L'INET forme les futurs cadres de la territoriale

Coralie Donas
DOSSIER : Formation dans la fonction publique

Au sein du centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), l’Institut national des études territoriales (INET), situé à Strasbourg, forme depuis 1997 les cadres et dirigeants de la territoriale. 

INET

Le slogan de l’INET ? « La grande école du service public local ». L’établissement, situé à Strasbourg (Bas-Rhin), assure la formation initiale et continue des cadres de direction des collectivités territoriales. L’INET fait partie du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et du réseau des écoles de service public.

INET, une formation initiale

L’INET est l’école d’application des lauréats des concours d’administrateurs, ingénieurs en chef, conservateurs de bibliothèques, conservateurs du patrimoine. « Les cycles professionnels de l'INET sont basés sur le développement des compétences du manager, sa capacité à analyser l'environnement territorial, à accompagner l'élu dans sa prise de décision et à mettre en œuvre le projet de la collectivité », explique l'école.

La formation dure de 12 à 18 mois et une place importante est accordée à la professionnalisation. Les administrateurs ont huit mois de stages professionnels dans les collectivités territoriales.

Le cursus des conservateurs de bibliothèques comprend un stage d’observation, un stage thématique, un projet collectif, un stage d’ouverture et un de professionnalisation. Une période d’observation, une période de perfectionnement et un projet collectif sont au programme du parcours des ingénieurs en chef.

Les conservateurs du patrimoine, quant à eux, suivent deux stages de spécialité : un stage à l’étranger et une période dans un service culture de collectivité territoriale. A noter que les élèves conservateurs du patrimoine se forment en alternance à l’INET et à l’Institut national du patrimoine (INP).

>> A lire aussi : Ingénieurs en chef territoriaux, un cadre d'emplois spécifique

INET, un catalogue de formation continue

170 élèves passent chaque année en moyenne en formation initiale. L’INET accueille un important public de cadres et de futurs cadres territoriaux en formation continue, environ 4 000 personnes par an. Ceux-ci viennent se former à l’occasion d’une prise de poste, par exemple de directeur général ou directeur général adjoint, ou pour suivre des modules de management ou de ressources humaines.

Les cycles supérieurs de management, de direction des ressources humaines ou encore de transition écologique (en partenariat avec l’Institut national du service public, l’INSP) comptent parmi les plus demandés.

Comment s’inscrire en formation continue à l'INET ? 

Les agents de la fonction publique territoriale font leur demande en ligne sur un module de pré-inscription du CNFPT. La demande doit être validée par la collectivité employeuse. Le CNFPT-INET participe à la prise en charge d’une partie des frais.

L'INET en chiffres

  • 170 futurs cadres dirigeants en formation initiale
  • 4000 stagiaires, cadres dirigeants ou cadres territoriaux en poste, accueillis en formation continue
  • 200 collectivités ou structures accueillant des élèves en stage individuel et en projet collectif

 

INET, une pédagogie innovante

Les élèves et stagiaires de l’INET sont évalués mais pas notés et bénéficient des dernières méthodes pédagogiques.

« Nous sommes un institut du CNFPT, qui est le plus grand centre de formation en Europe. Nous travaillons sur l’innovation pédagogique, qui irrigue aussi les enseignements à l’INET », souligne Belkacem Mehaddi, directeur de l’INET et directeur général adjoint du CNFPT en charge de l’évolution des compétences et des métiers.

L’INET a mis en place avec l’INSP une classe « prépa Talents », pour préparer le concours d’administrateur territorial. Le dispositif vise à attirer de nouveaux candidats vers les concours pour atteindre plus de diversité sociale dans l’administration.

« Je veux travailler sur la diversité, que nos cadres dirigeants soient issus de différentes origines socio-professionnelles, soient des hommes et des femmes, qu’ils reflètent la diversité de la société », appuie Belkacem Mehaddi. L’école s’engage aussi sur les questions d’égalité hommes-femmes, et sur l’attractivité des métiers avec la direction de la mobilisation des talents du CNFPT.

>> A lire aussi : 

Prépa talents : un suivi individualisé pour réussir les concours

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE MONTESSON

RESPONSABLE DU PATRIMOINE F/H

Titulaire, Contractuel, CDI | 03/02/2023 | VILLE DE MONTESSON

VILLE DU PRE SAINT GERVAIS

CHARGE(E) DE LA COMMANDE PUBLIQUE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 03/02/2023 | VILLE DU PRE SAINT GERVAIS

VILLE DE PLOURIN LES MORLAIX

Directeur Général des Services (H/F)

Titulaire, Contractuel | 03/02/2023 | VILLE DE PLOURIN LES MORLAIX

VILLE D'ALFORTVILLE

Auxiliaire de puériculture (H/F)

Titulaire, Contractuel | 01/02/2023 | VILLE D'ALFORTVILLE

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Quelles sont les conditiions à remplir ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article