Les salaires des profs vont augmenter

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Devenir enseignant

Dès le 1er janvier 2017, un prof débutant gagnera 1.400 euros bruts de plus par an. Un coup de pouce salarial à une profession qui ne fait plus rêver grand-monde... : 23% des postes n'ont pas trouvé preneur en 2015.

personal-branding-marcela-palma-flickrcc

C'est la ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem qui l'a annoncé le 31 mai 2016, lors de la négociation sur les carrières des enseignants : il y aura différentes "mesures en faveur des enseignants", dont une augmentation de salaire pour tous.
Cette augmentation sera progressive, dès 2017, avec 500 millions d’euros budgétés, pour atteindre un milliard en 2020. Le point d’indice de tous les professeurs sera aussi revu à la hausse au 1er janvier 2017, comme celui des autres fonctionnaires.

>> Lire aussi : Combien gagnent les fonctionnaires ? Hausse du point d'indice de 1,2%

Les profs de ZEP encouragés

Lors de leur première année d’exercice, les enseignants gagneront 1 400 euros bruts de plus chaque année, par exemple. Une revalorisation de 400 euros par an pour les professeurs des écoles avait été annoncée en avril 2016...

Les fonctionnaires en fin de carrière ne seront pas mis de côté. Ainsi, un professeur des écoles qui exercera dix ans en ZEP et deviendra directeur d’école pourra gagner en fin de carrière 1 000 euros de plus par mois.

>> Lire aussi : Portrait robot du prof français

Ceux qui innovent, s’engagent, acceptent des fonctions difficiles seront reconnus.

Najat Vallaud-Belkacem

Promesse d'une "véritable politique des ressources humaines"

Autre mesure : 4 rendez-vous seront instaurés pour faire le point au cours de la carrière de l'enseignant.
Le processus d’évaluation sera revu. Le système des inspecteurs qui notent les cours au fond de la classe sera remplacé par un système de "double regard", avec l’implication du chef d’établissement.

Les profs manquent de considération

La profession souffre et se plaint d’un manque de considération. En 2014, dans un sondage 57 % d’entre eux affirmaient "ne pas se sentir reconnus".

>> Lire aussi : Les salaires des profs

Car le métier ne fait plus autant rêver les jeunes diplômés. En 2015, 23 % des postes ouverts n’ont pas trouvé preneur. L’objectif à terme, sera aussi de redorer le blason des professions de l'enseignement et du système éducatif, que 52 %?des parents jugent "dépassé", selon un sondage OpinionWay paru dans "la Croix" : seules 43 % des familles et, plus fort :  à peine 17 % des professeurs jugent que l’enseignement dispensé aux élèves est "efficace".

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2014

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article