Digital : nouveaux métiers, nouvelles compétences

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de l'informatique

Les recrutements liés à la transformation digitale "explosent". Les recruteurs publics et privés se disputent les faveurs de quelque 80.000 profils rares dans le secteur des technologies de l'information. Attirer ces talents doit être la priorité, avertit Vincent Klingbeil, consultant en transformation digitale. 

Digital - web marketin

Grands comptes ou administrations, tous doivent s’interroger sur le risque de rupture ou d’ubérisation, avec une remise en cause de leurs modèles classiques de fonctionnement.

"Les relations des usagers avec leur administration ont déjà commencé à changer, rappelle Vincent Klingbeil, CEO et cofondateur d'Ametix, société de conseil en transformation digitale. "Avec la dématérialisation des échanges, poursuit-il, de nombreuses demandes des usagers se font désormais en ligne. Cela supprime d’ailleurs certains métiers, car tout devient automatisé et les échanges avec les usagers se font sur chat box." 

Nous n'en sommes encore qu’aux prémices, mais toute la technologie est là. Et de nombreuses études disent que 80% des métiers d'aujourd’hui n’existeront plus dans dix ans.

Technologies de l'information: les métiers qui montent...

Cinq catégories de nouveaux métiers émergent dans le domaine des nouvelles technologies et du digital:

  • technologies de l’information (IT),
  • web marketing,
  • data,
  • infrastructures réseaux télécom
  • et top management.

 

Digital : quels sont les profils demandés ?

Une pénurie de 80.000 profils est prévue dans les technologie de l'information d’ici à 2020.

  • Le trafic manager. Il utilise les leviers de web marketing pour rendre le site Internet attractif et augmenter le trafic.
  • L’expert emailing qui envoie des emails à des bases de données très importantes, c’est le cas dans les administrations pour échanger avec leurs administrés.
  • Le growth hacker, couteau suisse du web marketing, qui chercher à activer la croissance par un ensemble de techniques marketing.
  • Le data scientist, qui a du succès, car il collecte et traite les données. Mais les professionnels formés sont rares.

"Une pénurie de 80.000 profils est prévue dans les technologies de l'information d’ici à 2020, rapporte Vincent Klingbeil. La transformation digitale, tout le monde la veut, mais il n’y a pas assez de ressources, en termes de compétences. Compte tenu de cette pénurie, le marché est porteur pour les personnes qui souhaitent s’orienter vers ces métiers. En termes de reconversion, il n’y a pas mieux."

Travailler la marque employeur de l’administration

"Le digital est multisecteur, poursuit Vincent Klingbeil. Les problématiques sont identiques dans le public comme dans le privé. Les administrations doivent se saisir de la question, développer des sites internet et mettre en place une stratégie digitale d’acquisition de trafic. Elles doivent travailler leur marque employeur et leur développement technique, car personne ne veut travailler sur des technologies obsolètes."

Les administrations doivent donc évoluer dans ce domaine, car elles utilisent  des technologies vieillissantes. Adopter de meilleures technologies et effectuer des migrations de système afin de rester dans la course et, surtout, attirer les talents est vital pour elles, car "leurs marques employeurs ne sont pas encore très bien déployées", conclut Vincent Klingbeil. Elles doivent travailler leur attractivité."

> Lire aussi : Secteur public, les métiers du digital qui recrutent

Dossier du mois

concours-fonction-publique-hospitaliere

Concours de la fonction publique hospitalière

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK