Inégalités hommes-femmes : des DRH de grandes collectivités dénonçent

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Objectif : égalité femmes-hommes dans la fonction publique

Lundi 5 septembre 2016, l’Association des DRH des grandes collectivités a partagé plusieurs constats sur l’égalité ou, plutôt, l'inégalité entre les hommes et les femmes dans la fonction publique territoriale. Plafond de verre et plancher "collant" : des constats… accablants !

action-sociale-ministere-inegalite-pixabay

L’Association des DRH des grandes collectivités territoriales (ADRHGCT) a été auditée par la députée Françoise Descamps-Crosnier, dans le cadre d’une mission parlementaire sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans la fonction publique. Le rapport de cette audition (10 pages) est publié sur le site de l'ADRHGCT.

Hommes-femmes : des rémunérations inégales

Alors que dans la fonction publique territoriale, 60 % environ des fonctionnaires sont des femmes, les hommes gagnent 17,5 % de plus. Les ratios  ne bougent presque pas depuis plusieurs années. Ainsi, selon les chiffres de l'Association des DRH de grandes collectivités :

  • L’écart de salaire net mensuel en équivalent temps plein (ETP) entre les hommes et les femmes dans la fonction publique territoriale (FPT) est de 10,9 %.
  • Il s’accroît avec l’âge : il est de 6,5 % entre 30 et 39 ans, et de 15,5 % à plus de 50 ans.
  • 26 % des femmes ont un diplôme de l’enseignement supérieur, contre 21 % des hommes.
  • Parmi les temps complets, 14,9 % des femmes travaillent à temps partiel, contre seulement 1,6 % des hommes.

>> Retrouvez tous les chiffres liés à l’égalité hommes-femmes dans la fonction publique territoriale

 

Pourquoi ces écarts de salaire ?

"Il pourrait s’agir d’introduire des indicateurs de mesure et d’analyse des conséquences financières (sur le traitement puis sur le montant de la retraite) des ruptures dans les carrières", propose l’association des DRH des grandes collectivités. Et l’association de rappeler que l’accord sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR) prévoit une revalorisation des carrières, prioritairement et principalement des cadres d’emplois où les femmes sont surreprésentées.

>> Lire aussi PPCR : modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations

>> Lire aussi  PPCR : catégories C, grades et échelles indiciaires

>> Lire aussi Accord PPCR, revalorisations pour les catégories C de l’Etat

"De plus, le mécanisme de transfert primes/points qui sous-tend une partie des revalorisations des grilles aura sans doute également un effet positif, dans la mesure où une partie du régime indemnitaire, très hétérogène selon les niveaux de collectivités et les fonctions occupées, bascule dans le traitement indiciaire. » ajoute le rapport. L’effet mécanique attendu, pour les femmes notamment, pourrait être un gain sur les pensions de retraite.

>> Lire aussi Transfert primes-points : une part des primes transformée en point d'indice

Ségrégation et salaires

La ségrégation professionnelle explique, selon le rapport de l’association, "une part importante de l’écart de rémunération au sein de la FPT".

Elle se décomposerait comme suit :

  • 22,6 % dû à la ségrégation entre les filières
  • 16 % dû à la ségrégation entre les cadres d’emplois
  • 12,3 % dû à la ségrégation entre les grades
  • 5 % dû à l’inégale attribution de primes et indemnités
  • 36,5 % dû à la différence de temps de travail
  • 11,6 % de l’écart demeurent inexpliqué.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article