Comment devenir ambulancier ?

Laure Martin
DOSSIER : Travailler dans la santé et le soin

Comment devenir ambulancier ? Faut-il avoir le bac ? Quelles formations suivre ? Faut-il passer un permis spécial ? Comment devenir ambulancier sans diplôme ? Pour qui travaillent les ambulanciers et ambulancières ? On fait le point sur le recrutement de ces professionnels du soin dans la fonction publique.

Ambulancier dans son ambulance à l'hôpital

Ambulancier, voici une profession qui ne connaît pas la crise. Le secteur public offre de nombreuses opportunités à ces auxiliaires du soin.

Autre bonne raison de devenir ambulancier, la formation diplômante est relativement courte (6 mois au plus) et elle est accessible à tous.

Il y a toutefois deux "difficultés" à surmonter :

  • les épreuves de sélection pour intégrer l'un des centres de formation agréés
  • et la recherche d'aides pour financer la formation payante d'ambulancier

Vous souhaitez devenir ambulancier ?

Découvrez nos offres d'emploi ambulancier

Comment exercer le métier d'ambulancier ?

L'ambulancier assure le transport des blessés, malades et personnes handicapées au moyen d’un véhicule adapté.

Le transport sanitaire comprend le transport assis professionnalisé : taxi conventionné ou véhicule sanitaire léger (VSL) ; l'ambulance de secours et de soins d'urgence (ASSU).

Pour exercer ce métier, vous devez suivre une formation spécifique dans un centre ou institut agréé par le ministère de la Santé.

Il en existe une cinquantaine en France. Il existe deux niveaux de formation.

Vous avez le choix entre une formation longue menant au diplôme d'Etat d'ambulancier ou une formation courte à l'issue de laquelle vous sera délivrée une attestation de suivi.

>> A lire aussi : Aide-soignant : 3 avantages à intégrer la fonction publique hospitalière

Ambulancier : deux niveaux de formation

DEA ambulancier (le diplôme d'état ambulancier)

L'ambulancier diplômé d'Etat assure au patient des conditions optimales de transport (patient allongé), compte tenu de son état de santé.

Après avoir dressé un bilan des besoins du patient, c'est à lui de l'installer au mieux, de le surveiller pendant le transport et, le cas échéant, de mettre en œuvre les gestes de secours et d’urgence adaptés. 

A l'arrivée à l'hôpital, clinique ou autre pôle de santé, l'ambulancier doit savoir transmettre au personnel soignant les informations dont il dispose sur l'état du patient.

Il doit assurer la tenue des documents administratifs (hospitaliers, Sécurité sociale...), l’établissement des dossiers, la perception de la recette, avoir une bonne connaissance des principaux itinéraires à emprunter, même si son véhicule est doté d'un GPS.

L'ambulancier peut être amené à conduire le véhicule sanitaire et des véhicules type fourgon s’il possède les permis C ou D.

Après quelques années de pratique, l'ambulancier DE peut devenir régulateur.

Sa fonction consiste alors à recevoir les appels, à coordonner les demandes et à établir le planning des courses ou des interventions.

>> A lire aussi : Le CHRU de Tours innove et forme ses propres apprentis

L'auxiliaire ambulancier (formation AA)

En cas de transport d'un patient allongé en ambulance, l'auxiliaire seconde l'ambulancier et conduit le véhicule.

En cas de transport d'un patient assis, l'auxiliaire est seul responsable du transport des patients assis (trois au maximum) dans le véhicule sanitaire léger (VSL) dont il assure la conduite.

Dans tous les cas, c'est à l'auxiliaire d'entretenir le véhicule. Il est le garant des conditions de propreté et d’hygiène de la partie espace sanitaire.

>> A lire aussi : Infirmier au SAMU : "Mon métier est une passion"

Intégrer un centre de formation d'ambulanciers

Le niveau troisième suffit pour se présenter aux épreuves de sélection des établissements de formation d'ambulancier.

Le nombre de places a été fixé par arrêté ministériel.

Conditions pour se présenter aux épreuves d’admission de l'école, centre de formation ou institut agréé d'ambulancier

  • posséder un permis de conduire de plus de 3 ans (ou deux ans en cas de conduite accompagnée),
  • une attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'une ambulance après un examen médical,
  • un certificat médical de non-contre-indications à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d'un handicap incompatible avec la profession : handicap visuel, auditif, amputation d'un membre, etc.
  • un certificat médical de vaccinations
  • et être titulaire de la formation aux gestes et soins d'urgence (AFGSU) niveau 1.

Sélection des candidats à l'école d'ambulanciers

Les épreuves d'admission de la formation d'ambulancier

  • Une épreuve d’admissibilité avec une épreuve écrite de français et d’arithmétique, ainsi qu'un stage d'orientation de 140 heures dans une société d'ambulance.
  • Une épreuve d’admission qui consiste en un entretien avec un jury. Le nombre de places est limité.

Le stage d'ambulancier n'est pas obligatoire pour tous

  • Sont exemptés du stage les auxiliaires ambulanciers ayant exercés plus d'un mois ainsi que les sapeurs-pompiers de Paris ou de Marseille ayant exercés trois ans durant.
  • Les titulaires du bac ou d'un diplôme du secteur sanitaire ou social de type CAP sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité.
  • Les candidats ayant exercé, à la date des épreuves, les fonctions d'auxiliaire ambulancier pendant une durée continue d'au moins un an durant les cinq dernières années sont dispensés de l'épreuve orale d'admission.

Comment devenir ambulancier diplômé d'Etat ?

Vous devez passer votre DEA (diplôme d'état ambulancier) et suivre la formation sous forme de cours, de travaux pratiques et de stages dispensée par un centre agréé par le ministère de la Santé.

Pour décrocher le diplôme, il faut valider l’ensemble des modules (contrôle de connaissance pour chaque module).

Le cursus comprend 630 heures de formation, dont 455 de formation théorique à l'école (13 semaines) et 175 heures de stage (5 semaines).

Il se déroule soit en continu (tous les jours) sur environ 5 mois ou plus longtemps en cas de cours du soir.

Certaines écoles proposent une formation en un an en contrat de professionnalisation, c'est-à-dire en alternance.

Comment devenir auxiliaire ambulancier ?

  • Vous choisirez la formation courte, 70 heures (2 semaines) d’auxiliaire ambulancier.

Combien coûte la formation d'ambulancier ?

Prix de la formation DEA ambulancier

Outre le coût du permis de conduire, la formation d'ambulancier diplômé d'Etat coûte entre 3 000 et 5 000 euros environ.

Les élèves ambulanciers doivent aussi prévoir des frais annexes : hébergement, repas, transport...

La formation plus courte d'auxiliaire ambulancier est moins chère, entre 500 et 1 000 euros.

Aides financières pour la formation d'ambulancier

Mais vous pouvez obtenir des financements. Des aides peuvent vous être accordées suivant la région où vous résidez et suivant votre situation personnelle (demandeur d'emploi, salarié, etc.).

La première chose à faire est donc de contacter l'institut où vous souhaitez être formé, ainsi que votre conseiller Pôle emploi (demandeur d'emploi), ou de la mission locale (moins de 25 ans) ou référent RSA.

Ces formations peuvent être prises en charge dans le cadre de la formation continue. Mais non par la VAE

Le recrutement des ambulanciers

Les ambulanciers sont recrutés par concours sur titres de catégorie C. Chaque établissement de soins organise son propre concours.

Ces professionnels de santé peuvent ensuite travaille pour les services d'urgence (SAMU et SMUR), les organismes parapublics et les établissements de soins (hôpitaux, centre de rééducation...)

>> A lire aussi : Eric, ambulancier du SMUR

Offres d’emploi en lien avec l’article

Etablissement public territorial Grand Paris Grand Est

Agent technique factotum h/f

Contractuel, CDD | 26/09/2022 | GRAND PARIS GRAND EST TERRITOIRE D'AVENIR

SAMU SOCIAL DE PARIS

Chargé.e de mission réduction des risques alcool en centre d'hébergement et accueil de jour F/H

CDD | 26/09/2022 | SAMU SOCIAL DE PARIS

CH DE PLAISIR

GESTIONNAIRE RH H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 23/09/2022 | CH DE PLAISIR

GHU PARIS SACLAY

Orthoprothésiste ( F/H) - Atelier d’appareillage

CDD | 23/09/2022 | Hôpital Raymond-Poincaré AP-HP

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Ville de Rennes - Pourquoi nous rejoindre ?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article