Coronavirus : les soignants se préparent au pire, l'armée à la rescousse

Christine Cathiard
DOSSIER : Fonction publique hospitalière

Les hôpitaux de Mulhouse et de Strasbourg sont saturés. Les soignants disent "faire des choix" entre les patients en situation d'urgence en réanimation.  L'armée est arrivée sur place.

infirmière
"On  doit faire des choix, je n'ose plus regarder mes patients dans les yeux" lance Carole, infirmière au CHU de Mulhouse. Mulhouse, Colmar et Strasbourg arrivent à saturation  en  terme d'occupation de lits de réanimation. La raison :  un rassemblement évangéliste qui a répandu le virus comme une traînée de poudre dans le grand Est.Avec 1820 cas et 61 décès, c'est le foyer épidémique.
 

Le cri d'alarme du chef des urgences

 
Six patients de Mulhouse et Colmar ont déjà été transférés à Marseille via un A330 médicalisé de l'armée de l'air, et 6 patients ont été transférés à Bordeaux.Les  CHU ont demandé de l'aide aux autres régions.Sans cette aide ils n'y arriveront pas. Il  y a une semaine c'était le cri d'alarme du chef des urgences de l'hôpital de Mulhouse qui évoquait un "tsunami".
 
 

En ce début de semaine, l'hôpital de campagne de l'armée devrait être opérationnel

 
L'armée est arrivée jeudi  19 mars  : le régiment de Valbonne en charge de l'installation.Les premières tentes étaient dimanche en cours de montage à Mulhouse.  On y croise des  militaires en treillis.  Jamais la phrase  du président Macron "nous sommes  en guerre" n'aura si bien raisonné. Les  travaux ont débuté jeudi 19 mars avec l'installation de grilles sur le parking de l'hôpital Emile Muller :  c'est là que va s'installer l'hôpital militaire, il faut absolument désengorger l'hôpital de Mulhouse.
 

Une centaine de soignants des armées

L'établissement temporaire sera équipé de matériel de ventilation et d'intubation. Cinq modules de six  lits et une centaine de soignants des armées sont là : médecins, infirmiers,  anesthésistes-réanimateurs, épidémiologistes et aides-soignants. Le ministère des armées a avoué que l'opération était lourde et complexe mais prête avant  le 27 mars.
 

C'est Strasbourg désormais qui se trouve en grande difficulté

 
"La semaine prochaine (NDLR : cette semaine)  s'annonce pire", selon le  Pr Jean-Marie Danion, président de la commission médicale  des établissements, pour qui cette situation est "hors-normes". "Hier nous avons vu arriver une nouvelle vague, avec toutes les dix minutes de nouveaux patients (...)" explique le  Pr Pascal Bilbault, responsable des urgences.
 

"On manque de tout"

Dans ces deux hôpitaux, les soignants appellent à l'aide. Marion et Aurélien sont infirmiers : "On manque de tout ; de lunettes de protection, de thermomètres, de solution hydroalcoolique ; je porte un  masque périmé...". Avec 3 masques par soignant et par jour,"il ne nous reste quasiment plus de masques". Le ministère des armées a livré  5 millions de masques le 19 mars.
 

Le privé au secours du public

LVMH s'est mis à produire du gel hydroalcoolique au lieu de parfums. Ce gel est distribué gratuitement. Pernod Ricard donne gracieusement également de l'alcool pour produire du gel hydroalcoolique.  Ergosanté fabrique des masques, 400 par jour, car ils ont du tissu.
La Direction générale de la santé a annoncé l'arrivée de 25 millions de masques. Oui mais quand?

Offres d’emploi en lien avec l’article

GRAND COGNAC COMMUNAUTE DE COMMUNES

Directeur-trice systèmes d’information h/f

Titulaire, Contractuel, CDD | 26/03/2020 | GRAND COGNAC AGGLOMERATION

VILLE DE LA FERTE ALAIS

UN (E) DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES H/F

Titulaire, Contractuel | 25/03/2020 | VILLE DE LA FERTE ALAIS

SMECTOM DU PLANTAUREL

Chargé.e d’étude - Pôle Ingénierie (h/f)

Titulaire, Contractuel | 23/03/2020 | SMECTOM DU PLANTAUREL

VILLE DE LA FERTE ALAIS

Gestionnaire / Responsable comptable et finances H/F

Titulaire, Contractuel | 20/03/2020 | VILLE DE LA FERTE ALAIS

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article