Les collectivités cherchent désespérément des auxiliaires de puériculture

Nathalie Perrier
DOSSIER : Travailler dans la petite enfance

La France manque d’auxiliaire de puériculture. C’est vrai dans le privé, cela l’est encore plus dans le public, comme le confirme l’enquête exclusive, menée en mai et juin 2023, par Emploi public, la Gazette Emploi et le SNDGCT. Comment alors rendre cette profession attractive ?

Auxiliaire de puériculture

Recruter du personnel dans le secteur de la petite enfance est aujourd'hui un parcours du combattant. Peu valorisées, faiblement rémunérées, les auxiliaires de puériculture sont devenues des perles rares. Près de la moitié des crèches (privé et public confondus) sont ainsi en constante recherche de recrues.

Notre enquête exclusive, menée en mai et juin 2023 par Emploi public, la Gazette Emploi et le Syndicat National des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales (SNDGCT), auprès de 396 DGS, DGA, services des RH et managers territoriaux de la FPT, mais aussi 764 candidats, confronte les points de vue des recruteurs et des candidats sur ce métier en tension, et laisse entrevoir des pistes de réflexion.

Auxiliaire de puériculture, dans le top 3 des métiers de la FPT les plus en tension

Sans surprise, le métier d’auxiliaire de puériculture figure dans le top trois des professions les plus en tension en termes de recrutement, au même titre que les policiers municipaux ou les agents techniques.

La crise de la Covid-19 n’a fait qu’aggraver la situation et les professionnels, unanimes, font état de difficultés de recrutement croissantes. En cause, selon les recruteurs mais aussi les candidats, les horaires atypiques, les bas salaires, le manque de valorisation…

Qualité de vie au travail et rémunération des auxiliaires de puériculture

Les auxiliaires de puériculture sont en demande de qualité de vie au travail. C’est là leur première préoccupation. Ce n’est guère étonnant au regard de la pénibilité du métier, avec des horaires difficiles, des temps non complets subis…

Les faibles niveaux de rémunération sont également un frein à l’attractivité, déplorent unanimement recruteurs et candidats. Conséquence, les auxiliaires de puériculture font partie des professionnelles les plus désenchantées par leur métier car elles souvent le sentiment de ne pas pouvoir accueillir les enfants dans des conditions optimum.

>> A lire aussi : Céline, auxiliaire de puériculture, œuvre au développement et au bien-être des enfants

Qualité du management et formation

Le mal-être des auxiliaires interroge aussi la question du management, comme le montre l’étude. Il y a de fait un problème récurrent de gestion au quotidien des équipes, qui va parfois de part avec un manque de compétences.

L’absence de diplôme correspondant au métier et à la rémunération de ce métier dans la territoriale reste également un réel problème. Et, là aussi, il y a une demande forte, tant des candidats que des recruteurs, et sans doute un levier à activer.

>> A lire aussi : Quelle stratégie face aux difficultés de recrutement ?

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE VOISINS LE BRETONNEUX

Chef Adjoint du service Finances (H/F)

Titulaire, Contractuel | 23/02/2024 | VILLE DE VOISINS LE BRETONNEUX

VILLE DE VOISINS LE BRETONNEUX

Auxiliaire de puériculture (H/F

Titulaire, Contractuel | 23/02/2024 | VILLE DE VOISINS LE BRETONNEUX

SERVICE RH CIVILES

Architecte intégration et infrastructures (F/H)

CDD | 23/02/2024 | SERVICE RH CIVILES

CC DE SABLE SUR SARTHE

DIRECTEUR(TRICE) DES RESSOURCES F/H

Titulaire, Contractuel | 23/02/2024 | CC DU PAYS SABOLIEN

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par Emploipublic.fr du Groupe Moniteur RCS Nanterre B 403 080 823. Elles sont nécessaires entre autres, à la création de votre compte et sont enregistrées dans nos fichiers. Groupe Moniteur ou toutes sociétés du groupe Infopro Digital pourront utiliser ces fichiers afin de vous proposer des produits et/ou services analogues. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Dossier du mois

Ville de Sèvres - Pourquoi nous rejoindre?

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article