Entretien d'embauche : évitez les faux pas qui vous feront chuter !

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : L'entretien d'embauche dans la fonction publique

Ce sont les employeurs publics qui nous le disent : lors de l’entretien de recrutement, il y a des gestes à ne pas faire, des choses à ne pas dire... Des attitudes, des comportements qui ne passent vraiment pas. La première erreur est d'arriver en retard, sans en avertir l'employeur... Là, c'est mort !

poignee-de-main-entretien-flickrccby-reynermedia

 

1. Arriver en retard

Une grossièreté jamais pardonnée : arriver en retard, même de 5 minutes. Si vous arrivez en retard  l'air crâne, sans avoir prévenu ni un mot d'excuse, eh bien, c'est mal parti pour l’entretien, s’il a toujours lieu…

Si vous risquez d'être piégé dans les transports par exemple — mésaventure fréquente, hélas, quand on habite en banlieue ou loin d'une grande ville — ou les embouteillages : anticipez ! Partez beaucoup plus tôt ou, carrément, si c'est possible à moindres frais, dormez non loin du lieu de rendez-vous.

Si jamais, malgré toutes ces précautions, vous savez que vous allez arriver en retard : prévenez le recruteur et essayez de le convaincre que c'est un cas de force majeur.

2. Ignorer le bon  "dress code"

La façon dont vous êtes habillé est la première image que vous tendez au recruteur. Evitez de paraître décalé par rapport à votre métier ou à l’entreprise/administration.

3. Ne pas avoir préparé l'entretien d'embauche

Accepter un entretien d’embauche et ne pas s'y préparer, c'est... suicidaire. Au minimum, pêchez des infos sur internet sur l'entreprise ou l'employeur public qui vous reçoit  (secteur d'activité, nombre de salariés ou agents, etc). Egalement mal vu des recruteurs, le candidat qui ne prend pas de notes pendant l’entretien, perçu comme peu motivé.

4. Montrer son stress

Il est très important de masquer son anxiété ou, tout du moins, de ne pas le laisser paraître, sinon les recruteurs vont sentir que vous êtes mal à l’aise.
Autre erreur : fuir le regard de votre interlocuteur. Regardez-le dans les yeux. Il n’est pas question de le dévisager ou de le défier, mais un regard fuyant est tout aussi rédhibitoire.

5. Monopoliser la parole ou rester muet

C'est justement une façon de montrer un stress. L’entretien est un moment d’échanges qui repose sur un bon dosage entre l’écoute et la prise de parole.

6.  Se montrer arrogant ou en retrait

L’arrogance ou la timidité peuvent être de vilains défauts. Surtout lorsque le recruteur cherche à analyser votre capacité à vous intégrer dans une équipe et à savoir si votre personnalité est compatible avec celles de vos futurs collègues. Il va vous tester, attention.

7. Trop en dire...

Le recruteur a tout fait pour vous mettre en confiance, et ça marche : vous vous sentez de plus en plus à l'aise. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès de familiarités et à ne pas vous attarder sur votre vie personnelle! Ce n'est pas le problème du recruteur. Il est très important de le laisser diriger la discussion.
De même, évitez de répondre du tac au tac ou de réciter mot à mot votre CV par cœur. Etre naturel est primordial.

8. Mentir !

Consensus chez tous les recruteurs : quand ils se rendent compte que vous mentez, la confiance et l’intérêt qu’ils ont pu vous accorder au fil de l’entretien est réduit à néant. Ne prenez pas ce risque. Sans compter que vous perdrez vos chances pour ce poste et pour tous ceux que le recruteur aura à pourvoir.

9. Aborder la question du salaire trop tôt

Lors d’un premier rendez-vous, demander des précisions sur le salaire, les RTT ou les tickets restaurant peut paraître un peu précipité. Attendez la proposition d’embauche concrète avant d’en parler sauf si on vous demande vos prétentions salariales.  

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

CAISSE DES ECOLES PARIS 18EME

Directeur/rice de la Caisse des écoles H/F

Titulaire, Contractuel | 27/06/2019 | CAISSE DES ECOLES PARIS 18EME

INFOPRO DIGITAL

Attaché Commercial Sédentaire H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 27/06/2019 | INFOPRO DIGITAL

INFOPRO DIGITAL

 

Recrute par voie statutaire ou contractuelle

DIRECTION DE CRÈCHE

INFIRMIERE PUERICULTRICE (H/F)

Dans le cadre d’emplois des infirmières puéricultrices territoriaux

Depuis plusieurs années, la Ville s’est engagée dans une démarche qualité sur l’accueil des enfants et de leur famille. Cette démarche met en œuvre des organisations permettant à chacun de s’épanouir et de grandir entouré d’équipes pluridisciplinaires ayant un haut niveau de qualification et de professionnalisation. La Petite enfance tient une place privilégiée dans les priorités de la ville, autant d’opportunités pour un épanouissement et une satisfaction professionnelle.

 

En tant que directrice de crèche, vous dirigez et coordonnez l’activité et les ressources d’une structure d’accueil pour des enfants de moins de 4 ans dans le cadre des objectifs du projet municipal de la Petite Enfance et de la réglementation.

    

Missions principales :

  • Garantir la qualité de l’accueil dans l’établissement,
  • Assurer la protection physique et morale des enfants qui lui sont confiés,
  • Organiser et coordonner les moyens et les ressources de sa structure d’accueil,
  • Assurer les astreintes des autres établissements.

 

Activités :

  • Pilotage du projet établissement.
  • Coordination des relations avec les familles.
  • Gestion des équipes et encadrement dans le cadre de la démarche qualité.
  • Gestion administrative et financière

 

">

DIRECTRICE DE CRÈCHE INFIRMIERE PUERICULTRICE (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 27/06/2019 | INFOPRO DIGITAL

CHATOU-1063675.gif

Technicien bâtiment H/F

Titulaire, Contractuel | 26/06/2019 | VILLE DE CHATOU

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article