Médecin inspecteur régional du travail - Fiche métier

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Santé, soins

La mission du médecin inspecteur du travail est de protéger la santé des fonctionnaires ou salariés sur leur lieu de travail. Il supervise notamment l'organisation et le fonctionnement des services de santé au travail. Recrutement sous contrat.

Travail et sécurité

Missions principales du médecin inspecteur du travail

  • Le médecin inspecteur du travail (H/F) exerce une action permanente en vue de la protection de la santé physique et mentale des salariés sur leur lieu de travail et participent à la veille sanitaire au bénéfice des travailleurs
  • Ce professionnel contractuel est un expert de la médecine du travail, avec a un rôle de conseil  et d'appui technique en matière d'organisation et de fonctionnement des services de santé au travail auprès d'une des directions régionales de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Dirrecte)
  • Les missions sont définies par le code du travail, lire notamment les articles L8123-1 et L8123-2

 

Employeur public - Statut du médecin inspecteur du travail

  • Etat, ministère du Travail
  • Statut de contractuel du ministère

 

Lieux d'exercice du métier

  • Le médecin inspecteur régional du travail est placé sous l'autorité administrative de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi (Direccte) et sous l'autorité technique du chef du service de l’inspection médicale
  • Il exerce ses fonctions à l'échelle d'une région, dans une Direccte (Direcctes Aubervilliers, Lille, Strasbourg, Dijon, Lyon, Marseille, Ajaccio, Toulouse, Cesson-Sévigné, Rouen, Orléans en métropole et Direcctes Gourbeyre, Fort-de-France, Cayenne, Saint-Denis et Mamoudzou, dans les régions d'outre-mer) 

 

Activités du médecin inspecteur du travail

Agir pour la protection de la santé physique et mentale des travailleurs sur leur lieu de travail

  • Agir en liaison avec les inspecteurs du travail, avec lesquels ils coopèrent à l'application de la réglementation relative à la santé au travail
  • Agir en prévention. Il participe aux actions des services déconcentrés et est étroitement associé aux orientations de la politique régionale de prévention des risques professionnels, à la préparation des programmes, des instructions et des documents que justifie la mise en œuvre de cette politique, à la déclinaison des actions prioritaires, à l’animation et à l’évaluation de ces actions
  • Conseiller le directeur de la Direccte, qu’il assiste pour l’application des dispositions législatives et réglementaires relatives à la médecine du travail et qui requiert son avis pour l’agrément des services médicaux du travail, l’établissement de la compétence géographique et professionnelle des services, l’octroi de dérogations, l’application des dispositions particulières de la médecine du travail des salariés liés par un contrat de travail temporaire. Dans ce cadre, le médecin inspecteur du travail participe au Codir (comité de direction) et réunions du système d'inspection.
  • Participer aux comités régionaux de coordination pour la prévention des risques professionnels et à d'autres instances
  • Participer aux commissions régionales de reconnaissance des maladies professionnelles (CRRMP) : membre obligatoire

Animation et contrôle des services de santé au travail (partie IV du code du travail)

  • expertise pour le directeur régional et les acteurs de la prévention,
  • appui technique et conseils aux médecins du travail,
  • animation et coordination d’études notamment épidémiologiques.:

Coopère avec le système de santé et de veille sanitaire

  • Appuyer techniquement les services de l’inspection du travail, les services de santé au travail, les services de la main-d’œuvre, de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées: actions de conseil, de formation, d'animation et d'information auprès de ces services

 

Application de la législation du travail dans les entreprises et à celui de l’organisation et du fonctionnement des services de santé au travail

  • coopère avec avec les différents niveaux hiérarchiques du système d’inspection du travail et notamment les agents des unités de contrôle ;
  • rédige des documents administratifs : décisions administratives, avis administratifs, lettres d’observations.

 

Savoirs et savoir-être du médecin inspecteur du travail

  • Savoir définir les orientations de la politique régionale de prévention des risques professionnels, notamment au Plan régional de santé au travail
  • Adresser des observations techniques directes aux services de santé au travail
  • Animer et coordonner des actions de formation des médecins du travail
  • Assurer l’expertise dans un certain nombre de domaines de la prévention (médecine agricole, médecine du travail hospitalière, médecine de prévention de la fonction publique…)

 

Savoir-être du médecin inspecteur du travail

  • Patient
  • Pédagogue
  • Savoir animer un travail collectif
  • Être capable d’être force de proposition et d’innovation compatible avec les règles déontologiques du SIT et
    des professionnels de santé
  • Savoir concilier, rapprocher des positions ou des intérêts opposés pour susciter un accord

 

Recrutement du médecin inspecteur du travail

  • Recrutement sous contrat par le ministère du Travail. Les candidatures (CV et lettre de motivation) doivent être adressées à la Direction générale du travail, courriel : [email protected]
  • Conditions requises : doctorat en médecine + qualification de spécialiste en médecine du travail + inscription à l’ordre des médecins + expérience en médecine du travail de cinq ans au moins

 

Salaire du du médecin inspecteur du travail

  • Rémunération contractuelle, proche de celles pratiquées dans les centres interservices de santé et de médecine du travail en entreprise

Plus d'infos

Tous les concours dans notre rubrique Concours

Offres d’emploi en lien avec l’article

CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE
         

  

 

 

 

 

Au sein de la Direction de l’Autonomie (120 agents) dont les missions sont :

-d’assurer la convergence des politiques publiques en faveur des personnes en situation de perte d’autonomie du fait de l’âge ou du handicap, de fluidifier l’accès aux services et aux droits des personnes âgées dépendantes et aux personnes souffrant de handicap;

-de proposer une organisation de la direction et des services qui garantisse une mise en œuvre articulée des politiques publiques concernées;

-de garantir des modalités de gouvernance adaptées et évolutives aux politiques publiques conduites;

-de gérer les moyens humains dans une logique de gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences et les ressources financières dans un cadre renouvelé de contrôle de gestion.

 

Votre rôle s’articulera de la façon suivante :

 

1)    En tant que Directeur(trice) adjoint(e) à l’autonomie, (40% ETP) :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-animer, coordonner et encadrer les services en charge de l’accueil, de l’instruction des prestations et de l’évaluation sociale et médico-sociale des publics relevant du champ personnes âgées et personnes handicapées,

-participer à l’équipe d’encadrement de la Direction Autonomie,

-définir des objectifs collectifs et individuels et évaluer les agents, anticiper les besoins en formation,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle.

 

La mise en œuvre des politiques :

 

-organiser les secteurs d’activité relevant du poste et contrôler l’atteinte des objectifs,

-veiller à la cohérence de mise en œuvre des politiques publiques au profit des deux publics dans le domaine de l’accueil, de l’évaluation des situations et de l’octroi des prestations,

-organiser et optimiser les moyens dédiés à l’accueil et l’information des usagers relevant des champs personnes âgées et personnes handicapées, en lien notamment avec les Maisons Départementales de la Solidarité,

-développer une organisation unifiée de l’instruction des prestations qui prenne en compte les spécificités des deux publics,

-veiller au déploiement des outils informatiques liés au champ d’intervention et facilitant les échanges d’informations internes au Conseil départemental et entre le Conseil départemental et les partenaires,

-participer à la mise en œuvre du schéma départemental de l’autonomie sur le volet des personnes handicapées (enfants et adultes).

 

2)    En tant que Directeur(trice) du Groupement d’intérêt Public de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (60% ETP):

 

La MDPH (40 agents) est placée sous la tutelle administrative et financière du Conseil Départemental (Direction de l’Autonomie), offre un accès unique aux droits et aux prestations pour les personnes handicapées.

 

Vous piloterez et coordonnerez la stratégie de mise en œuvre des politiques publiques liées au handicap tout en déclinant des actions dans un esprit de service public.

Les missions s’articulent autour des axes suivants :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-diriger les services du GIP en coordination et cohérence avec l'organisation de la collectivité et les orientations politiques préalablement définies,

-définir les besoins en effectifs et les compétences associées pour la direction,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle,

-identifier les besoins de formation collectifs des services et les besoins individuels de ses collaborateurs directs,

-piloter et contrôler le dispositif hygiène, sécurité et santé au travail dans sa direction.

 

Pilotage et coordination budgétaire et financière :

 

-élaborer, contrôler et exécuter le budget spécifique du GIP,

-assurer la coordination budgétaire en lien la Direction de l’autonomie et le Secrétariat Général de la DGA,

-garantir la fiabilité et la sécurité des procédures budgétaires,

-conduire l'analyse financière prospective et élaborer et alimenter les tableaux de bord financiers.

 

La mise en œuvre de la politique liée au handicap sur le territoire départemental :

 

-coordonner la mise en place des outils informatiques dédiés au domaine d’activité (SI Harmonisé, Via Trajectoire, …),

-assurer le déploiement de la Réponse Accompagnée Pour Tous (RAPT),

-préparer la mise en place de la Maison Départementale de l’Autonomie,

-assurer la coordination territoriale des interventions en faveur des personnes handicapées,

-garantir l’accueil, l’information, le conseil et l’accompagnement des usagers,

-permettre l’accès aux prestations de compensation du handicap,

-assurer la gestion du fonds départemental de compensation du handicap,

-préparer et organiser la Commission des Droits et de l’Autonomie,

-préparer et mettre en œuvre les décisions des instances représentatives de la MDPH (COMEX, CT),

-évaluer la qualité du service rendu aux bénéficiaires,

-établir et mettre en œuvre les conventions de partenariat afférentes au champs d’activités,

-développer et maintenir des partenariats internes et externes efficaces (ARS, Etat, Education Nationale, CNSA…).

">

Directeur(trice) adjoint(e) à l’Autonomie / Directeur(trice) MDPH H/F

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

Directeur/trice de multi-accueil collectif H/F

Titulaire, Contractuel | 08/07/2019 | VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

Responsable du service SIAD (soins infirmier à domicile) H/F

Titulaire, Contractuel | 08/07/2019 | VILLE D'AULNAY SOUS BOIS

VILLE DE TAVERNY

COORDONNATEUR PETITE ENFANCE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 19/08/2019 | VILLE DE TAVERNY

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article