Les métiers de la santé menacés par la numérisation?

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Les 201 métiers de l'hôpital

Quatre emplois sur 10, y compris dans les métiers qualifiés, risqueraient d’être automatisés dans les vingt ans à venir: parmi eux, des professions de santé comme celles d'aide-soignant et d'infirmier… Cette prédiction alarmiste est-elle valide ?

medecins-futur-bd-fmillet80

Big Data, digitalisation, machine apprenante... : autant de tendances susceptibles de transformer profondément des activités de services, intellectuelles, qu’on croyait protégées de l’automatisation. Une étude du cabinet de consultants Roland Berger, alerte sur les risques majeurs de la révolution digitale sur les emplois.

3 millions d'emplois "détruits" par les machines ?

"Certes, la digitalisation de l’économie ouvre de nouvelles perspectives de création d’emplois, notamment dans les domaines de l’environnement, de la performance des entreprises, de la relation client et — bien sûr — des nouvelles technologies elles-mêmes, indique l'auteur. Mais, poursuit-il, "les emplois créés ne se substitueront pas aux emplois détruits, ni en termes de niveau de compétence requis, ni en termes de position sur la chaîne de valeur, ni en termes de répartition géographique."

En France, dans les 10 années à venir, 42 % des métiers risquent d’être transformés par la numérisation.

3 millions d’emplois pourraient être détruits : l’étude alarmiste menée par le  explique qu’une nouvelle génération de robots et de machines va désormais s’attaquer à des secteurs jusqu'alors épargnés par l’automatisation des tâches : dans la santé, des logiciels de diagnostics médicaux et des robots distributeurs de médicaments pourraient se substituer aux soignants.

Le Dr Watson d'IBM contre le cancer

"L’exemple du secteur médical est édifiant, explique le journal "Sciences humaines". L’étude nous apprend que le logiciel Watson d’IBM est capable d’établir des diagnostics médicaux "fiables à 90 % pour les cancers du poumon". Faut-il en conclure que les jours des médecins sont comptés ? Non, bien sûr, "le médecin ne disparaîtra pas", assure l’auteur de l’étude, avant de préciser que ce sont plutôt les emplois paramédicaux qui seront directement touchés, "notamment le personnel hospitalier via le développement des robots".

Pour aller plus loin

La robotique médicale va tout changer (CQFD)

"Ainsi, écrit Roland Berger, dans le secteur médical, les impacts des nouvelles technologies sur la transformation des métiers sont massifs. L’ordinateur Watson d’IBM permet d’établir des diagnostics médicaux (fiables à plus de 90% pour la détection du cancer du poumon), et propose des conseils sur les traitements adéquats en fonction du profil patient. La recherche épidémiologique est bouleversée par le Big Data, et l’impression 3D trouve déjà de nombreuses applications avec les prothèses ou les plâtres […]

Ces évolutions transformeront le métier de médecin. Mais celui-ci ne disparaîtra pas, et le nombre de médecins ne diminuera vraisemblablement pas. Ceux-ci se recentreront sur des tâches qui acquerront une valeur supplémentaire : importance du contact humain pour certains jugements thérapeutiques, encadrement de la recherche…En revanche, les métiers paramédicaux à plus faible valeur ajoutée seront directement touchés : par exemple les personnels des laboratoires d’analyse via le développement des logiciels ou le personnel hospitalier via le développement de robots."

Infirmier, aide-soignant : métiers à forte valeur humaine ajoutée

Quand on connaît le vrai travail des infirmières ou des aides-soignants, on sait que les distributeurs de médicaments, comme le TUG d’Athéon implanté à titre expérimental dans quelques hôpitaux de Californie, ne pourra jamais remplacer ce qu'ils accomplissent, chaque jour, pour leurs patients!

Aucun robot ne pourra faire les lits, remettre un pansement, déplacer les patients, faire leur toilette et, surtout, leur parler et leur tenir la main. C’est pourquoi les médecins, infirmières, agents de service hospitaliers (ASH), agents d’entretien, etc. ne sont pas vraiment menacés dans un avenir proche. Mais la robotique médicale existe et progresse à grands pas dans deux secteurs précis : la robotique chirurgicale de précision et la robotique de réhabilitation (prothèses).

Emploi et nouvelles technologies : accepter l'incertitude

Cela étant, selon le magazine "Sciences humaines", "on ne peut pas annoncer que 3 millions d’emplois sont menacés, ni que 42 % des emplois seront fortement impactés par cette nouvelle génération de machines. Ce sont là des chiffres magiques, voire fantaisistes, qui ne correspondent à aucune prévision tangible. La vérité est que personne ne sait prévoir l’avenir technologique à l’horizon de 10 ou 20 ans et encore moins mesurer son impact sur l’emploi. Même les machines apprenantes et les robots ne savent pas le faire…"

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE CHATOU

Directeur Habitat et Développement Territorial (H/F)

Titulaire, Contractuel | 16/10/2019 | VILLE DE CHATOU

VILLE DE CHATOU

Directeur du Guichet Unique (H/F)

Titulaire, Contractuel | 16/10/2019 | VILLE DE CHATOU

VILLE DE CHATOU

Technicien bâtiment H/F

Titulaire, Contractuel | 16/10/2019 | VILLE DE CHATOU

VILLE DE BAILLY

ADJOINT D’ANIMATION H/F

Titulaire, Contractuel | 16/10/2019 | VILLE DE BAILLY

Dossier du mois

concours-fonction-publique-hospitaliere

Concours de la fonction publique hospitalière

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article