Bibliothécaires : les métiers évoluent

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Culture, communication, patrimoine

Médiathèques, ludothèques, bibliothèques "hybrides" ou "troisièmes lieux"... La bibliothèque, et ses métiers, poursuit sa mue. Le numérique et la médiation culturelle, informationnelle et sociale se trouvent désormais au coeur des activités de ces agents publics qui oeuvrent pour l'accès aux savoirs de tous. 

bibliothèques

Que ce soit dans une bibliothèque municipale, départementale, nationale ou universitaire, le bibliothécaire reste celui ou celle qui fait le lien entre les ouvrages et les usagers. Ce professionnel de l'accès au savoir accueille et conseille le public. Il assure la conservation du fonds, le classement et la gestion du prêt notamment.

Le bibliothécaire, médiateur numérique, informationnel et social

Dès les années 80, les professionnels de la bibliothèque ont su s'approprier ce que l'on appelait alors les NTIC (nouvelles technologies de l'information et de la communication)". Ils n'ont eu de cesse d'adapter l'offre et les pratiques à la transformation numérique en cours. Bornes pour télécharger des fichiers numériques, kiosques de prêt de livres en libre service, ateliers d'initiation à l'internet, tournois de jeux vidéo...

Outre des connaissances sur les contenus, les outils de sélection et de traitement des documents, le bibliothécaire doit maîtriser des outils numériques et techniques professionnels de plus en plus complexes. Face aux flux exponentiels d'informations (obésinformation), la fonction de médiateur culturel, informationnel et social du bibliothécaire est devenue centrale.

La valeur ajoutée des bibliothécaires est de sélectionner et valoriser les informations par des ressources brutes et nombreuses publiées sur le net. Ils doivent donc être formés à la médiation numérique.

Répondre, aussi, à une demande sociale

Certains publics vont souvent à la bibliothèque pour accéder à leur compte de sécurité sociale Ameli, pour rédiger leur CV ou encore remplir leur déclaration d’impôt. Cette évolution est liée à la demande sociale locale et à un projet politique des autorités locales, notamment lorsque la bibliothèque est le seul lieu d’accès à internet sur le territoire. Les agents tout particulièrement chargés de ces fonctions souvent parfois appelés médiateurs numériques de bibliothèque.

  • Nouveau métier territorial, le coordonnateur réseau (de lecture publique, de services culturels...). Ce professionnel gère les échanges, programme et suit les animations d'un réseau de bibliothèques et autres lieux de lecture publique, à l'échelle d'un territoire, d'une intercommunalité notamment.

Politique de lecture publique: le bibliothécaire, force de proposition auprès des élus

La lecture publique est une compétence obligatoire des départements. Il appartient au conseil départemental d'aider chaque commune et communauté de commune à créer, développer, gérer et animer sa bibliothèque ou médiathèque, voire son réseau de bibliothèques ou médiathèques.

Dans certaines collectivités, les bibliothécaires sont également force de proposition auprès des élus locaux pour bâtir la politique de lecture publique. 

La dimension territoriale de l'offre de service est devenue de plus en plus importante. 

D’ailleurs, à l'échelle des intercommunalité, émergent de nouveaux métiers, comme celui de coordinateurs réseaux (coordonnateur de la lecture publique, coordonnateur de services culturels...), notamment, induisent des compétences en termes d’animation d’équipe, d’organisation du travail, l’objectif étant de construire entre bibliothèques, un projet territorial et managérial.

> Lire aussi : Action culturelle, médiation, des métiers en développement

 

Comment devenir bibliothécaire ?

Les concours, à partir de bac+2

Le métier est accessible uniquement sur concours, à partir du niveau bac+2 pour devenir assistant ou bibliothécaire adjoint, de niveau bac+3 (licence) pour devenir bibliothécaire ou conservateur. 

Certaines associations de bibliothécaires regrettent néanmoins le manque de formation à l’accueil du public qui se diversifie, à la gestion d’équipe ou encore aux questions administratives et territoriales afin de connaître le fonctionnement d’une collectivité territoriale ou de l’élaboration d’un budget communal nécessaires pour l’exercice de leur métier.

Plusieurs options s’offrent aux futurs bibliothécaires pour se préparer aux concours. En deux ans, ils peuvent suivre un DUT information-communication, option métiers du livre et du patrimoine ou un DEUST métiers des bibliothèques et de la documentation.

Ils peuvent aussi faire le choix d’une licence pro métiers du livre, documentation et bibliothèques, s’orienter vers un diplôme de gestionnaire de l'information de l'Ecole de bibliothécaires-documentalistes (EBD) ou un master sciences de l'information et des bibliothèques.

Quelques organismes de formation

Plusieurs types de concours 

Un concours externe est ouvert aux candidats titulaires d'une licence, d'un autre titre ou diplôme classé au moins au niveau II ou d'une qualification reconnue équivalente à l'un de ces titres ou diplômes

Un concours interne est ouvert aux fonctionnaires et agents de l'Etat, des collectivités territoriales ou d'un établissement public en dépendant. Les candidats doivent justifier au 1er janvier de l'année du concours de quatre années de services publics, dont deux années au moins dans un service technique ou bibliothèque mentionnés à l'article 2 du décret ou dans une bibliothèque relevant des collectivités territoriales.

Qui organise les concours ?

> Lire aussi : Concours et métiers de la bibliothèque

> Lire aussi : travailler dans une bibliothèque sans passer de concours

Offres d’emploi en lien avec l’article

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

Responsable socio-éducatif (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 09/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'AUBE

CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE
         

  

 

 

 

 

Au sein de la Direction de l’Autonomie (120 agents) dont les missions sont :

-d’assurer la convergence des politiques publiques en faveur des personnes en situation de perte d’autonomie du fait de l’âge ou du handicap, de fluidifier l’accès aux services et aux droits des personnes âgées dépendantes et aux personnes souffrant de handicap;

-de proposer une organisation de la direction et des services qui garantisse une mise en œuvre articulée des politiques publiques concernées;

-de garantir des modalités de gouvernance adaptées et évolutives aux politiques publiques conduites;

-de gérer les moyens humains dans une logique de gestion prévisionnelle des effectifs et des compétences et les ressources financières dans un cadre renouvelé de contrôle de gestion.

 

Votre rôle s’articulera de la façon suivante :

 

1)    En tant que Directeur(trice) adjoint(e) à l’autonomie, (40% ETP) :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-animer, coordonner et encadrer les services en charge de l’accueil, de l’instruction des prestations et de l’évaluation sociale et médico-sociale des publics relevant du champ personnes âgées et personnes handicapées,

-participer à l’équipe d’encadrement de la Direction Autonomie,

-définir des objectifs collectifs et individuels et évaluer les agents, anticiper les besoins en formation,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle.

 

La mise en œuvre des politiques :

 

-organiser les secteurs d’activité relevant du poste et contrôler l’atteinte des objectifs,

-veiller à la cohérence de mise en œuvre des politiques publiques au profit des deux publics dans le domaine de l’accueil, de l’évaluation des situations et de l’octroi des prestations,

-organiser et optimiser les moyens dédiés à l’accueil et l’information des usagers relevant des champs personnes âgées et personnes handicapées, en lien notamment avec les Maisons Départementales de la Solidarité,

-développer une organisation unifiée de l’instruction des prestations qui prenne en compte les spécificités des deux publics,

-veiller au déploiement des outils informatiques liés au champ d’intervention et facilitant les échanges d’informations internes au Conseil départemental et entre le Conseil départemental et les partenaires,

-participer à la mise en œuvre du schéma départemental de l’autonomie sur le volet des personnes handicapées (enfants et adultes).

 

2)    En tant que Directeur(trice) du Groupement d’intérêt Public de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (60% ETP):

 

La MDPH (40 agents) est placée sous la tutelle administrative et financière du Conseil Départemental (Direction de l’Autonomie), offre un accès unique aux droits et aux prestations pour les personnes handicapées.

 

Vous piloterez et coordonnerez la stratégie de mise en œuvre des politiques publiques liées au handicap tout en déclinant des actions dans un esprit de service public.

Les missions s’articulent autour des axes suivants :

 

L’animation et pilotage : management organisationnel et gestion des ressources humaines :

 

-diriger les services du GIP en coordination et cohérence avec l'organisation de la collectivité et les orientations politiques préalablement définies,

-définir les besoins en effectifs et les compétences associées pour la direction,

-participer à la procédure de recrutement des collaborateurs directs et l’évaluation professionnelle,

-identifier les besoins de formation collectifs des services et les besoins individuels de ses collaborateurs directs,

-piloter et contrôler le dispositif hygiène, sécurité et santé au travail dans sa direction.

 

Pilotage et coordination budgétaire et financière :

 

-élaborer, contrôler et exécuter le budget spécifique du GIP,

-assurer la coordination budgétaire en lien la Direction de l’autonomie et le Secrétariat Général de la DGA,

-garantir la fiabilité et la sécurité des procédures budgétaires,

-conduire l'analyse financière prospective et élaborer et alimenter les tableaux de bord financiers.

 

La mise en œuvre de la politique liée au handicap sur le territoire départemental :

 

-coordonner la mise en place des outils informatiques dédiés au domaine d’activité (SI Harmonisé, Via Trajectoire, …),

-assurer le déploiement de la Réponse Accompagnée Pour Tous (RAPT),

-préparer la mise en place de la Maison Départementale de l’Autonomie,

-assurer la coordination territoriale des interventions en faveur des personnes handicapées,

-garantir l’accueil, l’information, le conseil et l’accompagnement des usagers,

-permettre l’accès aux prestations de compensation du handicap,

-assurer la gestion du fonds départemental de compensation du handicap,

-préparer et organiser la Commission des Droits et de l’Autonomie,

-préparer et mettre en œuvre les décisions des instances représentatives de la MDPH (COMEX, CT),

-évaluer la qualité du service rendu aux bénéficiaires,

-établir et mettre en œuvre les conventions de partenariat afférentes au champs d’activités,

-développer et maintenir des partenariats internes et externes efficaces (ARS, Etat, Education Nationale, CNSA…).

">

Directeur(trice) adjoint(e) à l’Autonomie / Directeur(trice) MDPH H/F

Titulaire, Contractuel | 01/08/2019 | CONSEIL DEPARTEMENTAL D'INDRE ET LOIRE

EPA CHATEAU MUSEE ET DOMAINE NATIONAL VERSAILLES

Chargé de la conservation architecturale du domaine de Versailles (F/H)

Titulaire, Contractuel | 23/07/2019 | EPA CHATEAU MUSEE ET DOMAINE NATIONAL VERSAILLES

VILLE DE PERPIGNAN

DIRECTEUR.TRICE-CONSERVATEUR DU MUSEE D’ART HYACINTHE RIGAUD DE PERPIGNAN (H/F)

Titulaire, Contractuel | 22/07/2019 | VILLE DE PERPIGNAN

Dossier du mois

concours-fonction-publique-3eme-voie

Concours de la fonction publique territoriale : troisièmes concours

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article