Devenir matelot, avec ou sans concours : 3.500 postes chaque année

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Militaires et civils : les métiers de l'armée

La Marine nationale recrute, chaque année, 3.500 jeunes pour renouveler ses effectifs. Agés de 16 à 30 ans, ces jeunes sont recrutés par ou hors concours, avec ou sans diplôme, pour exercer l'un des 50 métiers de la marine...

ecole-navale-flickr-f-dhennin

La Marine nationale compte 35.327 militaires et 2.659 civils (bilan social 2017 du ministère de la Défense) et plus de 50 métiers, en mer, sur terre et dans les airs, à bord des bâtiments, des sous-marins, en flottille, dans les groupements de fusiliers, en métropole comme en outre-mer. 

Chaque année, elle recrute 3.500 jeunes pour renouveler ses effectifs. La moyenne d'âge des nouvelles recrues est 20 ans, et celle de l'ensemble des effectifs de la Marine 29 ans).

Pour devenir marin, outre des conditions liées à l'âge, vous devez remplir ces conditions préalables :

  • être de nationalité française,
  • jouir de vos droits civiques,
  • être physiquement apte,
  • savoir nager,
  • et avoir effectué votre Journée défense et citoyenneté (JDC), sauf pour l’école des mousses.
  • Pour l'école des mousses, si vous êtes mineur, vous devrez présenter une attestation du consentement de l’autorité parentale (père, mère, tuteurs, représentants légaux).

Il est possible de rejoindre la Marine pour des durées variables :

  • 1 an : ce sont les volontaires, officiers ou non;
  • 4 ans renouvelables pour les matelots;
  • 10 ans renouvelables pour les officiers mariniers. 

 

INTEGRER LA MARINE : LE CRITERE DE L'AGE

Vous êtes âgé de 16 ans à moins de 18 ans

  • Vous intégrez l'Ecole des mousses. Sélection sur dossier, entretien, tests. Niveau d’études requis: classe de troisième ou de seconde. Postulez

Vous êtes âgé de 17 ans à moins de 25 ans

  • Vous pourrez être quartier-maître et matelot, avec un début de carrière comme opérateur. Recrutement sur dossier. Niveau d’études requis : troisième. Ecole des matelots.

Vous êtes âgé de 17 ans à 30 ans

  • Avec un niveau d'études bac à bac+2, recrutement sur dossier pour devenir officier marinier, avec un parcours de technicien et de chef d’équipe.
  • Sur concours ou dossier, après un bac+3, vous pourrez être officier, avec des fonctions de cadre et décideur.

 

Une cinquantaine de métiers proposés

De la bureautique à la restauration en passant par marin pompier de Marseille ou fusilier marin, de nombreux métiers sont accessibles dans la Marine nationale.  Certains métiers sont peu connus, par exemple, navigateur-guetteur : la surveillance des côtes et l’exécution des opérations de navigation. Ou encore le travail sur piste et pont d’envol, plongeur-démineur, musicien de la  flotte…

 

Comment je postule ?

Les marins des centres d’information et de recrutement des forces armées (Cirfa) sont là pour vous orienter. Il y a des centres partout en France. Rendez-vous sur le site de recrutement de la Marine pour postuler :  etremarin.fr.

> Lire aussi : Pourquoi choisir la marine nationale ?


LES ECOLES POUR DEVENIR MARIN

L'Ecole des mousses (niveau troisième à seconde)

L'Ecole des mousses accueille chaque année 220 jeunes de 16 à 17 ans, sans diplôme, ayant le niveau d'étude classe de troisième ou de seconde. Les élèves, sélectionnés sur dossier, ont le statut de militaire. La formation dure une année scolaire et se déroule au centre d’instruction naval de Brest et sur le site de Querqueville, à Cherbourg-en-Contentin.  Elle comprend des enseignements visant à consolider les acquis scolaires et des enseignements militaires, maritimes, sportifs et de sécurité.

A la fin de l'année scolaire, le mousse doit décrocher un brevet s'il veut s'engager pour 4 ans dans la Marine nationale, en qualité de matelot de la flotte

 

L'Ecole des matelots (niveau troisième à bac)

Les futurs quartier-maître et matelot de la flotte reçoivent une formation initiale d'équipage à l'école des matelots. D'une durée de six semaines, elle vise à développer des connaissances de base militaires, maritimes et de sécurité. Suit une formation élémentaire métier sur les sites de Toulon (centre d'instruction de Saint-Mandrier ou base aéronavale Hyères), Cherbourg (Ecole des fourriers à Querqueville) ou Lorient, suivant la spécialité choisie. 

Puis, le matelot est affecté pour une durée de 2 et 4 ans, suivant le type d'affectation et le métier exercé.

Si ses compétences donnent satisfaction, il deviendra quartier-maître de 1re classe, puis de 2e classe (QMF), avant d'être promu officier marinier.

Celui qui ne devient pas officier marinier peut rester matelot de la flotte pendant 9 ans, au maximum. Celui qui préfère quitter la Marine bénéficiera d’un accompagnement professionnel pour l'aider à se reconvertir

> Lire notre article Quelle reconversion professionnelle pour les militaires ?

 

Ecole de Maistrance (sous-officiers) : bac à bac+3

De bac à bac+3, un jeune de 17 à 25 ans peut devenir officier marinier, avec le grade de sous-officier, en signant un contrat de 10 ans. Il commence par une formation initiale de 5 mois à l’Ecole de maistrance, à Brest. Quatre sessions de recrutement ont lieu chaque année, en janvier, mars, septembre et octobre.

Puis, il rejoint une école de "spécialistes" pour y suivre une formation de technicien. Cette formation dure entre 6 et 12 mois (3 ans pour la spécialité d'infirmier). Au total, 26 spécialités et 9 domaines d'activités sont proposés :

  • techniques maritimes,
  • réseaux et télécommunications,
  • électronique-électrotechnique,
  • mécanique,
  • métiers de l'aéronautique,
  • protection défense-sécurité,
  • santé,
  • administration,
  • métiers de bouche.

Chaque année, environ 60 officiers sont recrutés parmi les officiers mariniers, soit près de 30 % du volume annuel de recrutement des officiers. Ces promotions internes s’adressent aux marins âgés de 23 à 40 ans et se font par concours ou sur dossier, pour une carrière complète ou des contrats successifs pouvant aller jusqu’à 20 ans de services.

 

Ecole navale, officier sous contrat ou de carrière: de bac+3 à bac+5 

Les élèves des classes préparatoires aux grandes écoles et les jeunes diplômés de bac + 3 à bac + 5 peuvent devenir officiers, soit sous contrat, soit de carrière.

Formation des officiers sous contrat

La Marine propose à des jeunes à partir de bac +3 d’être officiers sous contrat (contrats de 4 à 8 ans) dans des domaines aussi variés que l’informatique, la communication ou la conduite des opérations maritimes. Jeune diplômé formé en université ou en école, l’officier sous contrat vit dans la Marine une première expérience professionnelle valorisante. Il peut exercer des métiers dans toutes les unités de la Marine (bâtiments de combat, états-majors, commandos…).

De nombreux domaines d’emplois sont proposés : opérations maritimes, mécanique navale, aéronautique, communication, informatique, ressources humaines ou encore sécurité-environnement. Selon le métier choisi, l’officier sous contrat suit une formation spécifique d’une durée variable à l’Ecole navale. Son parcours débute par un premier contrat d’une durée de 4 à 8 ans qui peut être renouvelé (jusqu’à 20 ans pour certains métiers).

Formation des officiers de carrière

L’École navale forme aussi les officiers de carrière, destinés aux fonctions d’encadrement et de commandement au sein des unités opérationnelles (navires de combat, sous-marins, flottilles de l’aéronautique navale, commandos marine).

Les futurs officiers de la marine accèdent à l'Ecole navale par concours, soit :

  • en 1re année après une classe préparatoire scientifique aux grandes écoles (CPGE)
  • en 2e année sur titres pour les étudiants en Master 1 scientifique validé ou en cours d’obtention (universitaires et étudiants en 2ème année d’école d’ingénieur...)
  • en 3e année sur titres pour les étudiants en Master 2 (scientifique ou non) validé ou en cours d’obtention (écoles d’ingénieurs, de commerce, universités...)

La scolarité se concrétise par un diplôme d’ingénieur. A l’issue de sa scolarité, l’officier est affecté dans les forces, mais il peut poursuivre une formation de spécialité (énergie, pilote, plongeur démineur, commando).

 

Le volontariat dans la Marine nationale

La marine propose aux jeunes de 17 à 26 ans des stages rémunérés d’une année, à condition d'avoir un niveau troisième. Leur volontariat débute par une formation initiale de quelques semaines (formations maritime, militaire, sportive et de sécurité), puis pour certains métiers, se poursuit avec une formation complémentaire courte au métier choisi. Ils rejoignent ensuite leur unité.

Pour les volontaires équipage (de la 3e à bac+2), 4 métiers sont possibles :

  1. opérateur "manœuvrier" (conduite de navire)
  2. opérateur machine (conduite de la propulsion et de la production d’énergie) ou opérateur soutien logistique
  3. opérateur service général (gestion, entretien, secrétariat…)
  4. gérant de collectivité (cuisine, service en salle, commis aux vivres)

Pour les volontaires officiers aspirants (de bac + 2 à bac + 5, et plus), les métiers proposés sont nombreux : chef de quart, chargé des ressources humaines, informaticien, psychologue, fusilier marin, chargé de communication…

Perspectives : possibilité de postuler en interne pour un parcours plus long avec le contrat de matelot de la Flotte (engagement sur 4 ans) ou pour intégrer l'Ecole de Maistrance (contrat d'engagement sur 10 ans). Enrichi de cette expérience originale, il peut aussi choisir de poursuivre son parcours dans le civil. • Plus d'infos sur Etremarin.fr/volontariat

 

Soldes dans la Marine nationale

Les militaires perçoivent une solde, non un salaire. Celle-ci dépend du statut de l'engagement : équipage, officier-marinier, officier. Elle est composée d'une part fixe, qui dépend du grade et de l'ancienneté, et de primes, parfois  importantes. A titre indicatif, pour un célibataire sans enfant à charge, au premier échelon :

  • Volontaire matelot : 734 euros (hébergement et nouriture gratuits).
  • Quartier maître de la flotte (QMF) : 1 398 euros (hébergement et nouriture gratuits).
  • Second maitre (jeune second-maitre sortant de l'école de maistrance) : 1.416 euros.
  • Enseigne de vaisseau de 1re classe (jeune officier sortant de l'Ecole navale) : 1.852 euros.

Laure Martin et Christine Cathiard

Ces offres d'emplois peuvent aussi vous intéresser...

> Voir les offres du domaine Armée, défense, personnel militaire

 

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2015

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article