Concours administrateurs territoriaux : quelles nouveautés ?

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Découvrir les concours de la fonction publique

Après la réforme du statut des administrateurs territoriaux, celle des trois concours de recrutement de ces cadres supérieurs de la fonction publique territoriale a été définie en novembre 2015. Elle sera applicable à partir de janvier 2016. Les changements concernent à la fois la nature et le programme des épreuves.

lego-administratif-b-wells

Annoncée en septembre 2015 par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale, les trois concours visant à recruter les administrateurs ont été modifiés par un décret du 16 novembre 2015. Les changements sont applicables aux concours organisés à partir de 2016.

Les administrateurs territoriaux forment un cadre d'emplois qui regroupe les cadres supérieurs de la fonction publique territoriale. Le statut de ces fonctionnaires a été refondu par un décret de 2013, entré en vigueur en deux temps : en septembre 2013, puis en janvier 2014.

Objectif : adapter le recrutement aux besoins des employeurs locaux

La réforme concernent à la fois la nature et le programme des épreuves des trois concours d'administrateurs territoriaux : externe, interne et troisième concours.

Dans tous les cas, les candidats passent d'abord des épreuves écrites d'admissibilité. S'ils sont admissibles, ils subiront alors des épreuves orales d'admission, dites "d’aptitudes professionnelles".

Nouvelles épreuves, nouveaux coefficients

Meilleure connaissance du monde territorial - Les épreuves écrites "nouvelle formule" visent à garantir que les candidats possèdent un "socle de connaissances sur les matières fondamentales (droit public, économie, finances publiques, droit et gestion des collectivités)". Et les épreuves orales à évaluer leur "compréhension des mécanismes qui régissent l’action des collectivités locales". 

Harmonisation des épreuves entre les trois concours - Le décret procède aussi à des modifications des épreuves d’admissibilité et d’admission, ainsi que des coefficients des concours d’administrateurs territoriaux.Les épreuves d’admissibilité sont harmonisées entre les trois concours.

Pour les épreuves d’admission, apparaît une épreuve de mise en situation professionnelle collective (coefficient 2). Et le fameux "grand oral" est désormais remplacé par un "entretien de motivation professionnelle" (coefficient 5). L’épreuve orale de langue vivante étrangère est maintenue, mais avec un choix limité de langues: allemand, anglais, arabe moderne, espagnol ou italien.

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2014

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article