Sécurité et citoyenneté : devenir réserviste dans l'armée

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Militaires et civils : les métiers de l'armée

Face aux attentats terroristes, les Français sont appelés à devenir réservistes pour contribuer à assurer la sécurité du pays. Comment faire pour s'engager et pour faire quoi exactement ? L'armée, la gendarmerie et la police accueillent des réservistes. Premier volet : devenir réserviste dans l'armée.

bateau-militaires-pixabay

Au sein du ministère de la Défense (armées ou gendarmerie), non seulement les anciens militaires, mais aussi tout citoyen, avec ou sans expérience, peuvent rejoindre la réserve opérationnelle.

A noter

  • Les réserves de l'armée, de la gendarmerie et de la police constituent la nouvelle "Garde nationale" annoncée et créée en octobre 2016 par le chef de l'Etat François Hollande.

Le rôle d’un réserviste : renforcer les forces des armées et de la police en temps de paix ou en situation de crise.

Qu’est-ce que la réserve militaire ?

La réserve militaire est un renfort indispensable aux forces armées, afin qu’elles remplissent l’ensemble de leurs missions, notamment sur le territoire national ou en cas de crise. Les réservistes, qui apportent aussi une expertise dans des spécialités peu communes, sont un relais vers la société civile et participent à la diffusion de l’esprit de défense.

Le ministère de la Défense a lancé un appel pour renforcer la réserve et l’objectif est de disposer de 40 000 réservistes opérationnels prêts à servir, pendant au moins trois ans, au minimum 30 jours par an, en 2019

  • La réserve opérationnelle de premier niveau ou d’emploi (RO1) est composée de volontaires, issus du monde civil ou militaire, avec ou sans expérience militaire préalable, ayant souscrit un "engagement à servir dans la réserve" (ESR). Elle est totalement intégrée aux armées.
  • La réserve opérationnelle de deuxième niveau ou de disponibilité (RO2) regroupe, elle, sous un régime de contrainte, tous les anciens militaires issus de l’armée d’active, dans la limite des 5 années suivant la cessation de leur état de militaire. Le rappel de cette catégorie de réservistes n’est envisageable que dans des circonstances exceptionnelles.

Comment intégrer la réserve opérationnelle ?

Pour intégrer la réserve opérationnelle, il faut

  1. être volontaire, de nationalité française,
  2. âgé de 17 ans au moins,
  3. en règle au regard des obligations du service national,
  4. ne pas avoir été condamné soit à la perte de ses droits civiques ou à l’interdiction d’exercer un emploi public, soit à une peine criminelle, soit à la destitution ou à la perte du grade dans les conditions prévues par le code de la justice militaire,
  5. et posséder l’ensemble des aptitudes requises, notamment physiques.

Si ces conditions sont respectées, il est possible de souscrire un contrat rémunéré de 1 à 4 ans renouvelable, afin de servir dans la réserve opérationnelle dans l’une des trois armées (air, terre, marine) et les directions et services du ministère de la Défense. Le réserviste bénéficie alors d’une formation et d’un entrainement spécifique.

>> Lire aussi : Militaires et civils, les métiers de l'armée (dossier)

Focus

La réserve citoyenne de défense et de sécurité

Cyber-attaque - sécuritéLa réserve citoyenne de défense et de sécurité a vocation d’accueillir tous ceux qui souhaitent agir au profit de la défense, mais qui ne peuvent ou ne veulent pas souscrire un engagement dans la réserve opérationnelle.

Elle est composée de volontaires agréés par l'autorité militaire, à titre temporaire, en raison de leurs compétences, de leur expérience ou de leur intérêt pour les questions de défense et de sécurité nationale. Son rôle principal est de diffuser l’esprit de défense et de contribuer au renforcement du lien entre les armées et la société civile. Les réservistes citoyens sont des collaborateurs bénévoles du service public.

Les réservistes citoyens peuvent aussi intégrer la réserve citoyenne cyberdéfense (RCC), cercle de confiance issu de la société civile, rassemblant professionnels et étudiants en fin d’étude, s’intéressant de près au domaine de la cybersécurité et de la cyberdéfense.

On compte environ 2 387 bénévoles au sein du ministère de la Défense.

>> Lire aussi : Devenir réserviste dans la gendarmerie nationale et Devenir réserviste dans la police

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Références

Dossier du mois

concours-fonction-publique-3eme-voie

Concours de la fonction publique territoriale : troisièmes concours

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article