E2C, Civis, parrainage... : autres dispositifs d'aide pour l'emploi des jeunes

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Trouver un emploi : des aides pour les jeunes

Outre la Garantie jeune, le service civique ou encore l'apprentissage, un certain nombre dispositifs publics sont susceptibles d'aides les jeunes à trouver un emploi. Revue de détail.

ohio-university-library

Les écoles de la deuxième chance (E2C)

> Pour les jeunes sans diplôme, ni qualification

Les E2C permettent aux jeunes de moins de 26 ans sortis du système éducatif sans diplôme, ni qualification professionnelle d’intégrer une école dédiée à la construction de leur projet d’insertion sociale et professionnelle. Les écoles sont créées à l’initiative des collectivités territoriales et des acteurs de l’insertion professionnelle. Elles proposent une mise à niveau ou l’acquisition du français et des mathématiques, et une formation en alternance. Durée du parcours : 4 ans, au maximum.

Les E2C sont présentes dans 18 régions, 48 départements en métropole et 4 ultra-marins. Les plans 2015-2016 prévoient de nouveaux projets d’ouvertures d’E2C sur le territoire métropolitain (Niort, Jura, Doubs, Midi-Pyrénées) et ultra-marin (Guadeloupe, Mayotte). Les ouvertures programmées en 2015 amèneront la capacité d’accueil à 15 155 jeunes.

Pratique

Civis et plates-formes de vocation (PFV)

> Les 16-25 ans ayant un diplôme de niveau inférieur au bac

Pour compléter le contrat d'insertion dans la vie sociale (Civis) et favoriser les propositions d’offres d’emploi ciblées pour les jeunes de 16 à 25 ans, l’Etat a confié à Pôle emploi la mise en place de plateformes de vocation (PFV). Celles-ci permettent d’évaluer les capacités des jeunes au regard de celles attendues dans les secteurs professionnels localement en tension.

Les jeunes de 16-25 ans, en particulier ceux bénéficiant du Civis, sont repérés directement par les missions locales((Les missions locales font partie du service public de l'emploi, comme Pôle emploi avec lequel elles ont d'ailleurs conclu un partenariat. Présentes sur tout le territoire, les 450 missions locales orientent et aident les 16-25 ans qui rencontrent des difficultés d'orientation professionnelle.)) qui les orientent vers une plateforme de vocation lorsque leur projet professionnel est clarifié.  Les plateformes de vocation recourent à la méthode de recrutement par simulation (MRS) pour évaluer les habilités de candidats (notamment jeunes) afin de mettre en relation avec un employeur ceux qui réussissent leur évaluation. La MRS repose donc sur des mises en situation à caractère professionnel permettant d’évaluer, non plus des qualifications, mais des "habiletés".

Le parrainage

> Toute personne rencontrant des difficultés d'insertion professionnelle

Le parrainage s’adresse aux jeunes rencontrant des difficultés dans l’accès ou le retour à l’emploi en raison de leur situation sociale, de leur origine ethnique, de leur lieu d’habitat, de leur faible niveau de formation, d’absence de réseau de relations pour une introduction auprès des employeurs. 

Il s'adresse non seulement les jeunes, mais aussi aux demandeurs d’emploi présentant un faible niveau de formation, travailleurs handicapés, adultes en insertion (bénéficiaires du RSA, chômeurs de longue durée, etc.), seniors ne retrouvant pas d’emploi.

Le parrainage consiste à faire accompagner individuellement des personnes en recherche d’emploi par des bénévoles disposant d’un réseau professionnel actif afin de tirer profit de leur expérience et de leur réseau professionnel. Il ne s'agit pas d'une mesure isolée, le parrainage fait souvent partie d'un parcours d'accompagnement. 

Durée : en principe, neuf mois au maximum

N'oubliez pas... l'apprentissage

  • L'apprentissage est un tremplin efficace pour apprendre un métier et trouver un emploi. Le secteur public propose, de plus en plus, des contrats d'apprentissage, même s'il reste en retard par rapport au privé. >> Lire notre article sur l'apprentissage dans la fonction publique

Le réseau Information jeunesse (IJ)

> Pour tous les jeunes

Ils peuvent trouver des renseignements utiles auprès des structures du réseau Information Jeunesse, aussi bien en matière d’orientation professionnelle et scolaire que de vie quotidienne.  Au total,  258 bureaux information jeunesse et 1 224 points Information jeunesse proposent aux jeunes :

  • un accueil gratuit, anonyme, personnalisé et sans rendez-vous,
  • une documentation thématique en libre consultation,
  • une information sur place, par courrier, par téléphone ou courriel,
  • des antennes mobiles itinérantes : les bus Information Jeunesse,
  • des espaces spécialisés : santé, droit, Europe...

De leur côté, les 27 centres Information jeunesse (CIJ) et centres régionaux Information jeunesse (CRIJ) accueillent et informent également les jeunes, mais ce sont aussi des centres de ressources. Toutes ces structures sont chapeautées par le CIFJ (centre national d'information et de documentation jeunesse,  à Paris. >> Voir la carte du réseau Information jeunesse

Le Fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes (FIPJ)

Le Fonds pour l’insertion professionnelle des jeunes (FIPJ)  finance des actions complémentaires à l’accompagnement personnalisé et renforcé pour les bénéficiaires de 16 à 25 ans, confrontés à l’addition d’obstacles multiples (sociaux, familiaux, culturels et relationnels, etc.).

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2014

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article