L’assistant de régulation médicale : une formation désormais encadrée

Laure Martin
DOSSIER : Fonction publique hospitalière

Pendant longtemps les Assistants de régulation médicale (ARM) étaient formés sur le tas. Depuis 2020, une formation a été mise en place pour ce métier de la fonction publique hospitalière. 

Hôpital
Le décès de Naomi Musenga à Strasbourg en décembre 2017 a eu pour conséquence la mise en place d’une formation diplômante visant à donner une vraie reconnaissance au métier d’ARM, catégorie B de la FPH. 
 

 La formation  d'ARM

Il existe douze Centre de formation des assistants de régulation médicale (CFARM)  en France, qui dispensent la formation accessible à des candidats de 18 ans l’année d’entrée dans la formation, 
- soit titulaires d’un bac ou d’un diplôme de niveau 4, 
- soit ayant eu une expérience professionnelle de trois ans en continu. 
 
Chaque formation dure dix mois et repose sur le même modèle : 
- 750 heures de théorie  pour développer le sens du raisonnement clinique, apprendre à gérer son stress, comprendre l’anglais et se former aux situations sanitaires exceptionnelles. 
- 750 heures de pratique avec cinq stages d’une semaine de découverte puis quatre stages métier de quatre semaines. Les stages peuvent se dérouler dans les établissements de santé, au SMUR, ou dans les centres d’appels des pompiers ou des forces de l’ordre
L’objectif au travers de cette formation est de permettre aux futurs ARM devenir opérationnels donc rapides, efficaces et capables de mettre en œuvre la bonne réponse en gardant son sang-froid, sa qualité d’écoute et la qualité relationnelle. L’ARM a un rôle déterminant dans le maillon de la chaîne des urgences puisqu’il est le premier interlocuteur de la personne qui appelle le 15. Il écoute et analyse chaque appel en un temps record pour transmettre au médecin les informations clés qui permettront de mobiliser les moyens opérationnels nécessaires et de prendre les bonnes décisions. 
 

L’accès à la formation

L’accès à la formation se fait après une épreuve de sélection : 
- une épreuve d’admissibilité qui permet l’analyse, par les membres du jury, du dossier composé d’une lettre de motivation, d’un curriculum vitae, des pièces justifiant des conditions d’inscription du candidat.
- une épreuve d’admission sous forme d’un entretien, qui révèle l’aptitude et les motivations du candidat à suivre la formation et à devenir ARS. 
Pour les ARM actuellement en poste, et pour les agents de la fonction publique hospitalière intéressés par cette formation et qui remplissent les conditions d’inscription, il leur est conseillé de se rapprocher de leur service de formation. Cette année, les inscriptions se feront uniquement sur dossier en raison de la crise sanitaire.

Offres d’emploi en lien avec l’article

C C DU PAYS DE LA CHATAIGNERAIE

Directeur Général Adjoint h/f

Titulaire, Contractuel | 30/09/2020 | CC DU PAYS DE LA CHATAIGNERAIE

VILLE DE CHAPET

Secrétaire Général(e) H/F

Titulaire, Contractuel | 28/09/2020 | VILLE DE CHAPET

VILLE DE SAINT MAUR DES FOSSES

Directeur d'un multi-accueil (H/F)

Titulaire, Contractuel | 28/09/2020 | VILLE DE SAINT MAUR DES FOSSES

Ville de Saint-Ouen-sur-Seine

RESPONSABLE DU SERVICE REMUNERATION/CARRIERE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 25/09/2020 | Ville de Saint-Ouen-sur-Seine

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article