Entretien d'embauche : face aux recruteurs, mesdames, assumez-vous !

Julie Krazowsky • mis à jour le
DOSSIER : L'entretien d'embauche dans la fonction publique

Etre une épouse et une mère accomplies et mener une vie professionnelle épanouie, c'est incompatible. Vous y croyez encore, malgré votre scolarité brillante et tous vos diplômes... Alors, posez-vous et tâchons d'y voir clair !

Entretien embauche : assumez-vous

Force est de le constater, l’inégalité salariale entre les femmes et les hommes commence dès la sortie des grandes écoles ! En effet, deux études sur l’insertion professionnelle publiées en juin 2016, l’une par la Conférence des grandes écoles (CGE), l’autre par SciencesPo constatent une disparité des salaires dès le premier contrat de travail((L'insertion des diplômés des grandes écoles, PDF, CGE, et Insertion de jeunes diplômés, promotion, 2014, sur Calaméo, SciencesPo.)).

CQFD

Carrière et autocensure au féminin

Une première raison explique cet état de fait. Malgré votre  niveau de diplôme, vous êtes, mesdames, souvent trop enclines à briguer des fonctions moins prestigieuses ou moins bien rémunérées que vos homologues masculins. La cause ? Une autocensure le plus souvent inconsciente… ou un pragmatisme résigné. Un poste moins prenant ne serait-t-il pas plus adapté à un meilleur équilibre vie privé-vie professionnelle ? Dans l’éventualité d’une maternité, vous aurez aussi sans doute plus de facilités à vous arrêter.

Ces interrogations sont légitimes. Pourtant, vous ne devriez pas en tenir compte. Vous êtes en début de carrière, que diable ! Alors mettez toutes les chances de votre côté et foncez.

>> Déposez votre CV sur Emploipublic.fr

 

Non à un premier salaire au rabais !

La seconde raison tient à la négociation. Savez-vous que même pour un premier emploi, vos potes de promotion n’hésitent pas à négocier leur salaire. Alors, non contente d’être diplômée d’une prestigieuse école, ne vous contentez pas d’approuver le salaire que l’on vous propose !

Certes, dans une conjoncture économique difficile, vous êtes déjà bien contente de décrocher un CDI, mais ce n’est pas pour cela qu’il faut d’emblée vous sous-évaluer. Il arrive à chacun d'entre nous, hommes et femmes, de perdre confiance en soi. Voire de manquer d'estime de soi. Mais en général, les hommes ne doivent pas le montrer, virilité oblige. Ils savent jouer les "petits durs", on leur a appris que c'était "bien". En revanche, les femmes n'ont pas besoin de camoufler, ni de surmonter cette fragilité, qui colle d'ailleurs parfaitement à une certaine image de la femme (fragile, à protéger, etc). Si cette fragilité existe vraiment en vous,  mesdames et mesdemoiselles, dites-vous que ce n'est pas une tare, mais surmontez-la lorsque vous négociez votre salaire.

Si c’est votre premier emploi, faites valoir votre école, vos  stages et toutes les expériences externes qui peuvent vous mettre en avant.

>> Lire aussi : Entretien d'embauche, comment bien négocier mon salaire?

Dans le cas où vous sentez que la négociation reste fermée question salaire, au moins vous aurez montré que vous êtes sûre de vous et que vous n'êtes pas prête à vous brader.

>> Lire aussi : les conseils de Valérie Rocoplan, coach et chef d'entreprise, auteure de "Osez être la chef"

 

Dossier du mois

concours-fonction-publique-hospitaliere

Concours de la fonction publique hospitalière

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK