Sages-femmes : vaccinations, IVG... des compétences encore plus larges depuis juin 2016

Julie Krazowsky • mis à jour le
DOSSIER : Les 201 métiers de l'hôpital

Un décret, issu de la loi du 26 janvier 2016 et applicable depuis le 6 juin 2016, élargit encore le champ de compétences des sages-femmes. Il s'accompagne d'une campagne visant à valoriser cette profession, dont le statut, dans le secteur public, a évolué il y a peu. On vous explique.

sage-femme-camknows-flickrcc

Depuis le 6 juin 2016, date d'entrée en vigueur du décret n°2016-743 du 2 juin 2016 issu de la loi du 26 janvier 2016 sur la modernisation de notre système de santé, les sages-femmes ont encore plus de compétences qu'auparavant.

Les sages-femmes peuvent désormais pratiquer des interruptions volontaires de grossesse (IVG) par voie médicamenteuse et prescrire et pratiquer des vaccinations pour les mères, leur bébé et les personnes vivant dans leur entourage.

Ce décret du 2 juin 2016 précise également les conditions de prescription, de réalisation des vaccinations et de transmission de l'information au médecin traitant. Suivi de grossesse, accouchement... : la sage-femme ou le maïeuticien (homme exerçant la profession de sage-femme) avait déjà de nombreuses cordes à son arc. Ce décret étend encore son champ d'action.

>> Lire notre fiche métier Sage-femme (hospitalière et territoriale)

Suivi de grossesse et vaccinations

Désormais, la sage-femme peut prescrire et pratiquer les vaccinations de l'entourage, dès la grossesse de la mère et pendant une période de huit semaines post-accouchement. L'entourage comprend les personnes vivant dans le même domicile que l'enfant, ou le fréquentant régulièrement, ainsi que celles chargées de sa garde régulière en ce lieu.

Coqueluche, infections invasives à méningocoque C, rougeole, grippe et varicelle… La sage-femme inscrira dans le carnet de santé ou le carnet de vaccination la dénomination du vaccin administré, son numéro de lot et la date de son administration. En l'absence de dossier médical partagé ou de carnet de vaccination électronique, elle transmettra ces informations, dans le respect du secret professionnel, au médecin traitant du patient.

 

Faciliter la vaccination de l'entourage du nouveau-né

Ce décret, décidé suite aux recommandations du Haut Conseil de la santé publique, vise à faciliter la vaccination de l'entourage du nouveau-né. Les sages-femmes devront suivre pour cela une formation initiale et continue à la vaccination. Une étape importante dans l’histoire de la profession, qui bénéficie ainsi de "missions élargies, mieux reconnues et plus en phase avec la réalité du métier", assure Marisol Touraine. La ministre des Affaires sociales et de la santé a d’ailleurs lancé, dès le 14 juin 2016, une campagne d’information nationale sur le rôle et les compétences, récemment élargies, de ces professionnelles.

L’objectif  : faire connaître aux Françaises et aux Français la diversité des missions des sages-femmes. Des outils de communication pratiques et pédagogiques ont ainsi été développés en étroite collaboration avec les syndicats de sages-femmes et le Conseil national de l’ordre des sages-femmes, autour d’un message central, "5 ans pour devenir sage-femme, un engagement pour la santé des femmes".

 

Revaloriser le métier de sage-femme

24 000 affiches et 483 000 dépliants sont ainsi disponibles depuis le 24 juin dans les plannings familiaux, les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF), les maternités, les centres périnataux de proximité, les centres de protection maternelle et infantile (PMI). Avec cette accroche : "Au moins 6 bonnes raisons de consulter une sage-femme".

 

Cette campagne nationale s’ajoute aux mesures venues renforcer, depuis 2012, la place et le rôle des sages-femmes dans notre système de santé :

  • création d’un statut médical de sages-femmes des hôpitaux,
  • revalorisation salariale,
  • formation renforcée et attribution de nouvelles responsabilités dans l’organisation et le fonctionnement des hôpitaux.

Les sages-femmes ne subissent généralement pas le chômage. Au contraire : on observe même une pénurie de ces professionnelles dans certaines régions françaises.

>> Lire aussi, concernant cette évolution: Métiers de la petite enfance : sages-femmes, des compétences élargies, un nouveau statut

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK