Les éducateurs spécialisés et autres métiers de l’éducation

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers du social

Les éducateurs spécialisés peuvent travailler dans les trois fonctions publiques : Etat, territoriale et hospitalière. Le point sur le diplôme (DEES) et les métiers. Avec un zoom sur d'autres métiers de l'éducation.

holding-hands-858005_380

Qu'est-ce qu'un éducateur spécialisé?

  • L’éducateur spécialisé concourt à l’éducation d’enfants et d’adolescents ou au soutien d’adultes présentant des déficiences physiques, psychiques, des troubles du comportement ou qui rencontrent des difficultés d’insertion.
  • Il/elle aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie, à développer les capacités de socialisation, d’intégration ou d’insertion.
  • Il/elle favorise également les actions de prévention.

Large champ d'intervention. L'éducateur spécialisé intervient aussi bien dans les champs social et scolaire, que dans celui de la santé, de la protection judiciaire de la jeunesse ou encore de la politique de la ville.

Formation : le diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé

Peuvent se présenter aux épreuves d’admission à la formation visant à l'obtention du diplôme d'éducateur spécialisé les candidats remplissant au moins une de ces conditions :

  • être titulaire du baccalauréat,
  • Etre titulaire d'un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV ;
  • Bénéficier d'une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l'article L613-5 du code de l'éducation.

Les candidats doivent, en outre, avoir réussi l’examen de niveau organisé par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).

La formation dure 3 ans, avec :

  1. un volet théorique de 1 450 heures (41 semaines).
  2. un volet pratique de 60 semaines (2.100 heures).

L’enseignement théorique est composé de 4 domaines de formation :

  1. accompagnement social et éducatif spécialisé,
  2. conception et conduite de projet éducatif spécialisé,
  3. communication professionnelle en travail social,
  4. implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles.

La formation est sanctionnée par le diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé délivré par le ministère de l’Education nationale.

A noter

  • Le DEES est accessible par le biais de la validation des acquis de l'expérience (VAE, arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d’Etat d’éducateur spécialisé consolidé le 4 juin 2015).

     

 

Educateur spécialisé dans la fonction publique de l’Etat

Tout comme les assistants de service social, les éducateurs spécialisés travaillant dans la fonction publique de l’État sont rattachés au statut d’assistant socio-éducatif. On trouve principalement des éducateurs spécialisés dans ces établissements.

1. Les établissements publics d’enseignement spécialisé

Dans ces établissements, tels les instituts nationaux de jeunes sourds et l’Institut national des jeunes aveugles, les éducateurs spécialisés "assurent principalement des fonctions d’éducation, de prévention et de suite des activités éducatives et parascolaires en faveur de jeunes déficients sensoriels, notamment par le développement de la communication et la compensation du handicap, l’accompagnement familial et l’intégration scolaire en milieu ordinaire, l’acquisition de l’autonomie et tout ce qui concourt à l’insertion sociale."((Extrait du décret du 3 juin 1994, portant statut particulier du corps des éducateurs spécialisés des instituts nationaux de jeunes sourds et de l’Institut national des jeunes aveugles.))

2 - Les établissements de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ)

"L’éducateur PJJ est d’abord un homme ou une femme de terrain. En lien avec son équipe pluridisciplinaire (assistant de service social, psychologue, psychiatre, infirmier, professeurs techniques et adjoints techniques intervenant dans la structure d’accueil du jeune), il a notamment pour missions

  • d’évaluer la situation sociale et professionnelle du jeune, afin de pouvoir proposer des solutions appropriées aux magistrats ;
  • de mettre en œuvre les mesures éducatives et l’exécution des décisions de justice prises à son égard ;
  • d’accompagner au quotidien, qu’il soit placé dans une structure PJJ, incarcéré ou qu’il reste dans un cadre familial ; de reconstituer des liens entre le jeune, sa famille et la société ;
  • d’élaborer, avec lui, son projet éducatif constituant de réelles perspectives de réinsertion sociale, scolaire et/ou professionnelle."((Source : ministère de la Justice.))

Pour devenir éducateur de la PJJ, il faut passer un concours de la fonction publique. Il s'agira d'un concours externe pour tous ceux qui ont au minimum le niveau bac+2. Vous suivrez ensuite une formation rémunérée à l'Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse, située à Roubaix.

>> Consultez notre fiche métier Educateur spécialisé de la PJJ

3. L'administration pénitentiaire

Tout comme les assistants de service social, les éducateurs spécialisés peuvent assurer les fonctions de conseiller d’insertion et de probation dans les établissements de l’administration pénitentiaire, après le concours externe sur épreuves pour l’admission à l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire. Les candidats admis suivent un an de formation durant lequel ils sont en situation de fonctionnaire stagiaire.

>> Consultez notre dossier sur les métiers de la pénitentiaire

Educateur spécialisé dans la fonction publique hospitalière

Dans la fonction publique hospitalière (FPH), les éducateurs spécialisés et les assistants de service social sont regroupés dans un grade unique d’assistant socio-éducatif.

Ils participent, en liaison avec les familles, à l’éducation des enfants ou adolescents en difficulté d’insertion et sont chargés du soutien des personnes handicapées, inadaptées ou en voie d’inadaptation.
Ils concourent à leur insertion scolaire, sociale et professionnelle au moyen des techniques et activités appropriées.
Ils travaillent notamment :

  • en psychiatrie, enfant et adulte
  • en pédiatrie
  • en centre médico-psychologique
  • dans des foyers de protection de l’enfance (dans ces établissements, les professionnels relèvent de droit du statut de la FPH).

Educateur spécialisé dans la fonction publique territoriale

Dans la fonction publique territoriale, les éducateurs spécialisés ont, comme les assistants de service social, le statut d’assistant socio-éducatif territorial.

Si la majorité des éducateurs spécialisés sont employés par des associations, celles-ci peuvent cependant exercer des missions de service public par délégation du conseil général, en particulier dans toutes les structures habilitées par l’aide sociale à l’enfance, les établissements spécialisés accueillant des personnes handicapées ou les centres d’hébergement et de réinsertion sociale.

Certains CCAS emploient également des éducateurs spécialisés en fonction de leurs orientations : c’est le cas notamment lorsque le CCAS assure l’accompagnement des bénéficiaires du RSA, mène des actions de prévention auprès des jeunes ou propose du soutien à la parentalité.

Les autres métiers de l’éducation

Educateur de jeunes enfants

Dans les métiers de l’éducation, les éducateurs de jeunes enfants (EJE) sont particulièrement bien représentés dans la fonction publique territoriale.

>> Lire notre article consacré aux éducateurs de jeunes enfants (dossier "Les métiers de la petite enfance") et consultez la fiche métier Educateur de jeunes enfants

Moniteur éducateur

Le moniteur éducateur a un rôle d’animation, de prévention et d’éducation auprès des personnes en difficulté. Il travaille en liaison avec l’éducateur spécialisé qui détient la responsabilité d’élaborer des projets. Il exerce ses fonctions auprès d’enfants, d’adolescents ou d’adultes inadaptés, de personnes handicapées ou de personnes âgées dépendantes. Il travaille en équipe avec les éducateurs spécialisés, psychologues, assistants de service social, enseignants et médecins.

La formation, de 2 ans (contre 3 ans pour les éducateurs spécialisés), est sanctionnée par le CAFME (certificat d’aptitude aux fonctions de moniteur éducateur) délivré par le ministère de l’Education nationale.

Les moniteurs éducateurs souhaitant devenir éducateurs spécialisés bénéficient d’un allègement de formation ; ils sont dispensés des deux tiers des enseignements théoriques et des stages dits de "découverte".

Le diplôme de moniteur éducateur est accessible par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

>> Vous cherchez un emploi d'éducateur spécialisé ? Toutes les offres sur Emploipublic.fr

Dossier du mois

concours-fonction-publique-etat

Concours de la fonction publique de l’Etat

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article