Terminer sa carrière dans la fonction publique : une voie pour les seniors

Coralie Donas
DOSSIER : Devenir fonctionnaire

Dans un contexte d’allongement des carrières professionnelles et de pénurie de compétences, l’idée de passer du privé au public fait son chemin. Voici trois bonnes raisons de finir sa carrière au sein de la fonction publique territoriale.

Finir sa carrière dans la fonction publique

Rejoindre la territoriale pour une dernière partie de carrière, est-ce une bonne idée ? Les professionnels seniors peuvent en tout cas y trouver leur compte pour plusieurs raisons.

Raison 1 : donner du sens à sa fin de carrière

« Ceux qui nous rejoignent après un parcours dans le privé expriment très clairement qu’ils sont motivés par la question du sens au travail », témoigne Lise Fournot Bogey, directrice générale adjointe en charge des ressources humaines (RH) et des moyens généraux à la métropole de Lyon.

La part de contractuels a augmenté de plus de trois points les quatre dernières années pour friser les 11 % aujourd’hui dans cette collectivité de 9 500 agents. « Nous n’avons pas de statistiques mais cette population comprend des personnes qui se reconvertissent ou qui quittent le secteur privé pour nous rejoindre », note Lise Fournot Bogey.

Pour attirer des professionnels du privé, la métropole de Lyon travaille, comme d’autres collectivités, au développement de sa marque employeur pour faire connaître ses métiers et les enjeux des politiques publiques. Jeunes et moins jeunes sont ciblés par cette démarche.

>> A lire aussi : Mathilde Icard : pourquoi intégrer la fonction publique territoriale quand on est jeune ?

Raison 2 : avoir un aménagement du temps de travail

La métropole du Grand Lyon a mis en place ces dernières années une politique de ressources humaines susceptible de correspondre aux besoins des agents quinquagénaires. « Nous développons une politique volontariste pour les agents qui sont aidants familiaux. Cela concerne notamment les personnes qui s’occupent de leurs parents en perte d’autonomie », souligne Lise Fournot Bogey. Les aidants peuvent ainsi mobiliser plusieurs dispositifs comme le don de jours de congés, la possibilité d’aménager leur temps de travail, et dépasser les deux jours de télétravail hebdomadaire autorisés.

Lyon expérimente aussi la semaine de quatre jours, une réponse possible pour des personnes qui, en fin de carrière, peuvent avoir envie de travailler à un autre rythme. La collectivité a également mis récemment en place une formation sur la transition de la position d’activité à la position de retraite.

Raison 3 : posséder un réel équilibre vie professionnelle/vie personnelle

Les professionnels seniors peuvent d’autant plus s’intéresser au monde des collectivités que dans un contexte de pénurie de compétences, leurs candidatures sont considérées avec intérêt.

« L’heure n’est plus à rejeter les candidatures en raison de l’âge, junior ou senior, c’est une évolution positive », constate Florent Noulette, senior executive manager chez Michael Page.

Les raisons qui pouvaient conduire à une discrimination des candidatures seniors – prétention de rémunération trop élevées, niveau de responsabilités trop important – peuvent parfois devenir des atouts. « J’ai rencontré récemment le directeur général d’une intercommunalité qui voyait d’un très bon œil le recrutement d’une personne expérimentée pour l’ensemble des projets informatiques qu’il avait à mener », illustre Florent Noulette, qui établit un parallèle avec le management de transition dans le secteur privé.

Le manager conseille aux candidats seniors qui s’orientent vers le monde des collectivités de le faire en connaissance de cause. Le recrutement passe via un CDD de trois ans renouvelable une fois et les écarts de rémunération avec le secteur privé peuvent être importants. « Mais il y a aussi des enjeux de proximité des emplois et d’équilibre vie personnelle et vie professionnelle qui entrent en compte », pointe encore Florent Noulette.

>> A lire aussi : Comment adapter le CV selon son âge dans la fonction publique ?

Offres d’emploi en lien avec l’article

BESSENS-1332936.png

DIRECTEUR DU POLE FINANCES- MARCHES PUBLICS (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE BASSENS

VILLE DE GUYANCOURT

CHARGÉ DE COMMUNICATION – SCENES 2 GUYANCOURT (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE GUYANCOURT

VILLE DE GUYANCOURT

RESPONSABLE PROPRETE ET CADRE DE VIE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE GUYANCOURT

VILLE DE GUYANCOURT

REFERENT(E) DE PARCOURS DU DISPOSITIF DE REUSSITE EDUCATIVE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/02/2024 | VILLE DE GUYANCOURT

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

gironde

Département de la Gironde - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article