Devenir assistante maternelle, comme Mireille

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de la petite enfance

Mireille, 59 ans, a trouvé sa vocation: assistante maternelle à domicile, un métier de la petite enfance. Bien-être, sécurité et épanouissement de ses petits "protégés" sont ses trois grands objectifs. Elle nous parle de son métier.

assistante-maternelle-portrait-m-fraisse-s-cattiaux

Après avoir travaillé à l'Inspection du travail, à Pôle emploi et dans un cabinet médical, Mireille décide, en 2004, de choisir un métier qui lui plaise vraiment. C'est ainsi qu'elle devient assistante maternelle à domicile pour offrir à des tout-petits tout ce qu'il faut pour partir du bon pied dans la vie...

L’éducation des enfants m’a toujours intéressée. En devenant nounou, j’ai trouvé ma vocation [Mireille, assistante maternelle à domicile]

L'assistante maternelle à domicile accueille chez elle des enfants, que lui confient leurs parents. Elle s’occupe actuellement de trois petits de moins de 2 ans) et d'un enfant qui va à l’école maternelle. Mireille va le chercher tous les midis à l'école. 

"Etant donné mes capacités d’accueil, j’ai la possibilité de garder quatre enfants à temps complet", dit-t-elle. Mais il ne suffit pas d’avoir une grande maison ou un grand appartement pour devenir assistante maternelle, il faut aimer les enfants, être patient avec eux, savoir les éduquer et être organisée. La maison, ou le lieu d’accueil, doit toujours être propre et rangée. Les repas doivent être préparés à l’avance.

Comme Mireille n’accueille pas ces quatre enfants en même temps, elle est habilitée à recevoir d’autres enfants sur certaines plages horaires. C’est pourquoi, depuis la rentrée, elle continue de recevoir un "grand" de 6 ans, l'un de ses anciens protégés qui s'est attaché à elle, et tient à passer le mercredi après-midi avec elle. 

Devenir assistante maternelle

Les objectifs, le contenu, la durée et les modalités de mise en œuvre de la formation obligatoire des assistants maternels agréés sont modifiés par le décret n°2018-903 du 23 octobre 2018. Ce texte est applicable à partir du 1er janvier 2019. En effet, contrairement aux nounous à domicile, les assistantes maternelles sont formées.

 

Préparer les tout-petits à quitter le nid...

"Tout ce que je fais pour ces enfants doit contribuer à les mettre sur les bons rails", considère Mireille. L’assistante maternelle doit être à l’écoute des enfants. "Il faut savoir se mettre au niveau des enfants pour mieux les comprendre." Cela ne veut pas dire qu’elle cède à tous leurs caprices ! L’art est de savoir poser les limites avec douceur et fermeté.

A savoir

L'immense majorité des assistantes maternelles s'occupent des bambins à leur domicile et sont rémunérées par les parents employeurs. Un minorité d'entre elles sont salariées d'une crèche ou autre établissement d'accueil de jeunes enfants. Si elles représentent plus de la moitié des places offertes pour la garde d'enfants de moins de 6 ans, leur nombre à tendance à diminuer, contrairement à d'autres formes de garde, comme les micro-crèches ou maisons d'assistantes maternelles qui se développent fortement.

 

Pourquoi les enfants adorent-ils leur nounou Mireille ? Parce qu'elle aime jouer avec eux. Sa spécialité : jouer des saynètes de théâtre avec des marionnettes.

Préparer les petits à entrer à l’école est aussi l’un des objectifs de Mireille. Tous les 15 jours, Mireille se rend ainsi au relais d’assistantes maternelles de son secteur avec les enfants dont elle a la garde. Elle y retrouve des collègues et leurs enfants. "Cela permet aux enfants de rencontrer d’autres copains et de s’habituer à la collectivité", commente-t-elle. Les jours de beau temps, les enfants ont la chance, aussi, de pouvoir profiter du petit coin de verdure près de la maison.

Quand on accueille un enfant, on accompagne aussi une famille. 

 

Avec les parents, "on forme une équipe pour bien éduquer l’enfant"

La nounou est contactée directement par ses futurs employeurs. Si les conditions horaires correspondent et que le premier contact téléphonique se passe bien, elle les rencontre. "Nous prenons alors le temps de discuter de l’enfant. Très vite, le feeling passe... ou non."

Ils établissent ensemble le contrat qui sera signé par chaque partie, nounou et parents. "Il faut préciser de nombreux points : les sorties avec les enfants, les vacances, les tarifs, les prises en charge de la nounou quand l’enfant est malade, etc. C’est vrai, c’est fastidieux, mais indispensable pour ne pas avoir de déconvenue de part et d’autre", insiste Mireille.

Par la suite, Mireille tient à communiquer régulièrement avec les parents. "Quand on accueille un enfant, on accompagne aussi une famille avec qui il est indispensable d’être en relation", souligne Mireille. La nounou a par ailleurs constaté que beaucoup de parents sont très éloignés géographiquement de leurs familles. La nounou prend ainsi beaucoup d’importance dans la vie des enfants... et de leurs parents !

"Il y a aussi les mamans seules", note-t-elle. "On forme une équipe pour bien éduquer l’enfant", poursuit-elle. Elle se remémore le cas de ce petit garçon passé par une phase anorexique. Une situation très délicate pour la nounou : l’enfant refusait de se nourrir. En discutant avec la maman, elle a compris que cette dernière avait obligé son enfant à manger des courgettes… Depuis, il faisait un blocage. "La puéricultrice m’a aidée. On a beaucoup parlé avec la maman. En 6 mois, on a rétabli la situation", se réjouit Mireille.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Dossier du mois

concours-fonction-publique-hospitaliere

Concours de la fonction publique hospitalière

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK