Devenir prof : des contrats de préprofessionnalisation pour 1500 étudiants

Marjorie Corcier
DOSSIER : La fonction publique recrute

La révolution est entamée dans le monde de l’enseignement. A partir de la rentrée 2019, un nouveau dispositif va permettre aux étudiants se destinant au métier de professeur de travailler en établissement au contact des élèves dès la 2e année de licence (L2) et d’être rémunérés durant ces trois ans de formation.

Classe de 4e - cours de francais
Au rectorat de Créteil (Val-de-Marne), Vincent Audebert, inspecteur académique en charge de la formation continue, a enchaîné ces dernières semaines les réunions d’informations dans les amphis des facs de l’Est parisien.  « Nous avons un accueil très intéressé. Les étudiants sont motivés par la préprofessionnalisation », se félicite le responsable avec enthousiasme.
 
En France 1500 étudiants doivent signer leur contrat de préprofessionnalisation pour septembre 2019 dans dix académies tests. A Créteil, ils seront 280 : 180 dans le 1er degré et 100 dans les collèges des trois départements de l’académie (Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne).
 

8 heures par semaine en école ou collège

 
Jusqu’alors, les étudiants voulant devenir enseignants réalisaient des stages en Master 1 et Master 2. Désormais, la préprofessionnalisation prévoit que dès la 2e année de licence, l’élève puisse passer 8 heures par semaine dans un établissement.
« La première année, ce sera un travail d’observation. On peut imaginer que les étudiants assistent au travail de concertation des équipes, passent du temps côte à côte avec leur professeur-tuteur, ou fassent de l’aide au devoir. L’année suivante, ce seront des moments de co-intervention en petits groupes. En 3e année, l’enseignant peut lâcher sa classe petit à petit à l’étudiant », détaille Vincent Audebert, qui précise que chaque étudiant restera trois ans au sein de la même école ou du même collège.
 
Au rectorat de Créteil, on parle d’établissements « berceaux ». « On demande aux étudiants de formuler des vœux pour leur proposer une école, un collège le mieux adapté à leur lieu d’habitation et leur lieu d’études », confie Vincent Audebert. Les candidatures peuvent se faire jusqu’à fin juin sur le site de l’académie de Créteil. « Les postulants doivent envoyer leurs notes de L1, une lettre de motivation et nous demandons aussi un avis du responsable de formation en licence », détaille l’inspecteur académique, soucieux d’une « bonne articulation avec les facs ».
 
L’idée du dispositif, c’est que les étudiants puissent s’enrichir de cette forte expérience en établissement trois années durant au moment de passer leur concours pour devenir enseignant, en Master 2. Le concours devrait lui aussi être amené à évoluer dans les prochaines années, du fait de cette réforme.
 

Un contrat de 3 ans rémunéré 

 
Autre atout non négligeable, ce contrat de préprofessionnalisation sur 3 ans vient aussi sécuriser le parcours des ces jeunes sur le plan financier. Il prévoit en effet une rémunération nette mensuelle allant de 693€ en L2 à 980€ en M1. Un salaire qui pourra être cumulé avec une bourse d’études sur critères sociaux. « Dans une académie comme la nôtre, où beaucoup de jeunes doivent travailler pour payer leurs études, c’est très important », souligne Vincent Audebert. Ce dernier espère par ailleurs voir émerger une plus grande diversité de profils. « Jusqu’à présent nous avions beaucoup d’étudiants issus de filières littéraires. Nous souhaiterions que des étudiants en licences scientifiques rejoignent ce type de parcours : notre académie a beaucoup de besoin notamment sur les mathématiques », observe le responsable. Le rectorat de Créteil compte enfin sur ce dispositif pour encourager davantage d’étudiants du cru à embrasser une carrière d’enseignant. « Chez nous, des centaines de profs de toute la France arrivent chaque année, puis repartent dans leur région, nous avons un important turn-over. L’idée c’est de permettre à des jeunes de l’académie de devenir profs dans l’académie », poursuit-il.
 

Passer à 3000 nouvelles recrues chaque année dès 2020

 
Pour l’heure en septembre 2019, dix académies (Amiens, Créteil, Guyane, Lille, Limoges, Lyon, Reims, Rouen, Strasbourg et Versailles) expérimenteront la préprofessionnalisation dans les écoles. Côtés collèges sont concernées les disciplines suivantes : allemand, anglais, lettres modernes et mathématiques. Aux rentrées 2020 et 2021, le ministère de l’Education envisage de passer à 3000 nouveaux étudiants en L2 en contrats de préprofessionnalisation.
 
 
Plus d’infos sur www.devenirenseignant.gouv.fr
 

Offres d’emploi en lien avec l’article

CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

Directeur(trice) de l'Etablissement de l'Institut Départemental de l'Enfance et de la Famille - IDEF-

Titulaire | 09/09/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

Responsable socio-éducatif (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 09/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

VILLE DE CHEVILLY LARUE

Assistante maternelle au sein de la crèche familiale h/f

Titulaire, Contractuel | 19/09/2019 | VILLE DE CHEVILLY LARUE

Université Paris-Est Créteil Val de Marne-368970.jpg
Campus de Livry-Gargan

Composante / Directions / Service

ESPE

Corps

Assistant ingénieur

Emploi type / Referens

Assistant-e en gestion administrative

Missions

L’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPÉ) est une composante de l’université Paris-Est Créteil (UPEC) composée de 5 sites répartis au sein  de l’académie de Créteil.
La formation sur le site de Livry-Gargan s’adresse aux futurs enseignants du 1er degré, écoles élémentaires et maternelles.
Le site est doté d’un restaurant universitaire et d’un service d’entretien des locaux internes.


Mission(s) :
Définir, organiser, gérer et coordonner l’activité de la structure, l’ensemble des moyens humains, administratifs financiers et logistiques dévolus dans le cadre de la politique d’établissement et des orientations pédagogiques sur le site de Livry-Gargan.
Le responsable administratif de site est placé sous la responsabilité hiérarchique du responsable administratif de l’ESPÉ et travaille en étroite collaboration avec le responsable de site.

Activités principales

• Soutenir et conseiller le responsable de site et la hiérarchie, et représenter l’ESPÉ localement auprès des partenaires internes et externes
• Encadrer et animer une équipe de 14 agents composée de personnels administratifs et techniques (personnels d’entretien, de restauration, de maintenance, d’accueil et informaticien) : planifier et hiérarchiser les tâches des agents ; gérer les priorités et coordonner les équipes ; élaborer et mettre en œuvre le plan de formation des personnels en liaison avec le service hygiène et sécurité de l’université et être le référent pour toutes les autres formations concernant les domaines logistiques et techniques ; animation de réunions
• Suivre les opérations collectives relatives aux carrières des agents, assurer les entretiens professionnels des agents placés sous sa responsabilité
• Superviser et contrôler l’ensemble des tâches administratives réalisées par l’agent administratif placé sous sa responsabilité : propositions de commandes, demandes d’ordre de missions, demande de frais de remboursement, services faits…
• Gérer les conventions relatives au site, en collaboration avec la direction du site, le service financier du siège de l’ESPÉ, et l’assistante aux affaires générales
• Anticiper et recenser les besoins de fonctionnement et d'investissement du site
• Réaliser le suivi des BI et des BR1qui rentrent dans le cadre des missions (maintenance, logistique, travaux).
• Coordonner les moyens financiers, suivre les commandes de fonctionnement et d’investissement du site‚ suivre les contrats hors marchés.
• Participer à l’instruction et à la mise en place des marchés pour les prestations mises en œuvre sur le site
• Suivre l’inventaire du site autre qu’informatique en liaison avec les services centraux
• En lien avec le responsable de la coordination technique et logistique, suivre les interventions de maintenance du site, gérées par le personnel du site où par les prestataires
• Participer aux commissions de sécurité
• Vérifier la mise en œuvre des mesures travaux pour lever les réserves mentionnées aux rapports des bureaux de contrôle
• Tenir à jour le registre de sécurité
• Analyser la réglementation relative à la logistique et la sûreté et, en lien avec le responsable de la coordination technique et logistique, veiller à sa mise en application
• Régler les dossiers sensibles et les situations de litige
• Contribuer à la mise en œuvre de la politique d’hygiène et sécurité de l’établissement, et participer à la réalisation, au suivi, et à la mise à jour du document unique d’évaluation des risques
• Organiser les élections, sur le site, du Conseil de l’ESPÉ et des différentes instances auxquelles est rattachée l‘ESPÉ
• Participer au travail collaboratif nécessaire à l’organisation d’événements sur le site
• Collaborer avec les services pédagogiques du site au déploiement des moyens nécessaires à la formation
• Exercer les fonctions de mandataire de régie pour le compte de l’université et sous l’autorité du régisseur de l’ESPÉ

">

Responsable administratif.ve de site - ESPÉ Livry-Gargan H/F

Contractuel, CDD | 19/09/2019 | UNIVERSITE DE PARIS EST CRETEIL / UPEC

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article