Florence, médecin du travail, veille au bien-être et à la santé des agents publics

Laure Martin
DOSSIER : Les nouveautés de l’emploi public

Médecin de santé au travail à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) depuis 1998 comme contractuelle, Florence Carruel s’épanouit pleinement dans son mode d’exercice. Elle encourage les médecins à rejoindre la fonction publique territoriale.

Médecin du travail

Votre métier en quelques mots ?

Les médecins de santé au travail au sein de la fonction publique ont les mêmes axes d’intervention que les praticiens du secteur privé. Nous menons des actions individuelles auprès des salariés, avec la visite médicale. Dans ce cadre, nous vérifions la compatibilité entre le métier exercé et la santé de l’agent, et nous nous assurons qu’il n’y a pas d’altération de leur santé. Si c’est le cas, nous effectuons des propositions d’aménagement du poste de travail pour le maintien dans l’emploi. Nous ne disposons pas de pouvoir coercitif. Nous sommes les conseillers de l’employeur et du salarié. Nous émettons donc des recommandations et échangeons avec le chef de service sur la manière de les mettre en œuvre.

L’autre axe de notre action repose sur le volet préventif, en collectif. Nous effectuons des études de poste, nous travaillons à l’élaboration du document unique avec le conseiller en prévention, à des plans de prévention pour limiter les risques professionnels.

L’ensemble de ces travaux est effectué en équipe avec les infirmières de santé au travail, les psychologues ou encore les assistantes sociales.

Quelles sont vos missions en tant médecin du travail ?

Elles sont très variées. J’assure des consultations dans le cadre desquelles je peux faire des vaccinations. Actuellement, j’assure également du dépistage covid. J’organise des réunions avec des chefs de service, je mène des études de poste, je vais sur le terrain auprès des agents, afin de m’informer sur l’exercice de leur métier au quotidien, j’anime des formations de prévention, etc.

Nous sommes les conseillers de l’employeur et du salarié

Qu’aimez-vous dans votre métier ?

J’aime la variété des risques professionnels que je suis amenée à évaluer. J’interviens aussi bien dans les bureaux auprès des administratifs, qu’au sein des crèches, dans les écoles, auprès des métiers du bâtiment, de la voirie, des espaces verts, du théâtre, etc. C’est passionnant. C’est en allant sur le terrain que je découvre les différentes facettes de la fonction publique territoriale (FPT). Puis, avec le conseiller en prévention, nous évaluons les risques ensemble afin de conseiller l’employeur sur les préventions collectives et individuelles à mettre en place pour protéger les agents.

>> A lire aussi : Devenir médecin du travail - Fiche métier

Pourquoi avoir choisi le service public ?

C’est le hasard d’une rencontre. J’ai commencé ma carrière à l’hôpital, puis j’ai exercé au sein d’une entreprise privée de transports parisiens. J’ai ensuite eu l’opportunité de créer ce service autonome au sein d’une collectivité. J’ai été séduite par le défi et par la diversité des métiers.

C’est en allant sur le terrain que je découvre les différentes facettes de la FPT

Quel est votre parcours ?

J’ai effectué mon internat de médecine du travail un peu par hasard également. A l’origine, j’avais choisi la santé publique. Et, lors d’un stage, j’ai rencontré un médecin du travail qui m’a convaincue de m’orienter vers cette spécialité où le lien avec le patient est concret.

Quelle formation pour exercer cette spécialité au sein de la fonction publique territoriale ?

Il faut être médecin mais pas nécessairement de santé au travail. Certains médecins généralistes exercent aussi en santé au travail, tout comme des urgentistes. Puis, il est possible de passer le concours de la fonction publique territoriale ou d’exercer en tant que contractuel.

Il faut vaincre les a priori négatifs sur la prévention dans la FPT 

Comment voyez-vous évoluer votre carrière au sein de la fonction publique ?

Je ne pense pas à une perspective de carrière. Je me laisse guider par les opportunités.

Un conseil à donner à quelqu’un qui souhaite exercer ce métier ?

Je pense qu’il faut vaincre les a priori négatifs sur la prévention dans la fonction publique territoriale.

Nous pouvons faire de belles choses avec des équipes pluridisciplinaires partageant les mêmes valeurs, et avec la confiance de l’employeur. Dans le domaine de la prévention, les collectivités ont vraiment progressé.

Médecin du travail

Fonction Publique : Territoriale

Catégorie : A

Filière : médico-social

Salaire débutant : environ 3000 euros brut

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

Chargé de mission Habitat H/F

Titulaire, Contractuel | 14/06/2024 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

METROPOLE NICE COTE D'AZUR ACTIF

Directeur des Patrimoines (H/F)

Titulaire, Contractuel | 14/06/2024 | METROPOLE NICE COTE D'AZUR

DEPARTEMENT DE SAONE-ET-LOIRE

Chef du service recrutement-remplacement (H/F)

Titulaire, Contractuel | 14/06/2024 | Département de Saône-et-Loire

CA DE HAGUENAU

Directeur Général des Services pour la ville de Bischwiller, Directeur Général Adjoint de la Communauté d’Agglomération de Haguenau (F/H)

Titulaire, Contractuel | 14/06/2024 | CA DE HAGUENAU

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

CD de l'Aube

CD de l'Aube

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article