Assistant de service social : le métier et la formation

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers du social

Couramment appelée assistante sociale, l'assistante de service social apporte une aide, un soutien, tant psychosocial que matériel, aux personnes en difficulté pour les inciter à trouver ou à retrouver une autonomie, et faciliter leur insertion sociale et professionnelle. Zoom sur un métier encore essentiellement féminin et les formations.

Service social

L'Association française des organismes de formation et de recherche en travail social (Unaforis) définit ainsi la profession d'assistant de service social (ASS) : "L’ASS aide les personnes, les familles, les groupes et les collectivités connaissant des difficultés sociales pour leur permettre de retrouver leur autonomie et assurer leur insertion et leur développement. Dans ce cadre, l’ASS développe une approche globale pour améliorer leurs conditions de vie sur le plan social, sanitaire, familial, économique, culturel et professionnel. L’aide aux personnes, la mobilisation des individus pour les inscrire dans des dynamiques collectives sont au cœur de ses missions. Il contribue aux actions de prévention, de médiation, d’expertise ainsi qu’à la lutte contre les exclusions et au développement social en complémentarité avec d’autres intervenants. Les principes des droits de l’homme et de la justice sociale sont fondamentaux pour la profession. "

Tenu au secret professionnel, l'ASS assure 4 missions principales :

  1. l'évaluation de la situation des usagers,
  2. le conseil et l'orientation des personnes en difficulté,
  3. l'accompagnement des personnes sur la base d'un projet,
  4. la participation au développement social local.

Qualités requises de l'assistant de service social

  • Pour exercer ce métier, vous devez aimer les relations sociales,  avoir une forte aptitude à communiquer et être fin psychologue. Vous devez aussi ressentir un intérêt certain pour les problèmes sociaux et humains. Cela peut paraître évident, mais cette implication très forte implique beaucoup de don de soi et d'équilibre personnel, car vous serez parfois confrontés à des situations très dures. Vous devez aussi ne pas être allergique à la "paperasserie", car vous devrez constituer des dossiers, synthétiser des informations sociales, savoir lire des textes officiels pour conseiller en connaissance de cause ceux que vous aidez.

Secteurs d'activité, employeurs

Les secteurs d’intervention des assistants de service social sont diversifiés. Leurs principaux employeurs sont les conseils généraux, les organismes de protection sociale, les établissements de santé, les ministères, les communes ainsi que les entreprises publiques ou privées et les associations.

Formation : le diplôme d'Etat (DEASS)

La profession d'assistant de service social (ASS) est, en France, la seule profession sociale réglementée : seuls peuvent prendre le titre ou occuper un emploi d'assistant de service social les titulaires du diplôme d'Etat français d'assistant de service social (DEASS).

Pour suivre la formation, vous devez avoir l'un de ces diplômes :

  • le baccalauréat,
  • l'un des titres admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités,
  • le diplôme d'accès aux études universitaires,
  • le diplôme du secteur paramédical délivré par l'État,
  • un diplôme au moins de niveau IV
  • et avoir passé avec succès les épreuves de l'examen de niveau organisé par les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS)

Quatre domaines de compétences doivent être maîtrisées par tout ASS :

  • l'intervention professionnelle en service social,
  • l'expertise sociale,
  • la communication professionnelle en service social,
  • l'implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles.

La formation, en alternance, se déroule "de manière continue ou discontinue". De 3 530 heures de formation, au total, elle dure trois ans. Elle comprend :

  • un volet théorique :  1 970 heures, dont 1 740 heures dans les unités de formation (avec 450 heures de travaux pratiques), 110 heures consacrées aux relations entre le centre de formation et les terrains de stage, et 120 heures d'UE langues étrangères (facultatif).
  • un volet pratique : 12 mois de stage, répartis sur les 3 années, un stage peut être réalisé à l’étranger.

Cette formation est sanctionnée par le DEASS, délivré par le ministère chargé des Affaires sociales.

A noter

Le diplôme d'Etat (DEASS) est également accessible par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE). Pensez-y si vous avez au moins trois années d'expérience professionnelle, bénévoles ou associatives en lien avec ce métier.
> Plus d'infos sur le site http://vae.asp-public.fr ou au numéro 08 10 017 710 (tarif d'une communication locale) et sur le site officiel de la VAE.

Offres d’emploi en lien avec l’article

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

Responsable socio-éducatif (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 09/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

CC RIVES DE MOSELLE

Gestionnaire de carrière et paie (H/F)

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CC RIVES DE MOSELLE

CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE
         

  

 

 

 

 

Au sein de la Direction de l’Autonomie (120 agents) dont les missions sont :

-d’assurer la convergence des politiques publiques en faveur des personnes en situation de perte d’autonomie du fait de l’âge ou du handicap, de fluidifier l’accès aux services et aux droits des personnes âgées dépendantes et aux personnes souffrant de handicap;

-de proposer une organisation de la direction et des services qui garantisse une mise en œuvre articulée des politiques publiques concernées;

-de garantir des modalités de gouvernance adaptées et évolutives aux politiques publiques conduites;

-de gérer les moyens humains dans une logique de gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences et les ressources financières dans un cadre renouvelé de contrôle de gestion.

 

Votre rôle s’articulera de la façon suivante :

 

1)    En tant que Directeur(trice) adjoint(e) à l’autonomie, (40% ETP) :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-animer, coordonner et encadrer les services en charge de l’accueil, de l’instruction des prestations et de l’évaluation sociale et médico-sociale des publics relevant du champ personnes âgées et personnes handicapées,

-participer à l’équipe d’encadrement de la Direction Autonomie,

-définir des objectifs collectifs et individuels et évaluer les agents, anticiper les besoins en formation,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle.

 

La mise en œuvre des politiques :

 

-organiser les secteurs d’activité relevant du poste et contrôler l’atteinte des objectifs,

-veiller à la cohérence de mise en œuvre des politiques publiques au profit des deux publics dans le domaine de l’accueil, de l’évaluation des situations et de l’octroi des prestations,

-organiser et optimiser les moyens dédiés à l’accueil et l’information des usagers relevant des champs personnes âgées et personnes handicapées, en lien notamment avec les Maisons Départementales de la Solidarité,

-développer une organisation unifiée de l’instruction des prestations qui prenne en compte les spécificités des deux publics,

-veiller au déploiement des outils informatiques liés au champ d’intervention et facilitant les échanges d’informations internes au Conseil départemental et entre le Conseil départemental et les partenaires,

-participer à la mise en œuvre du schéma départemental de l’autonomie sur le volet des personnes handicapées (enfants et adultes).

 

2)    En tant que Directeur(trice) du Groupement d’intérêt Public de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (60% ETP):

 

La MDPH (40 agents) est placée sous la tutelle administrative et financière du Conseil Départemental (Direction de l’Autonomie), offre un accès unique aux droits et aux prestations pour les personnes handicapées.

 

Vous piloterez et coordonnerez la stratégie de mise en œuvre des politiques publiques liées au handicap tout en déclinant des actions dans un esprit de service public.

Les missions s’articulent autour des axes suivants :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-diriger les services du GIP en coordination et cohérence avec l'organisation de la collectivité et les orientations politiques préalablement définies,

-définir les besoins en effectifs et les compétences associées pour la direction,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle,

-identifier les besoins de formation collectifs des services et les besoins individuels de ses collaborateurs directs,

-piloter et contrôler le dispositif hygiène, sécurité et santé au travail dans sa direction.

 

Pilotage et coordination budgétaire et financière :

 

-élaborer, contrôler et exécuter le budget spécifique du GIP,

-assurer la coordination budgétaire en lien la Direction de l’autonomie et le Secrétariat Général de la DGA,

-garantir la fiabilité et la sécurité des procédures budgétaires,

-conduire l'analyse financière prospective et élaborer et alimenter les tableaux de bord financiers.

 

La mise en œuvre de la politique liée au handicap sur le territoire départemental :

 

-coordonner la mise en place des outils informatiques dédiés au domaine d’activité (SI Harmonisé, Via Trajectoire, …),

-assurer le déploiement de la Réponse Accompagnée Pour Tous (RAPT),

-préparer la mise en place de la Maison Départementale de l’Autonomie,

-assurer la coordination territoriale des interventions en faveur des personnes handicapées,

-garantir l’accueil, l’information, le conseil et l’accompagnement des usagers,

-permettre l’accès aux prestations de compensation du handicap,

-assurer la gestion du fonds départemental de compensation du handicap,

-préparer et organiser la Commission des Droits et de l’Autonomie,

-préparer et mettre en œuvre les décisions des instances représentatives de la MDPH (COMEX, CT),

-évaluer la qualité du service rendu aux bénéficiaires,

-établir et mettre en œuvre les conventions de partenariat afférentes au champs d’activités,

-développer et maintenir des partenariats internes et externes efficaces (ARS, Etat, Education Nationale, CNSA…).

">

Directeur(trice) adjoint(e) à l’Autonomie / Directeur(trice) MDPH H/F

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

CH SUD FRANCILIEN

Gestionnaire marchés direction affaires juridiques H/F

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CH SUD FRANCILIEN

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article