Ergothérapeute dans la fonction publique

La Rédaction
DOSSIER : Sécurité, défense

Les ergothérapeutes aident les personnes souffrant de troubles fonctionnels, sensoriels, psychiques ou intellectuels. Ils sont de plus en plus nombreux en France et interviennent dans un nombre croissant de secteurs, relevant du secteur public territorial ou hospitalier notamment.

Rééducation

En 2017, la France compte 11.216 ergothérapeutes (6 537 en 2007), dont 87% de femmes. Beaucoup travaillent en Ile-de-France  (2.087 ergothérapeutes) en Auvergne-Rhône-Alpes (1.455 ), dans le Grand-Est (1.047) et en Occitanie (1.103). Ces professionnels du soin et de la rééducation sont et seront de plus en plus nombreux, compte tenu du vieillissement de la population notamment.

La grande majorité des ergothérapeutes sont salariés, les autres exerçant à titre libéral. Selon l'Association nationale française des ergothérapeutes (ANFE), beaucoup d'ergothérapeutes travaillent dans des établissements publics et des établissements PSPH, c'est-à-dire "participant au service public hospitalier".

 

Le diplôme d'Etat d'ergothérapeute : bac+3

Les ergothérapeutes sont titulaires d’un diplôme d’Etat, obtenu après 3 ans d'études après le bac dans l'un des 21 instituts publics ou privés (dans ce dernier cas, les études sont payantes, mais des aides financières de la région sont possibles). Un arrêté du 5 juillet 2010 précise le contenu de la formation et les compétences requises pour obtenir ce diplôme d'Etat.
> En savoir plus : Ergothérapeute : écoles et formation

Le métier : un rôle central dans la rééducation des patients

Selon l'Association nationale française des ergothérapeutes (ANFE), l'ergothérapeute est un "intervenant central dans le processus de réadaptation, d'adaptation et d'intégration sociale des personnes aux prises avec des problèmes de fonctionnement dans leur quotidien".

Parmi ses principales missions, on relève  :

  • évaluer les déficiences, les capacités et les performances motrices, sensitives, sensorielles, cognitives, mentales, psychiques de la personne 
  • analyser les besoins, les habitudes de vie, les facteurs environnementaux, les situations de handicap et poser un diagnostic "ergothérapique"
  • mettre en œuvre des soins et des interventions de rééducation, de réadaptation, de réinsertion, de réhabilitation psychosociale et de psychothérapie visant à réduire et à compenser les altérations et les limitations d’activité
  • développer, restaurer et maintenir l’indépendance, l’autonomie et la participation sociale de la personne
  • préconiser les aides techniques, aides humaines, aides animalières et les modifications de l’environnement matériel, afin de favoriser l’intégration de la personne dans son milieu de vie
  • concevoir et appliquer des appareillages pour la mise en œuvre de ces traitements.

Ses champs d'intervention sont :

  • la neurologie,
  • la traumatologie,
  • la rhumatologie,
  • la pédiatrie,
  • la psychiatrie,
  • la gériatrie,
  • l'oncologie,
  • les maladies infectieuses, dégénératives ou chroniques,
  • les soins palliatifs,
  • les polyhandicaps,
  • la prévention-éducation…

>> Pour en savoir plus : fiche métier ergothérapeute

Ergothérapeute à l'hôpital

Un ergothérapeute à l'hôpital pourra être rattaché au service de rééducation et de réadaptation (plateau technique), ou à une unité mobile de gériatrie, en réanimation pour l'installation du malade et l'aménagement de son environnement, etc. Il travaille non seulement dans la rééducation mais aussi dans la réadaptation, avec le conseil en aides techniques, l'aménagement du lieu de vie.
Un ergothérapeute pourra, par exemple, être amené à installer une sonnette adaptée ou un matelas anti-escarre, superviser la douche d'un patient qui présente un trouble de l'équilibre, installer un système de contrôle de l'environnement (domotique…), etc.  

Côté statut, un nouveau corps classé dans la catégorie A a été créé fin août 2015 dans la fonction publique hospitalière (Décret n°2015-1048). La rémunération obéit à une grille indiciaire spécifique. Ce statut est en vigueur depuis 1er septembre 2015.

Ergothérapeute dans une collectivité territoriale

La profession d’ergothérapeute a élargi son champ de compétence et d'intervention depuis la loi "Handicap" du 11 février 2005, la mise en œuvre du droit à la compensation, et la création des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). On trouve des ergothérapeutes dans la fonction publique territoriale, notamment dans les MDPH et les conseils généraux. Ils vont être chargés de l'évaluation des besoins de compensation du handicap et de la coordination des aides techniques et humaines.

Offres d’emploi en lien avec l’article

VILLE DE TOULOUSE

Chargé-e d'affaires en sciences de la vie (H/F)

Contractuel | 12/11/2019 | TOULOUSE METROPOLE

VILLE DE COMBS LA VILLE

DIRECTEUR(TRICE) CRÈCHE FAMILIALE RIBAMBELLE h/f

Titulaire, Contractuel | 12/11/2019 | VILLE DE COMBS LA VILLE

CCAS DE FREJUS

Médecin Coordonnateur H/F

Titulaire, CDD | 08/11/2019 | CCAS DE FREJUS

VILLE D'ALFORTVILLE

DIRECTEUR(TRICE) D’UN MULTI ACCUEIL CRECHE HALTE (H/F)

Titulaire, Contractuel | 08/11/2019 | VILLE D'ALFORTVILLE

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2015

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article