Comment devenir cybergendarme du C3N?

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Les métiers de la sécurité

Piratage, hacking, cybercriminalité... Le dark side du web fait des milliers de victimes chaque mois, toujours plus nombreuses ! Heureusement, le C3N veille...

cybersécurité

Le constat est édifiant : 3.000 nouvelles victimes d'infractions liées à la cybercriminalité sont enregistrées chaque mois par les unités de gendarmerie. Un préjudice de plus de 3,5 millions d’euros, au total, estime-t-on au Centre de lutte contre les criminalités numériques (C3N). Des chiffres qui montrent l’importance de la délinquance numérique et le rôle essentiel du C3N, que nombre d'entre nous pourraient bien avoir envie de rejoindre pour lutter contre ce vrai fléau.

Qui sont les cybergendarmes du C3N?

Le C3N coordonne le réseau Cybergend. Il regroupe près de 2.000 gendarmes qui évoluent dans la sphère de la cybercriminalité, dont les enquêteurs en technologie numérique (N’Tech) et les correspondants en technologie numérique (C’Ntech), sur l’ensemble du territoire métropolitain et ultramarin, de l’unité élémentaire au C3N, en passant par les unités de recherches et les unités spécialisées.

Ce réseau est animé par le département prospective animation territoriale du C3N. Ce dernier harmonise les formations, les équipements, les processus de travail entre tous les membres du réseau et coordonne l’ensemble des investigations numériques lorsque c’est nécessaire. Le réseau permet aussi de rapprocher les gendarmes qui travaillent sur le même sujet à travers la France, sans forcément le savoir.

 

Comment devenir enquêteur N’Tech

Pour devenir enquêteur N’Tech, il faut d’abord devenir gendarme, donc passer le concours de sous-officier. Puis, à l’issue de quelques années en brigade, il faut passer l'examen d’officier de police judiciaire (OPJ, lire l'arrêté de 2016).

Une fois cette étape réussie, le gendarme peut se porter volontaire pour devenir enquêteur N'tech. S’il est sélectionné, il va suivre une formation de quinze mois aux mécanismes et enjeux de la cybercriminalité. Il va aussi apprendre les procédures criminalistiques appliquées aux nouvelles technologies, les techniques de perquisitions en ligne, l'exploitation des informations issues des systèmes d'exploitation, l'analyse des supports de stockage numérique.

  • La première partie de la formation se déroule en alternance au Centre national de formation à la police judiciaire (CNFPJ, à Fontainebleau) et à l'université de Troyes.
  • La seconde partie est un stage en unité de recherches, sous la direction d'un tuteur N'tech.

À l’issue du stage, les lauréats obtiennent une licence professionnelle enquêteur en technologies numériques (N'Tech) et sont affectés en section de recherches ou en brigade départementale de renseignements et d'investigations judiciaires (BDRIJ).

Ils s’engagent alors dans la lutte contre la cybercriminalité : démasquer les cyberdélinquants, prévenir les jeunes et les moins jeunes des dangers de la Toile, explorer des disques durs à la recherche de preuves numériques, traquer les pédophiles du Net sur les forums, les chats et les réseaux sociaux...

Les métiers du digital recrutent dans la fonction publique

La dynamique des recrutements de cadres informaticiens n'est pas près de s'essouffler dans le secteur public... L'Etat complète et précise sa nomenclature des métiers digitaux et embauche des pros de la cybersécurité et autres hackers éthiques. Les grandes collectivités locales essaient de suivre le mouvement, sous budgets contraints. Retrouvez le Top 5 des profils web les plus recherchés dans la fonction publique!

 

Qu’est-ce que la cybercriminalité ?

La cybercriminalité, ou criminalité numérique, recoupe plusieurs champs. Il s’agit, certes, de l’atteinte aux données informatiques, donc du piratage classique et le vol de données. Mais cela inclut aussi les infractions qui utilisent de façon centrale les technologies numériques, telle la diffusion de contenus illicites (pédopornographie, haine raciale, apologie du terrorisme), et les infractions de droit commun, qui utilisent internet de façon annexe, comme les escroqueries aux petites annonces.

Le C3N a donc pour principal défi de réussir la transversalité des moyens de lutte contre les cybercriminels et délinquants, ce qui implique une collaboration entre les équipes techniques et celles chargées des investigations judiciaires, y compris dans les autres divisions du Service central du renseignement criminel (SCRC). Il est d’ailleurs intégré au SCRC.

Le C3N joue un rôle prépondérant en matière d'investigation judiciaire et de renseignement criminel pour identifier des auteurs d'infractions aux  profils très variés, allant du criminel au chef d’entreprise en passant par le collégien désœuvré, les terroristes ou les activistes, connaître leurs modes opératoires, etc.

Offres d’emploi en lien avec l’article

jacqueslalande-1321745.png

Administrateur réseaux systèmes – CDD 1 an (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 16/11/2018 | VILLE DE SAINT JACQUES DE LA LANDE

VILLE DE SOTTEVILLE LES ROUEN

Gardien brigadier de police municipale (H/F)

Titulaire | 16/11/2018 | VILLE DE SOTTEVILLE LES ROUEN

DoubsDepartement new logo-676339.jpg
[email protected] et du projet d’administration [email protected], vous élaborez les orientations stratégiques, fixez et validez les grandes évolutions de la stratégie numérique de la collectivité, en anticipant les évolutions technologiques nécessaires, dans un objectif de développement de l’action publique. Dans un contexte financier contraint, vous optimisez l’ensemble des ressources allouées à votre secteur dans un souci de performance publique. Vous évaluez et préconisez les investissements tout en maîtrisant les risques liés aux systèmes d’information.

Les principales missions de la Direction des Usages du Numérique s’articulent autour de 3 domaines d’intervention :

- Pilotage de la stratégie numérique : Pilotage du développement de l’aménagement numérique et du développement des usages du numérique

- Systèmes d’information internes : Assistance à maitrise d’ouvrage, maitrise d’œuvre, assistance technique, développement et maintien en conditions opérationnelles des logiciels, des infrastructures informatiques et téléphoniques

- Numérique éducatif : Pilotage du développement du numérique éducatif et maintien en conditions opérationnelles des infrastructures informatiques des collèges.

">

Directeur.trice des usages du numérique (h/f)

Titulaire, Contractuel | 13/11/2018 | CONSEIL DEPARTEMENTAL DU DOUBS

VILLE DE CHAMPIGNY SUR MARNE-365020.jpg

Technicien des technologies mobiles et informatiques H/F

Titulaire, Contractuel | 12/11/2018 | VILLE DE CHAMPIGNY SUR MARNE

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2016

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK