1.600 postes en moins dans la fonction publique de l'Etat en 2018

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : La fonction publique recrute

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, l’a annoncé dans un entretien au journal "le Monde". Son objectif : 120.000 suppressions de postes sous le quinquennat Macron pour l’ensemble des 3 fonctions publiques...

grille-fonction-publique-2

Dans un entretien donné au quotidien le "Monde", le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin dit que les fonctionnaires "n’ont pas de raison de s’inquiéter". Dans le même temps, il annonce "1 600 suppressions de postes dans la fonction publique de l’Etat" en 2018, et une baisse de 0,7 point de PIB de la dépense publique.

Le programme du candidat Macron à la magistrature suprême, en avril, laissaient augurer de telles annonces...

>> Lire aussi : Macron, ce qui attend les fonctionnaires, s'il est élu

120 000 postes en moins sur 5 ans

"Dans le budget 2018, il n’y aura que 1 600 suppressions de postes dans la fonction publique d’Etat, alors que l’objectif fixé par le président de la République est de l’ordre de 120 000 sur le quinquennat pour l’ensemble des fonctions publiques", a déclaré le ministre, dans un entretien conjoint avec Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des finances. Pour l’instant, on ne sait pas quels secteurs vont être touchés.

Il n'en demeure pas moins que des départs à la retraite massifs sont prévus d'ici à 2020 dans la fonction publique. On a pu évaluer à 80 000 le nombre de postes ainsi rendus disponibles, par an, d'ici trois ans. Même si des postes sont supprimés, si des personnes parties à la retraite ne sont pas remplacées, les employeurs publics vont  devoir embaucher, notamment l'Education nationale, ou le secteur social pour la fonction publique territoriale.

>> Lire aussi : 50 % des fonctionnaires à la retraite d’ici à 2020, recrutements en vue !

Une rémunération augmentée de 4 %

Gérald Darmanin a dit au Monde réfléchir "aux missions du service public avant de le transformer et de faire des économies" et que les fonctionnaires "connaîtront cette année une augmentation de leur rémunération proche de 4 %", conformément à l’accord sur la revalorisation des rémunérations et des carrières [protocole d'accord PPCR] décidée par le gouvernement précédent, mais qui n'est "pas totalement financé" et d’un coût de "4 milliards, à trouver d’ici à 2020".

>> Lire aussi notre dossier sur le protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations : Carrières et salaires, ce qui change pour les fonctionnaires

Dossier du mois

Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article