF (Association des maires de France), le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale), la FNCDG (Fédération Nationale des Centres de Gestion), Départements de France et Régions de France montre que plus de la moitié des collectivités interrogées constatent une augmentation de leur masse salariale en 2022.

Les trois principaux facteurs évoqués dans l’augmentation des dépenses de personnel sont :

  • Les promotions et les avancements
  • Les nouvelles mesures statutaires
  • Et enfin les nouveaux recrutements (36,7 %).

Près de la moitié des collectivités et de leurs établissements envisage de recruter prochainement dont plus d’un tiers de façon certaine. Les perspectives de recrutement dans la fonction publique territoriale sont ainsi en constante progression depuis 2015, elles concernent essentiellement les collectivités de taille importante et principalement les services techniques, les fonctions support ainsi que les domaines de l’enfance, de l’éducation et de la jeunesse.

La principale cause de ces recrutements est le remplacement des départs à la retraite. Cette question de la pyramide des âges et des effectifs vieillissants dans la fonction publique notamment sont des questions qui nous traversent aussi bien en matière de recrutement que de nécessité d’accompagnement des reconversions.

Nous avons encore beaucoup de chemins à faire sur la prévention. Nous devons également concilier l’impact de la technologie et de l’intelligence artificielle dans l’évolution des métiers.

>> A lire aussi : Quels sont les métiers d’avenir dans la fonction publique territoriale ?

Q2 : Ces évolutions ont-elles une incidence sur les profils recherchés dans la fonction publique territoriale ?

M. I. : Les filières qui recrutent restent les mêmes. Il s’agit de secteurs en tension comme les services techniques, le médico-social, la petite enfance mais aussi les postes spécifiques de gestion des ressources humaines et des marchés publics tout comme de l’informatique.

Pour pourvoir ces postes il n’y a pas une réponse unique, mais l’apprentissage est une voie d’accès privilégiée qui permet aux candidats de trouver une orientation en la connectant aux métiers en tension. C’est à notre sens le meilleur mode de recrutement qui permet aux candidats de bénéficier d’un terrain de formation, de s’acculturer à la collectivité sans avoir à attendre un concours qui arrive parfois deux ans plus tard.

Quant aux profils recherchés, ils sont évidemment impactés par les évolutions actuelles du monde du travail qui impliquent de recruter des personnes plus expertes dans le domaine numérique avec aussi une sensibilité écologique.

Q3 : Quel est l’impact de la transition écologique sur les métiers ?

M. I. : La prise en compte écologique ne provoque pas forcément la création d’une multitude de nouveaux métiers, elle affecte surtout la plupart des métiers existants qui vont du bâtiment à la voierie en passant par l’urbanisme, les déchets, la gestion de l’eau, etc. Les collectivités ont besoin de profils de chargé de projets capables de mettre en place des missions complexes faisant appel à des financements, du pilotage fin des bâtiments, etc.

Les fonctions managériales évoluent également avec une gestion beaucoup plus collaborative intégrant de la complexité et des métiers très qualifiés. Mais plus que jamais la fonction publique territoriale reste attractive par sa mission de contribution à l’utilité sociale.

>> A lire aussi : Pourquoi intégrer la fonction publique quand on est jeune ?

*Lien de l’étude : https://www.cnfpt.fr/sinformer/mediatheque/etudes/horhizons-2022-barometre-tendances-rh/national

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE SEVRES

Aide auxiliaire de puériculture H/F

Titulaire, Contractuel | 19/06/2024 | VILLE DE SEVRES

VILLE DE SEVRES

Assistant(e) administratif(ve) H/F

Titulaire, Contractuel | 19/06/2024 | VILLE DE SEVRES

CC COUTANCES MER ET BOCAGE

DIRECTEUR(TRICE) ADJOINT(E) DE L’URBANISME H/F

Titulaire, Contractuel | 19/06/2024 | CC COUTANCES MER ET BOCAGE

CA DU GRAND AVIGNON

Référent déchets auprès des professionnels H/F

Titulaire, Contractuel | 19/06/2024 | CA DU GRAND AVIGNON

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

PARIS OUEST LA DEFENSE

PARIS OUEST LA DEFENSE - Pourquoi nous rejoindre?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article