Que faire après l'armée ? Des anciens militaires témoignent

Laure Martin
DOSSIER : Réussir sa mobilité dans la fonction publique

Anciens militaires, Emmanuel Roig-Trilla et Sébastien Le Guenno, ont été accompagnés par Défense mobilité dans leur reconversion professionnelle au sein de la fonction publique territoriale. Désormais titulaires, ils exercent en tant que maître nageur. L’un à Paris, l’autre à Brive-la-Gaillarde. Témoignages.

Maître-nageur dans une piscine municipale

" J’ai intégré l’armée en tant qu’appelé du contingent, pour effectuer mon service militaire, se rappelle Emmanuel Roig-Trilla. Cela m’a plu, je suis resté. " En tant que militaire du rang, il évolue professionnellement jusqu’à devenir sous-officier.

Lorsqu’il arrive à Metz, après avoir suivi son épouse, mutée, il est en fin de carrière militaire. " J’avais effectué 25 ans, je pouvais continuer, mais la montée en grade était longue, et me faisait perdre mes droits à la reconversion ", explique-t-il. Comme j’approchais de mes 50 ans, j’ai préféré profiter des possibilités offertes par la reconversion. »

Comme j’approchais de mes 50 ans, j’ai préféré profiter des possibilités offertes par la reconversion

De son côté, Sébastien Le Guenno fait son service militaire dans le Service de santé des armées (SSA).

" Tout d’abord à Libourne, à  l'École nationale des officiers de réserve du service de santé des armées " [aujourd'hui, l'École de santé des armées, ESA - NDLR ), poursuit-il. " Puis à la Direction centrale du service de santé des armées."

" Etant parvenu à mes 17 ans de service, ce qui me permettait d’obtenir mes droits à pension, j’ai décidé de changer de carrière."

>> A lire aussi : Militaires : quelle reconversion professionnelle ?

Défense mobilité, partenaire efficace pour se reconvertir

En 2017,  Emmanuel Roig-Trilla décide de se reconvertir dans le milieu sportif.

" J’étais plutôt bon en sport et en parallèle bénévole en tant que maître-nageur", indique-t-il. " J’ai donc pensé à une reconversion dans le domaine, d’autant plus que d’après mes recherches, tous les ans, il manque plus de 9000 maîtres-nageurs au sein des collectivités territoriales. "

Tous les ans, il manque plus de 9000 maîtres-nageurs au sein des collectivités territoriales

Il se rapproche de l’antenne de Défense mobilité à Metz et bénéficie de plusieurs entretiens pour parler de son projet. " J’ai également pu effectuer un bilan de compétences, qui a confirmé mon projet et sa viabilité ", précise Emmanuel Roig-Trilla.

Le métier de maître-nageur exige un diplôme pour enseigner la natation et disposer du titre. " J’ai effectué des demandes de formation à différents Centres de Ressources d'Expertise et de Performance Sportive (CREPS), pour bénéficier d’une formation complète et ainsi être sûr de mes capacités et de la qualité de mon enseignement ", explique-t-il.

Il part à Poitiers de septembre 2017 à juin 2018. Entre temps, son épouse est mutée à Brive-la-Gaillarde.

Sébastien Le Guenno se tourne vers la même filière lorsqu’il apprend qu’au Centre national des sports de la défense (CNSD) existe une formation de maître-nageur dans le cadre de la reconversion.

Cette formation diplômante permet d’acquérir le brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport (BPJEPS), spécialité activité aquatique et de la natation.

En plus, " j’étais déjà titulaire du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA), un préalable nécessaire pour pouvoir passer les tests de sélection au CNSD, précise-t-il.

Sébastien se renseigne alors auprès de Défense mobilité. "J’ai été très bien accompagné par cette structure", soutient-il.

J’ai été très bien accompagné par Défense mobilité

Il réussit la sélection pour le BPJEPS et suit une formation d’un an en alternance. Il doit par la suite trouver des piscines pour faire ses stages. Une recherche facilitée par son statut de militaire, qui lui a ouvert des portes, notamment à Clamart.

"J’ai obtenu mon diplôme et j’ai été recruté en juin 2015 par les deux structures où j’ai fait un stage en tant que contractuel ", explique-t-il.

Pendant toute sa formation, il est rémunéré et bénéficie d’un congé complémentaire de reconversion. Après un an de stage, il est titularisé et devient fonctionnaire territorial.

>> A lire aussi : Défense mobilité aide les militaires à se reconvertir dans la fonction publique

Se reconvertir dans la fonction publique territoriale après l’armée

Emmanuel Roig-Trilla déménage en juillet 2018 et débute ses recherches d’emploi.

" Au départ, j’ai effectué des remplacements pour me faire connaître, et j’ai également envoyé des candidatures spontanées à différentes communautés de communes qui gèrent des piscines ", indique-t-il.

Lorsqu’un poste se libère à Brive-la-Gaillarde, il postule. « J’ai pu bénéficier d’un recrutement par l’intermédiaire de la troisième voie, possibilité offerte aux militaires par le biais de l’article L4139-2 du Code de la défense », fait-il savoir.

J’ai pu bénéficier d’un recrutement par l’intermédiaire de la troisième voie

Il est nommé stagiaire en mars 2020 et titulaire en mars 2021, en tant qu’éducateur territorial des activités physiques et sportives, un emploi de catégorie B.

" En termes de salaire, je perçois l’équivalent de ce que je percevais auparavant, hors prime ", précise-t-il. Et de poursuivre :

" J’ai eu un bon suivi de dossier par Défense mobilité, qui m’a accompagné jusqu’à la mise en œuvre de l’article L4139-2 car des délais sont à respecter pour en bénéficier.

Le suivi avec le bilan de compétences est relativement intéressant car il permet de confirmer ses choix, mais aussi de connaître les autres opportunités d’emplois.

Nous ne sommes pas assistés pour autant et restons acteur de notre reconversion. "

Nous ne sommes pas assistés pour autant et restons acteur de notre reconversion

Aujourd’hui maître-nageur dans le Grand Paris, Sébastien Le Guenno est lui aussi satisfait de sa reconversion :

"L’armée m’a apporté un travail, mais aussi une seconde carrière. À 40 ans, je suis remotivé."

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE PONTARLIER

Un Professeur de Formation Musicale (f/h)

Titulaire, Contractuel | 05/07/2022 | PONTARLIER

CONSEIL DEPARTEMENTAL DES HAUTS DE SEINE

ADJOINT AU CHEF D’UNITE DU PARC DES CHANTERAINES ET DE LA FERME DEPARTEMENTALE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 05/07/2022 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DES HAUTS DE SEINE

VILLE DE CHARTRES

Régisseur Multimédia F/H

Titulaire, Contractuel | 04/07/2022 | CHARTRES METROPOLE

VILLE DU PECQ

Educateur Sportif pour l’école des sports H/F

CDD | 04/07/2022 | VILLE DU PECQ

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Employeur public recrute un fonctionnaire

Le recrutement dans la fonction publique

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article