Mobilité dans la fonction publique: les chiffres-clés

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Réussir sa mobilité dans la fonction publique

D’après les données issues de l’édition 2016 du "Rapport annuel sur l’état de la fonction publique", 447.000 agents publics ont connu une mobilité au cours de l'année 2014 (8,5%). Une proportion stable depuis 2011. Autre invariant : le taux de mobilité entre versants de la fonction publique reste inférieur à 1%.

mobilite-pixabay

La mobilité est un droit pour tous les agents publics. Mais dans les faits, les mouvements restent limités. Ainsi, depuis 2011, le taux de mobilité dans la fonction publique est globalement stable : il oscille entre 8 et 9 %.

Depuis la mise en place en 2009 de l’affectation en position normale d’activité (PNA), la plupart des mobilités passent par cette voie. De 2010 à 2014, 22 % des agents (1 agent sur 5) ont été concernés par au moins un type de mobilité (employeur, zone d'emploi ou situation d'emploi/statut).

En bref

447 000 agents publics ont connu une mobilité (8,5 %) en 2014

  • 47 % ont changé d’employeur
  • 46 % ont changé de zone d’emploi
  • 38 % ont changé de statut ou de situation d’emploi

     

 

Dans quelle fonction publique "bouge-t-on" le plus ?

  • C’est dans la fonction publique de l’Etat (FPE) que le taux de mobilité est le plus élevé. En 2014, il atteint 9,3 %.  A comparer avec 6,7 % dans la fonction publique hospitalière (FPH) et 5,98% dans la territoriale (FPT). Ce chiffre de 9,3% est tiré vers le haut par le taux particulièrement fort des changements de zone d'emploi des agents de l'Etat : il est 2 fois plus élevé que celui de la territoriale, et 5 fois plus élevé que le taux de l'hospitalière.
  • En revanche, ce sont les agents hospitaliers qui ont le plus changé d’employeur,
  • et les agents de la territoriale qui ont le plus changé de situation professionnelle ou de statut, en 2014.
  • Les mobilités inter-versants de la fonction publique concernent moins de 1 % des agents (33 400 agents, 0,6%).

Qui change le plus souvent d'employeur ?

  • Les femmes (3,1 % en 2014, contre 2,8% des hommes),
  • les contrats aidés (8,4 %),
  • les contractuels (8 %),
  • les agents de catégorie B
  • et, globalement, les agents publics de la territoriale et de l'hospitalière.

Qui change le plus souvent de zone d'emploi ?

  • Cette possibilité est plus forte pour les hommes (4,1% contre 3,7% des femmes), surtout avant 30 ans.
  • Comme pour les changements d'employeur, les fonctionnaires sont les moins mobiles géographiquement (2,9 %), suivent les bénéficiaires de contrats aidés (3,6%), les contractuels (6,3%) et les autres catégories et statuts (7,1%).

Qui change le plus souvent de statut ou de condition d'emploi ?

  • Les changements de statut sont moins fréquents que les changements d'employeur et de zone d'emploi.
  • Le taux de changement de statut est supérieur pour les femmes et les agents de la fonction publique territoriale.

Qui, de manière générale, est le moins mobile ? 

  • Les fonctionnaires titulaires de leur emploi et les agents âgés. En effet la mobilité décroît avec l'âge : plus de 8 % des moins de 30 ans, contre moins de 4 % des 30 ans et plus.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE SAVIGNY SUR ORGE

Responsable adjoint du Service des Affaires Générales (H/F)

Titulaire, Contractuel | 19/08/2019 | VILLE DE SAVIGNY SUR ORGE

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

Responsable socio-éducatif (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 09/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE
         

  

 

 

 

 

Au sein de la Direction de l’Autonomie (120 agents) dont les missions sont :

-d’assurer la convergence des politiques publiques en faveur des personnes en situation de perte d’autonomie du fait de l’âge ou du handicap, de fluidifier l’accès aux services et aux droits des personnes âgées dépendantes et aux personnes souffrant de handicap;

-de proposer une organisation de la direction et des services qui garantisse une mise en œuvre articulée des politiques publiques concernées;

-de garantir des modalités de gouvernance adaptées et évolutives aux politiques publiques conduites;

-de gérer les moyens humains dans une logique de gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences et les ressources financières dans un cadre renouvelé de contrôle de gestion.

 

Votre rôle s’articulera de la façon suivante :

 

1)    En tant que Directeur(trice) adjoint(e) à l’autonomie, (40% ETP) :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-animer, coordonner et encadrer les services en charge de l’accueil, de l’instruction des prestations et de l’évaluation sociale et médico-sociale des publics relevant du champ personnes âgées et personnes handicapées,

-participer à l’équipe d’encadrement de la Direction Autonomie,

-définir des objectifs collectifs et individuels et évaluer les agents, anticiper les besoins en formation,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle.

 

La mise en œuvre des politiques :

 

-organiser les secteurs d’activité relevant du poste et contrôler l’atteinte des objectifs,

-veiller à la cohérence de mise en œuvre des politiques publiques au profit des deux publics dans le domaine de l’accueil, de l’évaluation des situations et de l’octroi des prestations,

-organiser et optimiser les moyens dédiés à l’accueil et l’information des usagers relevant des champs personnes âgées et personnes handicapées, en lien notamment avec les Maisons Départementales de la Solidarité,

-développer une organisation unifiée de l’instruction des prestations qui prenne en compte les spécificités des deux publics,

-veiller au déploiement des outils informatiques liés au champ d’intervention et facilitant les échanges d’informations internes au Conseil départemental et entre le Conseil départemental et les partenaires,

-participer à la mise en œuvre du schéma départemental de l’autonomie sur le volet des personnes handicapées (enfants et adultes).

 

2)    En tant que Directeur(trice) du Groupement d’intérêt Public de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (60% ETP):

 

La MDPH (40 agents) est placée sous la tutelle administrative et financière du Conseil Départemental (Direction de l’Autonomie), offre un accès unique aux droits et aux prestations pour les personnes handicapées.

 

Vous piloterez et coordonnerez la stratégie de mise en œuvre des politiques publiques liées au handicap tout en déclinant des actions dans un esprit de service public.

Les missions s’articulent autour des axes suivants :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-diriger les services du GIP en coordination et cohérence avec l'organisation de la collectivité et les orientations politiques préalablement définies,

-définir les besoins en effectifs et les compétences associées pour la direction,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle,

-identifier les besoins de formation collectifs des services et les besoins individuels de ses collaborateurs directs,

-piloter et contrôler le dispositif hygiène, sécurité et santé au travail dans sa direction.

 

Pilotage et coordination budgétaire et financière :

 

-élaborer, contrôler et exécuter le budget spécifique du GIP,

-assurer la coordination budgétaire en lien la Direction de l’autonomie et le Secrétariat Général de la DGA,

-garantir la fiabilité et la sécurité des procédures budgétaires,

-conduire l'analyse financière prospective et élaborer et alimenter les tableaux de bord financiers.

 

La mise en œuvre de la politique liée au handicap sur le territoire départemental :

 

-coordonner la mise en place des outils informatiques dédiés au domaine d’activité (SI Harmonisé, Via Trajectoire, …),

-assurer le déploiement de la Réponse Accompagnée Pour Tous (RAPT),

-préparer la mise en place de la Maison Départementale de l’Autonomie,

-assurer la coordination territoriale des interventions en faveur des personnes handicapées,

-garantir l’accueil, l’information, le conseil et l’accompagnement des usagers,

-permettre l’accès aux prestations de compensation du handicap,

-assurer la gestion du fonds départemental de compensation du handicap,

-préparer et organiser la Commission des Droits et de l’Autonomie,

-préparer et mettre en œuvre les décisions des instances représentatives de la MDPH (COMEX, CT),

-évaluer la qualité du service rendu aux bénéficiaires,

-établir et mettre en œuvre les conventions de partenariat afférentes au champs d’activités,

-développer et maintenir des partenariats internes et externes efficaces (ARS, Etat, Education Nationale, CNSA…).

">

Directeur(trice) adjoint(e) à l’Autonomie / Directeur(trice) MDPH H/F

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

C C DU PAYS DE LA CHATAIGNERAIE

Responsable de la Commande Publique H/F

Titulaire, Contractuel | 29/07/2019 | CC DU PAYS DE LA CHATAIGNERAIE

Dossier du mois

concours-fonction-publique-3eme-voie

Concours de la fonction publique territoriale : troisièmes concours

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article