Ce que pensent les agents hospitaliers de leurs conditions de travail

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : L'amélioration de la qualité de vie au travail (AQVT)

Dans le secteur public de la santé, les professionnels aiment leur travail et se sentent plutôt utiles. Mais ils ressentent une certaine frustration, tant du côté de leur mission de service public, qu'ils pourraient mieux accomplir si les moyens étaient là, que de leur propre évolution professionnelle. C'est ce que révèle le "Baromètre" sur la satisfaction et le bien-être des acteurs de la santé publique réalisé par Emploipublic.fr et La Gazette Santé social, avec la Mutuelle générale des affaires sociales (MGAS).

304 agents de la fonction publique hospitalière ont répondu à un questionnaire, entre la mi-décembre 2013 et la  mi-février 2014, pour le premier Baromètre sur la satisfaction et le bien-être des acteurs de la santé publique, réalisé  par Emploipublic.fr et La Gazette Santé-Social, en partenariat avec la Mutuelle générale des affaires sociales (MGAS).

Intérêt pour le travail et relations avec les usagers - Selon notre enquête, l’intérêt de leur travail est un élément majeur pour les agents. 84 % des répondants l'éprouvent réellement, et c'est là le principal élément qui favorise leur épanouissement professionnel.

[Cliquer sur l'image pour l'agrandir]

 

Par ailleurs, la plupart (91 %) ont le sentiment de faire un travail utile, même si cette appréciation est à nuancer, puisqu'ils ne sont pas convaincus de la remplir aussi bien qu'ils le pourraient. Autre point positif : une forte majorité se dit satisfaite de la reconnaissance de son travail par les usagers et 80 % perçoivent la relation avec ces derniers comme un point facilitant l’exercice de leur activité.

 Selon 78% des agents ayant répondu à nôtre enquête, la qualité des relations avec les membres de leur équipe est un autre point d’appui dans leur travail et est appréciée par 78 % des répondants.

 

Par contre, les agents attendent de leur hiérarchie une meilleure rémunération et une plus grande reconnaissance.

Ils sont près des deux tiers (74 %) à déclarer que la confiance de leur hiérarchie leur facilite l’exercice de leur travail.

Les répondants ressentent cependant une certaine pression de la part de leur hiérarchie, plus importante que celle venant des usagers.

Point noir : l'évolution professionnelle malmenée - Par ailleurs, le développement des parcours professionnels au sein de l’établissement employeur est peu apprécié (52 % non satisfaits), de même que les possibilités de mobilité. Cependant, 67 % des agents jugent positivement le dispositif de formation continue mis en place dans leur établissement, ainsi que l’accès à la formation continue. De plus, une majorité (52 %) perçoit favorablement l’évaluation des compétences, bien que 54 % soient critiques sur le système de notation.

Modérément satisfaits et inquiets  - Si 74 % des répondants se déclarent satisfaits de travailler pour leur établissement, leur satisfaction est très modérée :  seuls 16 % se disent "tout à fait" satisfaits et près d’un quart des répondants ne se disent  "pas satisfaits" d’y travailler.

Exercer une mission de service publique paraît satisfaisant pour 94 % des agents, bien que cela participe peu à leur épanouissement professionnel.

[Cliquer sur l'image pour l'agrandir]

Rendre un service de qualité aux usagers est nettement la mission qu’ils jugent la plus importante, mais les agents hospitaliers ne sont pas totalement convaincus de la remplir.

Plus globalement, seul un tiers des répondants (34 %) déclarent avoir confiance dans l’avenir du service public et seuls 26 % ont confiance dans celui du statut de la fonction hospitalière. Ils ont également des doutes pour leur avenir notamment pour leurs perspectives professionnelles au sein de leur établissement.

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2017

La fonction publique en chiffres - 2017

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article