Assistant de service social dans la fonction publique territoriale

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers du social

Dans la fonction publique territoriale, les assistants de service social (ASS) ont le statut d’assistant socio-éducatif territorial (catégorie B). La plupart d'entre eux travaillent dans les conseils départementaux, les autres dans les CCAS. Le point sur leurs activités et le concours.

Social

Les conseils départementaux, principaux employeurs

Plus de 40% des assistants de service social travaillent dans les services relevant d'un conseil départemental.  Les départements étant chefs de file de l’action sociale, ils concentrent la majorité des compétences dans ce domaine.

Les assistants de services social (ASS) peuvent travailler en polyvalence de secteur et prennent alors en charge l’ensemble de la population d’un quartier, d’un arrondissement, d’une commune…

Ils reçoivent aussi bien des familles surendettées que des personnes âgées sans ressources, des allocataires du RSA, des femmes seules qui ne parviennent pas à faire face à leurs besoins ou encore des familles d’immigrés expulsées de leur logement insalubre. Ils peuvent également travailler dans l’un des services spécialisés du conseil général : aide sociale à l’enfance, insertion, accompagnement des personnes âgées, des personnes handicapées.

Les centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS)

Au niveau communal, c’est principalement dans les centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS et CIAS) que travaillent les ASS. De nombreux CCAS exercent des missions départementales d’action sociale dans le cadre de conventions avec le conseil général, les ASS sont alors amenés à conduire le même type d’actions qu’au sein d’un département : instruction de dossiers RSA, suivi de l’allocation personnalisée d’autonomie…

Par ailleurs,  les CCAS peuvent développer, en fonction des priorités d’action des élus de la commune, des dispositifs divers sous forme d’aides financières ou mettre en œuvre des actions ponctuelles ou durables de soutien à la population (notamment en termes de prévention et d’animation) adaptées à des publics spécifiques (enfants, personnes handicapées, personnes âgées, jeunes, familles, personnes en insertion, personnes sans domicile fixe, etc.) pour lesquels les compétences d’ASS peuvent être requises.

Le concours externe d'assistant territorial socio-éducatif

  • Pour devenir assistant de service social, il faut passer le concours exerne d'assistant social-éducatif. "Assistant social-éducatif" est en effet le cadre d'emplois de l'assistant de service social dans la fonction publique territoriale.
  • Il s'agit d'un concours sur titre, avec épreuves, ouvert aux titulaires du diplôme d'Etat d'assistant de service social ou d'un diplôme, certificat ou autres titres mentionnés à l'article L411-1 du code de l'action sociale et des familles.
  • Aucune limite d'âge pour se présenter au concours.
  • A noter : il n'existe pas de dispense de diplôme pour les pères et mères élevant ou ayant élevé effectivement au moins 3 enfants, ni pour les sportifs de haut niveau.

Le concours consiste en une épreuve d'admissibilité et une épreuve d'admission. Pour l'admissibilité, on vous demandera de rédiger un rapport, à partir des éléments d'un dossier, dans lequel vous ferez des propositions opérationnelles (durée : 3 heures ; coefficient : 1). L'épreuve d'admission est un entretien avec un jury, ayant pour point de départ votre formation et votre projet professionnel (20 minutes, dont 5 minutes au plus d'exposé).

Témoignage

 

"Des organisations variables selon les départements"

Françoise Léglise, vice-présidente de l’Association nationale des assistants de service social (ANAS)

« Dans la fonction publique territoriale (FPT), les assistants de service social (ASS) travaillent massivement en polyvalence de secteur : il s’agit d’une compétence départementale que chaque conseil général organise comme il veut. Les missions de base de la polyvalence sont l’accueil, l’accompagnement et la prévention.

Les organisations sont, elles, variables : les secteurs peuvent être délimités en circonscription sociale, en unité sociale territoriale, etc. Certains départements développent une polyvalence complète, d’autres une polyvalence partielle plus ou moins ciblée sur telle ou telle mission. Il y a aussi différentes manières d’aborder les publics selon les départements. Par exemple pour les sans-papiers, cela va de l’accueil simple jusqu’à l’hébergement en hôtel, en passant par l’accompagnement. En conséquence, on recense des pratiques professionnelles très différentes au sein de la FPT.

Il est également important de souligner que le service social est l’un des rares services où la situation de l’usager va être envisagée dans toute sa complexité et sa globalité.

C’est également le seul endroit où, grâce au secret professionnel auquel sont tenus les travailleurs sociaux, les gens peuvent dire ce qu’ils veulent sans ce que cela soit retranscrit. Ces deux aspects permettent aux professionnels de proposer un véritable accompagnement personnalisé » - Propos recueillis en 2012 par E. Chaudieu.

Dossier du mois

concours-fonction-publique-examen-pro

Concours de la fonction publique territoriale : examens professionnels

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article