Les doctorants relativement épargnés par la crise

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de la recherche

Les docteurs sont avec les ingénieurs et diplômés de la santé et du social, les seuls diplômés de l'enseignement supérieur épargnés par la progression du chômage. Les docteurs diplômés des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'électronique sont ceux qui ont des taux de chômage inférieurs aux autres.

chimie380x254

[Mise à jour : 22/06/2020] Cette étude, publiée en décembre 2015, L'insertion des doctorants sur le marché du travail, avait été réalisée en 2013, en collaboration avec la Direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle (DGESIP) . Elle montre une augmentation du taux d'emploi des titulaires d'un doctorat, par rapport aux autres diplômés issus de l'université. De plus, cette bonne nouvelle vaut surtout pour les docteurs de certaines disciplines.

Moins de chômeurs chez les docteurs 

En 2013, après trois années de vie active, le taux de chômage des docteurs était de 9%. Depuis moins d'une dizaine d'années, cet indicateur est en nette régression puisqu' en 2004, pour les sortants de 2001, il s'élevait à 11%. Désormais, le taux de chômage des docteurs est inférieur à celui des diplômés de master universitaire.

Pourquoi cette progression du taux d'emploi ?

Comment expliquer cette progression du taux d'emploi des docteurs et doctorants dans un contexte général de dégradation de l'emploi des nouveaux diplômés ? On peut y voir l'effort croissant en R&D en France, qui a entraîné une augmentation des effectifs des personnels de recherche, et probablement aussi l'impact des mesures en faveur de l'insertion mises en place au sein des écoles doctorales et des universités. Mais ce bilan doit être nuancé.

Toutes les disciplines ne sont pas logées à la même enseigne

Les principaux bénéficiaires de cette embellie sont les docteurs diplômés des sciences de l'ingénieur, de l'informatique et de l'électronique qui ont des taux de chômage bien inférieurs aux autres.

Au niveau des statuts, la proportion des emplois à durée déterminée (EDD) est en légère augmentation. Trois ans après la sortie de formation initiale, elle atteint 32% pour les diplômés sortis-en 2010 contre 30% pour les sortants de 2007, 27% pour les sortants de 2004 et 26% pour les sortants de 2001. Parmi ces jeunes diplômés, les boursiers CIFRE restent une exception avec un taux stable de 16% d'EDD depuis les précédentes enquêtes.

2.200 euros nets, 3 ans après le diplôme

Trois années après la soutenance de thèse, les diplômés de doctorat ont une part d'emploi de niveau cadre de 93%, un salaire médian de 2 200 euros nets. Mais, la rémunération varie selon les spécialités. L'enquête révèle que les conditions de réalisation de la thèse (laboratoire d'accueil, type de financement) influent nettement sur le type de débouchés.

Insertion professionnelle : la recherche publique avant tout

La recherche publique constitue le débouché le plus important pour les docteurs diplômés en 2010 (48%), la recherche privée arrive en 2e position avec 19%. Les activités professionnelles en dehors de la recherche dans le secteur privé (17 %) et dans le secteur public (15%) constituent un débouché pour un tiers des docteurs. Un équilibre quasiment inchangé depuis la précédente enquête.

Dans un référé du 22 mars 2016, la Cour des comptes juge l'insertion professionnelle des docteurs "décevante", "au regard des moyens investis". Alors que le coût annuel global de la politique publique du doctorat oscille entre "entre 700 millions et 1 milliard d’euros", il s'avère que "le diplôme du doctorat ne protège pas du chômage", assènent les sages de la rue Cambon. La Cour recommande notamment d'encourager les recrutements dans le secteur privé. "L'emploi public ne peut être envisagé comme la seule réponse satisfaisante", écrit-elle.

Elle note par ailleurs que  les universités sont parvenues, avec les réformes conduites depuis 1990, à rendre le doctorat"plus attractif" face à "la concurrence des grandes écoles et des organismes de recherche". Et ce, alors qu'une nouvelle mouture du projet d'arrêté de réforme du doctorat, très controversé par le monde de la recherche, a été présenté en janvier 2016 par le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur Thierry Mandon.

Dans le privé, les docteurs sont mieux payés !

Au final, les docteurs en emploi dans la R&D privée sont les mieux lotis au niveau de la rémunération. Mais seul 1 docteur sur 5 y accède. Les docteurs en emploi dans le privé (32%) apparaissent assez satisfaits de leur situation professionnelle ; ce qui n'est pas le cas des docteurs en emploi dans le public hors recherche. Ces derniers sont moins bien rémunérés, ont un emploi nettement moins stabilisé et apparaissent souvent insatisfaits de leur situation professionnelle.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE SAINT GRATIEN

DIRECTEUR DES ESPACES PUBLICS ET TRANSPORT H/F

Titulaire, Contractuel | 01/07/2020 | VILLE DE SAINT GRATIEN

VILLE DE SAINT GRATIEN

Responsable Voirie Propreté Eclairage Public (H/F)

Titulaire | 01/07/2020 | VILLE DE SAINT GRATIEN

VILLE DE VILLENEUVE LE ROI ACTIF

GESTIONNAIRE DES MARCHES PUBLICS H/F

Titulaire, Contractuel | 01/07/2020 | VILLE DE VILLENEUVE LE ROI

VILLE DE BOISSY SAINT LEGER

DIRECTEUR GENERAL DES SERVICES (H/F)

Titulaire, Contractuel | 01/07/2020 | VILLE DE BOISSY SAINT LEGER

Dossier du mois

Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article