L'éducation des tout-petits : une filière d'avenir

Séverine Cattiaux • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de la petite enfance

Vous aimez vous occuper des enfants ? Alors n’hésitez pas à devenir assistante maternelle, puéricultrice ou éducatrice de jeunes enfants : ces métiers ont la cote !

enfants-classe-j-baxter-flickrcc

Les crèches "débordent" de bambins de moins de 3 ans et peinent à recruter du personnel : puéricultrices, auxiliaires de puériculture, éducatrices de jeunes enfants, etc. Les assistantes maternelles, elles, sont submergées de travail. Même si le volume d'heures déclarées par celles-ci diminue un peu depuis 2008,  avec des variantes suivant les départements. Pourquoi ? La "crise" financière de 2008, et la mauvaise santé économique du pays qui perdure depuis a diminué les capacités financières de nombreux parents.

Selon l'enquête "Modes de garde et d'accueil des jeunes enfants" réalisée par la DREES en 2013, plus de la moitié des enfants de moins de 3 ans  (61 %) sont gardés la majeure partie du temps par un de leurs parents. Sinon, l'accueil chez un(e) assistant(e) maternelle agréé(e) est le mode de garde à titre principal le plus fréquent (19 %). Vient ensuite l'accueil en EAJE (établissement d'accueil du jeune enfant), qui concerne 13 % des petits.

 

Principaux recruteurs : les collectivités territoriales

Les communes gèrent 64 % des crèches et 45 % des haltes-garderies. Ces dernières années, les collectivités territoriales sont contraintes de faire appel à du personnel non diplômé (en formation). La loi les oblige toutefois à recruter au moins pour moitié des professionnels diplômés.

Tendance

Former 2 200 personnes par an

Les besoins de professionnels de la petite enfance sont tels que l’organisation de formations supplémentaires devient nécessaire. L'Etat estime qu’il faut former, durant les prochaines années, 2 200 personnes par an, dans les métiers des services à la personne, en particulier des professionnels de la petite enfance.

Cursus courts - Atout incontestable des métiers de la petite enfance : les formations relativement courtes : 12 mois d'études pour préparer le diplôme d’auxiliaire de puériculture ; 2 ans pour le BEP Carrières sanitaires et sociales ou le CAP Petite enfance. Ces deux formations sont proposées par l'Education nationale. Il faudra trois années d’études après le bac pour se former au métier d'éducateur/trice Petite enfance ou à celui de puériculteur/trice.

A noter

Métiers de la petite enfance : où se former ?

Des plates-formes de formation SAP (services à la personne) proposent des formations initiales, continues et de validation des acquis de l'expérience (VAE). Les plateformes se regroupent parfois à l’échelle régionale comme en Ile-de-France.

>> Vous n'avez pas les moyens de vous offrir une formation ? Certaines régions, comme la Picardie proposent des formations gratuites aux demandeurs d’emploi.

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2015

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article