Linguistes, analystes, géographes, cartographes... : l'armée recrute

La Rédaction • mis à jour le
DOSSIER : Militaires et civils : les métiers de l'armée

200 postes sont ouverts. La Direction du renseignement militaire recrute des officiers, des sous-officiers et des militaires du rang, mais également des civils, qu’ils soient fonctionnaires ou contractuels. Pas forcément besoin de concours, donc, pour exercer ces métiers dont on entend peu parler !

drm-recrute

[Mise à jour : 18/12/2015] La Direction du renseignement militaire propose un panel de métiers très étendu, que vous ayez un diplôme ou non, dans le cœur de métier du renseignement, dans ses bureaux ou bien dans des fonctions plus techniques ou de soutien.

Elle propose pas moins de 200 postes. La DRM est localisés sur trois sites, à Paris, Creil et Strasbourg. La majeure partie de ses effectifs  est vouée au renseignement, l'autre partie assure, elle, le soutien humain, technique et logistique, spécialisé et indispensable à la mission principale.

Des linguistes

La Direction générale des services des armées recherche des linguistes pour des postes de traducteurs et d'exploitants linguistes. Elle organise donc systématiquement des tests de langue. Les langues prioritaires sont celles des zones de "l'arc de crise". Une notion géopololitique qui concernait initialement le monde musulman, mais qui s'est progressivement étendue... Si vous êtes intéressé, envoyez vos CV et lettre de motivation à cette adresse postale :  Ministère de la Défense, case n°51 - AP 202, 1, place Joffre, 75700 Paris SP 07 . Pour contacter la Direction du renseignement militaire: [email protected]

Voici quelques exemples de métiers qui recrutent, et dont vous ne soupçonniez peut-être même pas l’existence.

Des spécialistes du renseignement "images"

Il peut s’agir des interprètes d’images, des professionnels capables d’interpréter les moindres détails des images et de leur donner une signification, ou des officiers hiérarchisateurs qui assurent la programmation opérationnelle nationale des satellites d’observation de la défense.

Des spécialistes du renseignement électromagnétique

Ils sont opérateurs d’écoute, analystes de réseaux ou de signaux, linguistes spécialisés... Leur mission, globalement, est de transcrire en français des interceptions réalisées sur toute la largeur du spectre électromagnétique.

Des traitants/exploitants des domaines géostratégiques

Sous cet intitulé un peu obscur se cachent des hommes et des femmes qui évaluent les intentions, à l’étranger, des Etats et des groupes armés et les risques d’éclosion de crise.

  • Certains, en charge d’évaluer les capacités militaires, assurent le suivi des équipements en nombre et en performance, des activités et de l’emploi des forces, des doctrines, ainsi que des organisations.
  • D'autres sont spécialisés dans la prolifération des armes de destruction massive, dans les systèmes énergétiques et de télécommunications, dans les activités spatiales, les industries de défense et la dissémination des armes.

Des dizaines d'autres métiers

Informaticien, développeur, conseiller juridique, webmestre, chargé de prévention, photographe, traducteur, gestionnaire RH, spécialiste en formation renseignement ou technique, traitant administratif… les métiers de la Direction du renseignement militaire  sont très nombreux.

Témoignage métier

 

Dossier du mois

concours-ville-paris

Concours de la Ville de Paris

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article