Devenir éducateur de jeunes enfants dans la fonction publique

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de la petite enfance

On recense 16.000 éducateurs de jeunes enfants. Tous sont titulaires d'un diplôme d'Etat, obtenu en trois ans dans une école agréée. Avec ce titre, les débouchés sont nombreux, principalement dans les structures financées par les collectivités territoriales : crèches, haltes garderies, jardins d'enfants...

Educateur jeunes enfants - autiste

Les éducateurs de jeunes enfants (EJE) veillent au développement, à l’éveil et au confort des petits de moins de sept ans. Ils  organisent des jeux et activités pour stimuler leurs capacités intellectuelles, psychomotrices et sociales. Ils s'occupent aussi des parents, en leur prodiguant de bons conseils pour éduquer leurs enfants.

Les EJE travaillent dans les structures d’accueil de jeunes enfants, les hôpitaux, les établissements spécialisés pour enfants handicapés ou en difficulté sociale et les centres de loisirs notamment. Ils sont aussi employés dans les lieux d’accueil parents-enfants (PMI), les écoles et, de plus en plus, dans les ludothèques, les bibliothèques, les centres de loisirs maternels.

Chiffres clés

  • 16.000 éducateurs de jeunes enfants, en France
  • 50% travaillent dans les structures d’accueil de la petite enfance: crèches collectives ou familiales, jardins d’enfants et haltes-garderies
  • Plus de 60 % exercent dans le cadre communal, en catégorie B de la filière médico-sociale. C'est la fonction publique territoriale qui offre les principaux débouchés
  • 33% travaillent en Ile-de-France

     

 

Marché de l'emploi au beau fixe

Le marché de l’emploi est très dynamique. Environ un tiers des éducateurs de jeunes enfants sont en poste en Ile-de-France. L’insertion des jeunes EJE est extrêmement rapide : selon une étude publiée par l’Observatoire régional emploi formation (OREF), en Ile-de-France, tous les jeunes diplômés trouvent leur premier emploi moins de 6 mois après l’obtention du diplôme.

Dans le Grand-Est, 86% occupent un emploi en avril 2018, un an après la fin de leur formation, indique une étude de l'OREF du Grand-Est, qui précise que plus de sept sur dix d'entre eux ont accédé à l'emploi en moins d'un mois.

Dans le Grand-Est, les éducateurs de jeunes enfants accèdent à l'emploi un mois environ après la fin de la formation. La plupart sont recrutés sous contrat, CDD et CDI à 50/50.

La moitié ont été recrutés par le secteur associatif, l'autre par les collectivités locales (23%) et le secteur privé  (21%). La moitié d'entre eux sont engagés en CDD de six mois au plus, et presque autant un CDI, tandis que 3% sont fonctionnaires (ou en passe de l'être). Par ailleurs, 14% ont un temps partiel, choisi dans deux cas sur cinq, selon cette étude régionale, publiée en octobre 2018.

De manière générale, les 

>> Voir les offres d'emploi sur Emploipublic.fr 

Un métier utile

Aider les enfants à supporter l'hospitalisation

En milieu hospitalier, "e rôle de l’EJE est d’aider les enfants et les adolescents à supporter l’hospitalisation, les soins pénibles, la séparation d’avec la famille, à travers le jeu et les activités", décrit Emmanuelle Cordier, EJE à mi-temps en service de chirurgie-orthopédique à l’hôpital pour enfants de Nancy. "Je travaille soit en salle de jeux, pour des activités à plusieurs (jeux de société, activités manuelles), soit individuellement dans la chambre pour ceux qui ne peuvent pas en sortir. J’interviens parfois pendant les soins, pour aider les enfants à dédramatiser, à penser à autre chose. J’ai également un rôle important auprès des parents, pour raconter ce qu’a fait l’enfant en leur absence, positiver, répondre à certaines de leurs interrogations. Tout se fait en étroite collaboration avec l’équipe médicale, les psychologues."Les EJE travaillent en général sur des horaires de journée, du lundi au vendredi. 

 

 

Salaires des éducateurs de jeunes enfants : le secteur public paie mieux !

Si l'on en croit les résultats de l'édition 2017 de l'enquête sur les rémunérations pratiquées dans les établissements d'accueil de jeunes enfants, menée par Crèchemploi.fr, le salaire moyen des éducateurs de jeunes enfants est plus élevé de 5% environ dans le secteur public.

Le différentiel entre secteur public et secteur privé est particulièrement important chez les employeurs de plus de 21 salariés, avec 1.489 euros nets mensuels dans le privé, contre 1.690 euros nets moyens dans le public. 

Par ailleurs, c'est en Ile-de-France que les rémunérations sont les plus élevées, suivant cette étude dont est extraite cette infographie (pour cette comparaison, Crèchemploi.fr englobe les salaires EJE des secteurs privés et publics). Ces chiffres sont donnés à titre indicatif, ce sont les revenus déclarés par les personnes interrogées, ramenés sur 12 mois pour un temps plein.

Des salaires nets plus confortables en région parisienne (secteurs privé et public)

 

Formation : le diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE), en 3 ans

Avec quelques années d’expérience, les éducateurs de jeunes enfants peuvent postuler auprès d'une halte-garderie, d'une crèche ou d'un jardin d’enfants.

Pour exercer ce métier, il faut posséder le diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE). La formation se déroule sur  trois ans, et vient d'être reconnue de niveau bac+3 (licence).

Elle est délivrée par une cinquantaine d'organismes en France, les instituts régionaux du travail social (IRTS) notamment, au titre de la formation initiale, de la VAE comme de la formation tout au long de la vie. Rendez-vous sur le portail interrégional formation-emploi.

Pour être admis à la formation menant au DEEJE, vous devrez être titulaire :
  • du baccalauréat ou équivalent, ou
  • d'une attestation de réussite de l'examen de niveau organisé par la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS, voir par exemple celui de la DRDJSCS des Pays de la Loire),
  • d'un diplôme de travail social au moins de niveau bac,
  • d'un diplôme ou d'un titre du secteur paramédical au moins de niveau bac,
  • d'un DE d'auxiliaire de puériculture, du CAP petite enfance, du DE d'aide médico-psychologique, du DE d'auxiliaire de vie sociale avec 3 ans d'expérience dans la petite enfance

Les organismes sélectionnent les candidats, à travers un entretien de motivation et, parfois, un examen écrit. La formation, payante, peut être financée par la région.

Les EJE peuvent aussi suivre une formation supérieure pour préparer :

  • le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (Caferuis) ;
  • le diplôme d’Etat d’ingénierie sociale (DEIS) ;
  • le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale (Cafdes).

 

Passage en catégorie A :  une situation ubuesque pour les contractuels

Les éducateurs de jeunes enfants territoriaux et hospitaliers passent en catégorie A le 1er janvier 2019, avec une revalorisation des carrières et traitements jusqu'en 2021. Cette évolution statutaire découle de la mise en oeuvre de la réforme dite PPCR, pour "protocole Parcours carrières et rémunérations". C'est en quelque sorte une "promotion" pour ces professionnels qui entrent ainsi dans la catégorie hiérarchique la plus plus élevée de la fonction publique, avec, à la clé, des salaires progressivement revalorisés.

Toutefois, comme le pointe LaGazettedescommunes, dans un article de mai 2018: les contractuels n'étant pas concernés par la réforme, ils resteront, eux, "bloqués" en catégorie B. Seuls les EJE recrutés en CDD ou CDI après le 1er février 2019 seront "classés" en catégorie A. Une situation ubuesque !

Dossier du mois

concours-fonction-publique-3eme-voie

Concours de la fonction publique territoriale : troisièmes concours

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK