Métiers en tension : qui sont les médecins territoriaux?

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Médecins dans la fonction publique

Les médecins territoriaux fonctionnaires encadrent des équipes et assurent, en réseau, la responsabilité de projets de santé publique locaux. La plupart des médecins territoriaux sous contrat exercent, eux, une activité clinique. Dans tous les cas, ces professionnels de santé restent recherchés par les collectivités territoriales, qui peinent à recruter.

medecin-alex-proimos-flickrcc

Médecins territoriaux : des métiers en tension depuis longtemps !

La pénurie médicale qui touche le monde hospitalier et libéral n'épargne pas les collectivités territoriales. Alors que plus de deux tiers des 6 368 médecins territoriaux ont plus de 50 ans, les territoires peinent à attirer de nouvelles recrues. Une cirse démographique qui affecte particulièrement les spécialités exercées au sin des collectivités (pédiatrie, gynécologie, gérontologie, etc.).  Selon une fiche prospective du CNFPT, "les besoins de recrutement dans ce métier sont très importants, car les candidatures manquent et les équipes de médecins travaillent actuellement en sous-effectifs dans les collectivités territoriales. La tension sur ce métier touche par ailleurs tous les secteurs d’activités de la médecine : salariée, libérale et hospitalière. En raison de ces difficultés de recrutement, et pour maintenir une rémunération à la hauteur des compétences demandées, les médecins cliniciens sont majoritairement employés sous contrat".

Une des raisons souvent avancées à la pénurie de médecins territoriaux est l'indigence des salaires proposés. Si le traitement et le statut des médecins territoriaux ont été revalorisés en 2014 et 2017, avec le protocole parcours professionnels, carrières et rémunérations, les salaires mensuels plafonnent en début de carrière à 2 136 euros brut et 5100 au dernier échelon. Un fossé subsiste donc avec les praticiens hospitaliers et libéraux. Aussi, leur statut et leurs traitements ont été revalorisés en 2014. 

Médecins territoriaux : les missions

Les médecins territoriaux ont vocation à diriger les services communaux d'hygiène et de santé, les services départementaux de protection maternelle et infantile (PMI) de l'aide sociale et de santé publique. 

"Deux tiers des médecins territoriaux travaillent dans les conseils généraux, et un tiers dans les grandes villes, dans les services communaux d'hygiène et de santé (SCHS), souligne Viviane Bayad, animatrice du pôle santé du CNFPT. Dans les départements, une grande majorité travaille dans les services de protection maternelle et infantile (PMI) et, de plus en plus, dans la coordination du suivi des personnes âgées/personnes handicapées, au sein des maisons départementales pour personnes handicapées (MDPH) notamment."

Une nouvelle obligation leur incombe depuis la loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l'enfant : chaque collectivité doit désigner, au sein de ses services, un référent "protection de l'enfance", dont les missions ont été précisées par un décret du 7 novembre 2016. Ce professionnel est chargé de coordonner le travail entre les services départementaux (PMI, cellules de recueil, de traitement et d'évaluation es informations préoccupantes) et les médecins libéraux, hospitaliers et de santé scolaire. Cette mesure répond aux réticences des médecins à communiquer à l'Aide sociale à l'enfance (ASE) des informations médicales pouvant être à l'origine de signalements d'enfants en danger. 

>> Lire aussi Les médecins territoriaux, un cadre d'emplois : des métiers différents

>> Lire aussi Les médecins territoriaux en 10 questions, dans la Gazette des communes

 

Témoignage

"Dans la territoriale, nous sommes cadres et médecins à la fois"

Dr Faouzia Perrin, présidente de l'association Méditoriales
et médecin directeur de la santé publique à Grenoble

faouzia-perrin-medecinterritorial"Quel que soit le mode d’exercice des médecins territoriaux, une chose intéressante à noter est qu'il sont à la fois cadres au sein d’une collectivité territoriale et médecins exerçant des missions de santé publique .

Les médecins territoriaux travaillent beaucoup en mode projet et partenarial. C'est le cas, par exemple, des médecins de PMI qui travaillent en réseau avec l’hôpital et les services de l’Etat, notamment, pour le suivi pré- et post-natal.

Dans les villes, les médecins exercent traditionnellement des missions de santé publique dans les services communaux d’hygiène et de santé (SHCS). Il existe également dans une douzaine de villes, à Grenoble notamment, des services de médecine scolaire municipaux qui reprennent les compétences de l’Education nationale en matière de suivi médical dans les écoles primaires.

Mener un projet de santé publique, cela ne s’invente pas, tout comme assurer des missions de cadre A.[...] D'où l'importance de la formation d'intégration.

Environ les trois quarts des médecins titulaires encadrent des équipes, tandis que 90 % des non-titulaires ont une activité clinique. Mais beaucoup ont un profil de poste mixte : encadrement et activité clinique. C'est l'une des raisons pour laquelle leur formation d'intégration est très importante : mener un projet de santé publique cela ne s’invente pas, ne fait pas partie de la formation médicale initiale, tout comme assurer des missions de cadre A."

>> Lire aussi le portrait de Faouzia Perrin, médecin territorial, présidente de Méditoriales et... mère de 5 enfants

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

CAISSE DES ECOLES PARIS 18EME

Directeur/rice de la Caisse des écoles H/F

Titulaire, Contractuel | 27/06/2019 | CAISSE DES ECOLES PARIS 18EME

INFOPRO DIGITAL

Attaché Commercial Sédentaire H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 27/06/2019 | INFOPRO DIGITAL

INFOPRO DIGITAL

 

Recrute par voie statutaire ou contractuelle

DIRECTION DE CRÈCHE

INFIRMIERE PUERICULTRICE (H/F)

Dans le cadre d’emplois des infirmières puéricultrices territoriaux

Depuis plusieurs années, la Ville s’est engagée dans une démarche qualité sur l’accueil des enfants et de leur famille. Cette démarche met en œuvre des organisations permettant à chacun de s’épanouir et de grandir entouré d’équipes pluridisciplinaires ayant un haut niveau de qualification et de professionnalisation. La Petite enfance tient une place privilégiée dans les priorités de la ville, autant d’opportunités pour un épanouissement et une satisfaction professionnelle.

 

En tant que directrice de crèche, vous dirigez et coordonnez l’activité et les ressources d’une structure d’accueil pour des enfants de moins de 4 ans dans le cadre des objectifs du projet municipal de la Petite Enfance et de la réglementation.

    

Missions principales :

  • Garantir la qualité de l’accueil dans l’établissement,
  • Assurer la protection physique et morale des enfants qui lui sont confiés,
  • Organiser et coordonner les moyens et les ressources de sa structure d’accueil,
  • Assurer les astreintes des autres établissements.

 

Activités :

  • Pilotage du projet établissement.
  • Coordination des relations avec les familles.
  • Gestion des équipes et encadrement dans le cadre de la démarche qualité.
  • Gestion administrative et financière

 

">

DIRECTRICE DE CRÈCHE INFIRMIERE PUERICULTRICE (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 27/06/2019 | INFOPRO DIGITAL

CHATOU-1063675.gif

Technicien bâtiment H/F

Titulaire, Contractuel | 26/06/2019 | VILLE DE CHATOU

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article