De militaire à maître-nageur : une reconversion facilitée par Défense mobilité

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Militaires et civils : les métiers de l'armée

Sébastien Le Guenno a effectué une partie de sa carrière en qualité de militaire du ministère de la Défense. Après 17 années de service, il veut se reconvertir dans le domaine du sport. Un pari gagnant: Sébastien est maître-nageur, fonctionnaire territorial du Grand Paris.

militaire-maitre-nageur-sebastien

"J’ai fait mon service militaire dans le Service de santé des armées (SSA)", témoigne Sébastien Le Guenno. "Tout d’abord à Libourne, à  l'Ecole nationale des officiers de réserve du service de santé des armées [aujourd'hui, l'Ecole de santé des armées, ESA - NDLR ), poursuit-il, puis à la Direction centrale du service de santé des armées."

Au bout de deux ans, Sébastien retourne à la vie civile et finalement... décide de rempiler. "J’ai appelé l’un de mes contacts, qui m’a fait entrer en tant que volontaire du service de santé des armées, raconte-t-il. J’ai bénéficié d’un engagement en qualité de militaire infirmier et technicien des hôpitaux des armées (MITHA) dans le corps des secrétaires médicaux, mais j’ai été formé pour m'occuper des marchés publics."

L’armée lui a donc appris ce métier. Il l'exerce d’abord à l’hôpital d’instruction des armées Bégin, à Saint-Mandé (Val-de-Marne), puis au sein des hôpitaux Sainte-Anne, à Toulon, et Clermont-Tonnerre, à Brest.

"Dans la pratique, je n’ai jamais fait de secrétariat médical, puisque j’ai toujours été aux achats, sauf à Brest, puis à l’hôpital d’instruction des armées de Percy", rapporte-t-il. Une prise de poste qui se déroule bien, "mais exigeante et dans laquelle je ne m’épanouissais pas, reconnaît-il. Etant parvenu à mes 17 ans de service, ce qui me permettait d’obtenir mes droits à pension, j’ai eu de travailler dans le milieu du sport. Dans le secteur hospitalier, il est très difficile de s’entraîner. On doit être disponible en toute circonstance."

Défense mobilité, partenaire efficace pour se reconvertir

Sébastien Le Guenno apprend qu’au Centre national des sports de la défense (CNSD) existe une formation de maître-nageur dans le cadre de la reconversion. Cette formation diplômante permet d’acquérir le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS), spécialité activité aquatique et de la natation. En plus, " j’étais déjà titulaire du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA), un préalable nécessaire pour pouvoir passer les tests de sélection au CNSD, précise-t-il.

L’armée m’a apporté non seulement un travail, mais aussi une seconde carrière. A 40 ans, je suis remotivé.

Sébastien se renseigne auprès de Défense mobilité. "J’ai été très bien accompagné par cette structure", soutient-il. Il réussit la sélection pour le BPJEPS et suit une formation d’un an en alternance. Il doit donc trouver des piscines pour faire ses stages. Une recherche facilitée par son statut de militaire, qui lui a ouvert des portes, notamment à Clamart.

"J’ai obtenu mon diplôme et j’ai été recruté en juin 2015 par les deux structures où j’ai fait un stage en tant que contractuel", explique-t-il.

Pendant toute sa formation, il est rémunéré et bénéficie d’un congé complémentaire de reconversion.

Un meilleur salaire, grâce aux "emplois réservés"

"Défense mobilité m’a alors recontacté pour me dire que je pouvais bénéficier du dispositif des emplois réservés", poursuit-il. Je suis donc allé voir mon directeur, qui s’est renseigné auprès des ressources humaines.

Financièrement, ce dispositif des emplois réservés est également avantageux.

Au 1er janvier 2016, Sébastien Le Guenno est nommé stagiaire afin de pouvoir ensuite intégrer le statut déducateur territorial des activités physiques et sportives (ETAPS). Après un an de stage, il est titularisé et devient fonctionnaire territorial.

"Financièrement, ce dispositif des emplois réservés est également avantageux : j’ai récupéré 75 % de mon ancienneté militaire, je suis à l’échelon 8, ce qui me permet de gagner 200 euros de plus par rapport à mon statut de contractuel. Je touche également ma pension de militaire, et je peux faire du cumul d’emplois avec des associations." Et de conclure : "L’armée m’a apporté un travail, mais aussi une seconde carrière. A 40 ans, je suis remotivé."

>> Lire aussi : Emplois réservés, à qui sont-ils destinés 

Découvrir le métier de maître-nageur : le témoignage de Fabien

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE PORT SAINT LOUIS DU RHONE

RESPONSABLE SPORT/VIE ASSOCIATIVE H/F

Titulaire, Contractuel | 15/04/2019 | VILLE DE PORT SAINT LOUIS DU RHONE

VILLE DE BAGNEUX

Responsable du secteur technique H/F

Titulaire, Contractuel | 24/04/2019 | VILLE DE BAGNEUX

CA DU GRAND BESANCON ACTIF

UN RESPONSABLE DES COLLECTIONS (H/F) AU SEIN DU MUSEE DU TEMPS (h/f)

Titulaire, Contractuel | 23/04/2019 | VILLE DE BESANCON

Sorbonne Université

Fonctions : Administrateur du Laboratoire d’Informatique de Paris 6 F/H
Catégorie : A+
Corps : Ingénieur de recherche et de formation
BAP : J1C45 - Responsable de l’administration et du pilotage   

L’administrateur-trice du LIP6 assure, en étroite collaboration avec la direction, le pilotage et la coordination de la gestion administrative, technique, financière et des ressources humaines de l'ensemble de l'unité (~500 personnes, budget annuel ~7,5M€). Il/elle définit avec le directeur, les directeurs adjoints et les chefs de service la meilleure façon de mettre en œuvre des orientations stratégiques et conduit cette mise en œuvre. Il/elle participe au processus de décision au sein des conseils et AG.

Activités principales :

· Synthétiser et préparer les éléments d’aide à la décision pour l’exécutif et les conseils d’unité

· Veiller au bon fonctionnement des instances de l’unité (ordre du jour des conseils, instruction et préparation des dossiers, exécution des décisions prises…)

· Contribuer à la réalisation du rapport d'activité, du plan quinquennal et réponses aux enquêtes des tutelles

· Diriger la fonction ressources humaines (recrutement, formation, gestion collective…), assurer la fiabilité et la cohérence des données et contribuer au dialogue social

· Préparer et concevoir des éléments d’aide à la décision pour la direction et les conseils (tableaux de bord…)

· Organiser la mise en œuvre de la politique et des objectifs de la structure

· Piloter la fonction budgétaire et financière de l’unité

· Élaborer et suivre le budget prévisionnel de l'unité : analyse, avec le responsable du service, des dépenses et des coûts

· Optimiser la gestion des moyens alloués au laboratoire, la gestion logistique et technique de l’ensemble des locaux

· Garantir le contrôle du respect de la politique d'achat et des procédures d'appel d'offre

· Appuyer les responsables de service pour l’organisation des services de l’unité en lien avec les orientations stratégiques de la direction

· Coordonner les projets d’évolution technique et organisationnelle de l’unité en collaboration avec les responsables des services et le directeur et les directeurs adjoint

· S’assurer de la mise en place de procédures harmonisées, notamment pour faciliter le contrôle interne et le contrôle de gestion ainsi que la continuité de service

· Veiller à l'application de la politique en matière d'hygiène et de sécurité, en lien avec les assistants de prévention

· Piloter l’événementiel du laboratoire

· Garantir l'application des règles et procédures administratives, techniques et financières.

Encadrement : Oui
Nb agents encadrés par catégorie : 4 A  (1 IR, 1 IE, 2 AI)
Conduite de projet : Oui

Conditions particulières d'exercice :
L’administrateur-trice dispose d’une délégation de signature de la direction, de la présidence de Sorbonne Université et du CNRS.

">

Administrateur du Laboratoire d'Informatique de Paris 6 F/H (réf.FDLS21)

Titulaire, Contractuel | 23/04/2019 | SORBONNE UNIVERSITE

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article