Centres de santé : des lieux d’exercice pour les professionnels médicaux et paramédicaux

Laure Martin • mis à jour le
DOSSIER : Médecins dans la fonction publique

Médecins, dentistes, kinés, diététiciens et autres professionnels paramédicaux travaillent dans les centres de santé publics. On en compte environ 1.800 sur le territoire. Mais qu'est-ce qu'un centre de santé, exactement ?

Santé-social

A l'origine, les centres de santé ont pallié l'absence ou la pénurie d’offre de soins de la médecine libérale. Ils se sont peu à peu développés pour proposer différentes activités médicales et/ou paramédicales : polyvalents, infirmiers ou dentaires. 

Les centres de santé : la définition du code de la santé publique

Suivant l''article L6323-1 du code de santé publique, les centres de santé sont
des structures sanitaires de proximité
  • qui pratiquent à la fois des activités de prévention, de diagnostic et de soins
  • au sein du centre ou au domicile du patient.
Ils assurent une prise en charge pluriprofessionnelle, associant des professionnels médicaux et des auxiliaires médicaux. Un centre de santé peut pratiquer, à titre exclusif, des activités de diagnostic.

 

Les centres de santé : une forte identité sociale

Organisés autour de professionnels majoritairement salariés, ils respectent des missions et des obligations définies dans le code de la santé publique. Au premier rang de ces obligations figurent l'application des tarifs conventionnés secteur 1 et le tiers payant. C’est notamment ce qui les distingue des maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), autre forme d’exercice regroupé de professionnels de santé qui exercent, eux, en libéral.

La plupart des centres de santé sont les pionniers d’une médecine attentive aux exclus. Tous respectent des obligations similaires à fort contenu social.

Les centres de santé essaient de répondre aux besoins des territoires et aux attentes des patients. Ils disposent d’une forte identité commune. La plupart sont en effet pionniers d’une médecine attentive aux exclus et tous respectent des obligations similaires à fort contenu social.

Les centres de santé peuvent être gérés par

  • des établissements de santé publics,
  • des établissements privés d’intérêt collectif (ESPIC),
  • des associations, des mutuelles
  • ou encore des structures communales.

Le statut du personnel dépend du mode de gestion du centre. Certains sont salariés de droit public, d'autres salariés soumis au code du travail (privé), d'autres encore fonctionnaires hospitaliers ou fonctionnaires territoriaux.

 

Personnel des centres de santé : des salariés et des fonctionnaires

Pour les professionnels de santé, ces centres répondent aux attentes de ceux qui souhaitent travailler en équipe, de manière coordonnée, qui veulent diversifier leurs activités soignantes et mieux concilier vie professionnelle et vie familiale.

Les praticiens sont de plus en plus demandeurs d’un travail salarié au sein  une structure aux horaires souples, où ils n’ont pas à remplir des tâches administratives, contrairement à ce qu'exige l’exercice libéral.

>> Lire aussi :  Les médecins territoriaux : un cadre d'emplois, des métiers différents

 

Travailler dans un centre de santé municipal ou intercommunal

Parmi les différentes structures, les centres de santé municipaux et intercommunaux sont rattachés à la fonction publique territoriale (FPT). Lorsque les praticiens médicaux ou paramédicaux souhaitent y travailler, plusieurs options s’offrent à eux.

  • S'ils sont fonctionnaires hospitaliers, ils peuvent être détachés dans la FPT.
  • S'ils viennent du privé, ils sont d'abord recrutés en qualité de contractuels, puis passent concours de la fonction publique territoriale, suivi d’un stage d’une semaine. Les lauréats seront par la suite titularisés.

>> Rechercher une offre d'emploi dans le secteur public de la santé

 

Une volonté politique de développer les centres de santé

Si les activités médicales et paramédicales sont financées par la sécurité sociale, nous devons offrir aux praticiens 200 centres et maisons de santé équipées pour qu’ils exercent leur art, service indispensable à la population. Rapport Borloo, avril 2018, page 97.

Dans le cadre de sa stratégie nationale de santé sous la présidence de François Hollande, la ministre de la Santé, Marisol Touraine a rappelé, "l’importance de la place des centres de santé dans l’offre de soins de premier recours et la nécessité de conforter cette place dans les zones urbaines sensibles". Dans son rapport remis au premier ministre Edouard Philippe, le 26 avril 2018, Jean-Louis Borloo, ancien ministre de la ville, préconise de multiplier les centres et les maisons de santé, et d'en améliorer le mode de financement, qui doit être pérenne.

Le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) et le ministère de la Santé avaient d'ailleurs décidé de soutenir les projets de centres de santé, jusqu'en 2016-2017, dans des quartiers particulièrement déficitaires en matière d’offre de soins de premier recours.

A Paris, la municipalité a mis en place, en novembre 2011, le programme Paris Santé afin d’améliorer l’accès aux soins en secteur opposable, notamment en aidant les centres de santé à être plus viables économiquement et à coordonner leurs actions, puis en favorisant les projets d’exercices regroupés par un soutien à l’investissement.

De son côté, l'agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France met à la disposition des gestionnaires actuels ou futurs d'un centre de santé une panoplie d'outils pour les aider à renforcer et à développer ces structures.

Inégalités territoriales

Centres de santé en Ile-de-France : les départements urbains favorisés

  • 43 % des Franciliens (Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne et Val-d’Oise) disposent de 18 % des centres de santé ; 57 % disposent de 82 % des centres de santé.
  • Pour l’offre des soins des centres de santé, les départements urbains sont favorisés : les 4 départements les plus denses (Paris et petite couronne), regroupant 57 % de la population francilienne, concentrent 82 % de ces structures sur seulement 6 % de la superficie de la région francilienne. Source : ARS d'Ile-de-France

     

 

>> Lire aussi : Aide-soignants et infirmiers dans la fonction publique (dossier)

Offres d’emploi en lien avec l’article

jacqueslalande-1321745.png

Administrateur réseaux systèmes – CDD 1 an (H/F)

Titulaire, Contractuel, CDD | 16/11/2018 | VILLE DE SAINT JACQUES DE LA LANDE

CC ESTUAIRE ET SILLON

Assistant(e) RH généraliste H/F

Titulaire, Contractuel | 16/11/2018 | CC ESTUAIRE ET SILLON

VILLE DE SOTTEVILLE LES ROUEN

Gardien brigadier de police municipale (H/F)

Titulaire | 16/11/2018 | VILLE DE SOTTEVILLE LES ROUEN

VIENNE CONDRIEU AGGLOMERATION

Merci d'adresser votre candidature

 

(Lettre de motivation manuscrite, CV avec photo)

 

au plus tard

le 22/12/18

 

à

 

Direction des Ressources Humaines de

Vienne- Condrieu- Agglomération,

Espace Saint Germain – Bâtiment Antarès – 30, avenue du Général Leclerc – BP 263 – 38217 VIENNE Cedex

 

Ou par e-mail à

[email protected]

 

 

 

Missions :

 

  • Conduite de la maîtrise d’ouvrage des grands projets d’investissement de la Communauté d’Agglomération.

A titre d’exemple, les projets en cours sont : maison du festival Jazz à Vienne, plateforme de mobilité territoriale, construction et extension de crèches, extension et modernisation du stade nautique de St Romain en Gal, opérations de rénovation thermique et de mise en accessibilité d’équipements, plateforme logistique embranchée au rail, construction d’un parking en ouvrage, extension d’une halte fluviale, relocalisation d’une pépinière d’entreprise…

 

  • Définition des programmes en lien étroit avec les services utilisateurs

 

  • Coordination avec l’équipe en charge de la maintenance du patrimoine

 

  • Encadrement d’une équipe de techniciens
">

UN INGENIEUR RESPONSABLE DE LA MAITRISE D’OUVRAGE DES OPERATIONS D’INVESTISSEMENT (H/F)

Titulaire, Contractuel | 16/11/2018 | VIENNE CONDRIEU AGGLOMERATION

Dossier du mois

concours-fonction-publique-examen-pro

Concours de la fonction publique territoriale : examens professionnels

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK