Devenir sapeur-pompier volontaire (SPV)

Julie Krazowsky • mis à jour le
DOSSIER : Pompiers : les métiers de la sécurité civile

Vous avez envie de vous engager au service des autres ? Vous êtes plutôt sportif et du genre à prendre des risques ? L’uniforme des sapeurs-pompiers est peut-être fait pour vous. Sans en faire votre métier principal (pour l'instant), vous pouvez vous engager comme sapeur-pompier volontaire.

spp-b-merle-flickr-secours-a-personne-80

Après 10 ans "d'érosion statistique", le nombre des sapeurs-pompiers volontaires (SPV) a tendance à stagner pour s'établir à 193.700 en 2016. Soit 78 % des effectifs de sapeurs-pompiers((246900 sapeurs-pompiers recensés en 2016, y compris les militaires - Source :  Sapeurs-pompiers de France). Il faut dire qu'en 10 ans un millier de casernes ont été fermées. Or, comme l'a déclaré Eric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), au journal "La Croix" en 2015 : "chaque caserne est une porte d’entrée vers le volontariat, c’est un plus pour faciliter l’engagement. La fermeture de chaque petit centre a un impact".

Une "crise des vocations" ?

Selon Eric Faure, il serait faux de parler de "crise des vocations", c'est la forme de l'engagement qui a changé : les jeunes qui s'engagent n'ont pas forcément envie d'être SPV toute leur vie, souligne-t-il. Ils n'y sont pas obligés du reste (lire ci-dessous, concernant la durée de l'engagement).

On peut penser que ces durées plus courtes d'engagement ont quelque chose à voir avec le contexte de chômage et d'austérité économique que subissent les Français, dans leur majorité, depuis la crise financière de 2008 notamment : il faut accepter des trajets maison-bureau de plus en plus longs (et le télétravail tarde à s'implanter dans les moeurs managériales en France), déménager pour "faire carrière", suivre son entreprise ou tout bonnement pour trouver un job... Une évolution peut favorable à un engagement de sapeur-pompier volontaire dans son département ! Et ce, d'autant plus que les indemnités horaires sont peu élevées.

C'est notamment la raison pour laquelle une loi de décembre 2016 améliore sensiblement le régime des indemnités des sapeurs-pompiers volontaires et installe une forme de pension de retraite pour les volontaires au bout d'un certain nombre d'années de service (lire ci-dessous).

>> Lire aussi Sapeurs-pompiers : des effectifs globalement stables

Des passerelles pour devenir sapeur-pompier professionnel

Un sapeur-pompier volontaire peut aussi être sapeur-pompier professionnel (fonctionnaire territorial), même si cela occasionne un risque important de confusion des responsabilités ! Ce sont les services départementaux d’incendie et de secours qui fixent les règles d’emploi des agents concernés par cette double qualité.

>> Lire aussi : Etre à la fois sapeur-pompier professionnel et volontaire

Une réforme de la filière, entrée en vigueur le 1er mai 2012, encourage les sapeurs-pompiers volontaires à devenir professionnels. Le recrutement au grade de sapeur 2e classe est ainsi ouvert aux sapeurs-pompiers volontaires sans concours. Ceux-ci peuvent ensuite obtenir le grade de sapeur de 1re classe au bout de deux ans, et sur examen professionnel bien sûr.

> Retrouvez les grilles indiciaires des sapeurs-pompiers professionnels, dans notre dossier sur les grilles indiciaires de la fonction publique territoriale

 

Le cadre juridique du volontariat chez les sapeurs-pompiers

Le volontariat a été érigé en priorité principale dans la politique publique d'incendie et de secours.

Dans le cadre de la loi du 20 juillet 2011 modifiée relative à l'engagement des sapeurs-pompiers volontaires (SPV) et à son cadre juridique, 6 décrets d'application sont venus notamment renforcer le volontariat.

Le 11 octobre 2013, l'engagement pour le volontariat, au travers d'un plan d'action relatif aux sapeurs-pompiers volontaires, a été signé par le ministre de l'Intérieur et par les présidents de l'Assemblée des départements de France (ADF), de l'Association des maires de France (AMF), de la Conférence nationale des services d'incendie et de secours (CNSIS), du Conseil national des sapeurs-pompiers volontaires (CNSPV) et de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF). Ce plan d'action est constitué de 5 volets pour la promotion et le développement du volontariat, déclinés en 25 mesures.

Focus

La fermeture ou le regroupement de casernes a-t-il un impact sur le volontariat ? 

Le groupe de travail "maillage territorial" du Conseil national des sapeurs-pompiers volontaires a étudié les conséquences du regroupement ou des fermetures de centres d'incendie et de secours sur le volontariat. Le groupe de travail a auditionné 6 Sdis (ceux de l’Ain, des Ardennes, du Cantal, de la Côte d’Or, du Jura et de la Savoie). Tous, de taille différente, avaient connu une baisse importante du nombre de centres de secours sur la période 2007-2014. Son rapport a été remis au ministre de l'Intérieur à l'été 2016. "Sur les départements qui ont été étudiés, observe les auteurs du rapport, il n’y a pas de corrélation entre la baisse des effectifs et les rationalisations. Il y a même parfois, c’est le cas de la Savoie, une augmentation des effectifs après la rationalisation, car les SP sont plus motivés dans un centre équipé et bien encadrés."

Toutefois, le lieutenant colonel Jean-Luc Queyla, chef du bureau des sapeurs-pompiers volontaires, de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, semble avoir un avis plus nuancé. Interviewé par "la Gazette des communes", il affirme que ces fermetures "ont un impact direct sur le volontariat." Et il avance deux raisons :

    • chaque caserne fermée est un lieu d’engagement en moins ;
    • en cas de regroupement de casernes, "certaines personnes n’adhèrent plus à la démarche parce qu’elles sont loin de chez elles. Quelque part, il y a une perte d’identité pour celles qui se sont engagées pour défendre leurs communes".

Toutes les offres d'emploi actualisées dans notre Espace emploi

Tous les concours dans notre rubrique Concours

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dossier du mois

concours-fonction-publique-examen-pro

Concours de la fonction publique territoriale : examens professionnels

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article