Devenir médecin territorial : le concours

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Médecins dans la fonction publique

Seuls les titulaires de diplômes, certificats ou autre titre de médecin peuvent se présenter au concours de médecin territorial. Le point sur les conditions d'accès, les épreuves, le recrutement et les différentes formations complémentaires.

etudiants-medecine-flickr-umontreal-ca

 

Accès au concours

Pour se présenter au concours, il faut être titulaire :

  • d'un diplôme, certificat ou autre titre de médecin délivré par un des Etats membres de la communauté européenne ou l'un des autres Etats parties à l'accord sur l'espace économique européen (article L356-2, code de la santé publique)

ou

  • si les missions correspondant aux postes mis au concours l'exigent, d'un diplôme, certificat ou titre de médecin spécialiste délivré conformément aux obligations communautaires par l'un Etats cités ci-dessus (art icle 366, code de la santé publique.

Les épreuves

  • Epreuve écrite d’admissibilité : rédaction d'un rapport, à partir d'un dossier portant sur une situation en relation avec les missions des médecins territoriaux, et notamment la déontologie de la profession (durée : 3 heures ; coefficient 1).
  • Epreuve orale d’admission : entretien avec le jury permettant d'apprécier la motivation du candidat et son aptitude à exercer sa profession dans le cadre des missions dévolues aux médecins territoriaux (durée : 20 min ; coefficient 2).

La réussite au concours ne vaut pas recrutement !

Inscription sur une liste d'aptitude

Les lauréats sont inscrits sur une liste d’aptitude et doivent rechercher un poste.
Lorsqu’ils sont recrutés, ils sont nommés médecins territoriaux de 2e classe stagiaires par l’autorité territoriale investie du pouvoir de nomination.
Le stage dure un an. Au cours de celui-ci, les stagiaires doivent suivre une formation d’intégration à l'Inet (Institut national des études territoriales) d'une durée de cinq jours.

Formations complémentaires

Outre leur formation d’intégration obligatoire, les médecins territoriaux stagiaires peuvent demander à suivre, au cours de leur stage, une formation en santé publique d’une durée d'un an. Celle-ci peut être organisée par voie de convention entre le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) et l’Ecole des hautes études en santé publique.

En outre, lorsqu’ils accèdent à un poste à responsabilité, les médecins territoriaux doivent suivre, dans un délai de six mois à compter de leur affectation sur cet emploi, une formation d’une durée de trois jours (éventuellement portée à dix jours, au maximum, en cas d’accord entre l’agent et l’autorité territoriale dont il relève).

Repère

Depuis la loi "Hôpital, patients, santé, territoires" (HPST) de 2009, le développement professionnel continu (DPC) est obligatoire pour tout professionnel de santé. Le DPC est opérationnel depuis juin 2013. Tous les ans, tout  professionnel doit participer à un programme de DPC.
Selon l'article 59 de la loi, le DPC vise à "l’évaluation des pratiques professionnelles, le perfectionnement des connaissances, l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins ainsi que la prise en compte des priorités de santé publique et de la maîtrise médicalisée des dépenses de santé".

  • Références
  • Décret n°93-399 du 18 mars 1993, relatif aux conditions d'accès et aux modalités d'organisation des concours sur titres pour le recrutement des médecins territoriaux, des psychologues territoriaux, des sages-femmes territoriales et des biologistes, vétérinaires et pharmaciens territoriaux.

Offres d’emploi en lien avec l’article

CAISSE DES ECOLES PARIS 18EME

Directeur/rice de la Caisse des écoles H/F

Titulaire, Contractuel | 27/06/2019 | CAISSE DES ECOLES PARIS 18EME

INFOPRO DIGITAL

Attaché Commercial Sédentaire H/F

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 27/06/2019 | INFOPRO DIGITAL

INFOPRO DIGITAL

 

Recrute par voie statutaire ou contractuelle

DIRECTION DE CRÈCHE

INFIRMIERE PUERICULTRICE (H/F)

Dans le cadre d’emplois des infirmières puéricultrices territoriaux

Depuis plusieurs années, la Ville s’est engagée dans une démarche qualité sur l’accueil des enfants et de leur famille. Cette démarche met en œuvre des organisations permettant à chacun de s’épanouir et de grandir entouré d’équipes pluridisciplinaires ayant un haut niveau de qualification et de professionnalisation. La Petite enfance tient une place privilégiée dans les priorités de la ville, autant d’opportunités pour un épanouissement et une satisfaction professionnelle.

 

En tant que directrice de crèche, vous dirigez et coordonnez l’activité et les ressources d’une structure d’accueil pour des enfants de moins de 4 ans dans le cadre des objectifs du projet municipal de la Petite Enfance et de la réglementation.

    

Missions principales :

  • Garantir la qualité de l’accueil dans l’établissement,
  • Assurer la protection physique et morale des enfants qui lui sont confiés,
  • Organiser et coordonner les moyens et les ressources de sa structure d’accueil,
  • Assurer les astreintes des autres établissements.

 

Activités :

  • Pilotage du projet établissement.
  • Coordination des relations avec les familles.
  • Gestion des équipes et encadrement dans le cadre de la démarche qualité.
  • Gestion administrative et financière

 

">

DIRECTRICE DE CRÈCHE INFIRMIERE PUERICULTRICE (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDI, CDD | 27/06/2019 | INFOPRO DIGITAL

CHATOU-1063675.gif

Technicien bâtiment H/F

Titulaire, Contractuel | 26/06/2019 | VILLE DE CHATOU

Dossier du mois

concours-fonction-publique-3eme-voie

Concours de la fonction publique territoriale : troisièmes concours

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article