Coronavirus : les policiers dénoncent le manque de masques, 5650 déjà malades

Christine Cathiard
DOSSIER : Fonction publique de l'Etat

Ils menacent d’exercer leur droit de retrait s’ils n’obtiennent pas de masques rapidement. 5650 policiers sont déjà atteints du coronavirus. Ils craignent de devenir vecteur du virus.

police
“Où sont ces putains de masque” c’est le cri de guerre de Fabien Vanhemelryck, Secrétaire Général du syndicat Alliance, sur France Inter. Idem pour Benoît Barret, du syndicat Alliance également. Interviewé par BFM TV il décrit : “cela fait plusieurs jours qu’on se bat. C’est hallucinant. On nous parle de guerre mais on n’a pas de masque sauf si la personne en face est malade.” 
 
 
 

La police va finir par devenir vecteur du virus!

 
 
 
“La police va finir par devenir vecteur du virus!” ajoute-t-il. “Il faut stopper cette situation. Nous demandons à ce que chaque policier porte un masque. Si rapidement, dans la journée, nous n’avons pas de masque, nous exercerons notre droit de retrait”. Ils demandent aussi des gants et du gel antibactérien.
 
 
 

5650 policiers atteints du coronavirus

 
 
 
“Si les policiers sont malades demain, qui va exercer la paix sur le territoire? Les policiers espagnols ou italiens eux portent un masque...A Chateauroux, un homme a craché au visage d’un collègue en disant qu’il était contaminé hier soir. Il faut absolument stopper cela!”
 
 
 

On nous crache au visage !

 
 
 
Rocco Contento, secrétaire départemental Paris de l'unité SGP Police l'a déclaré samedi 21 mars : "650 policiers sont confinés à Paris avec les symptômes du coronavirus et 5000 en France. Avec les gestes barrière, ça ne suffira pas : un contrôle peut vite dégénérer. Depuis hier, cela devient de plus en plus dur, de plus en plus de personnes sont réfractaires aux contrôles. Avant-hier encore des collègues se sont fait cracher dessus. Il faut agir vite sinon ça va être la catastrophe."
 
 
 

Les syndicats réclament aussi des tests de dépistage

 
 
 
Par voie de communiqué, le SNUITAM FSU branche du Ministère de l’intérieur a déclaré que, devant les nouvelles mesures prises par le gouvernement pour la lutte contre la propagation du coronavirus, les policiers se trouvaient “en première ligne pour faire appliquer les mesures de confinement.” 
 
Le syndicat est inquiet pour “l’ensemble des collègues qui interviennent sans moyens de protection notamment une absence totale de masques et de gants”. Le syndicat demande à ce que tous les personnels en contact avec la population soient dotés de moyens (masques, gants…).
 
Le syndicat souhaite également qu’un suivi médical de prévention obligatoire soit mis en place et que “des tests au coronavirus soient effectués toutes les semaines sur l’ensemble des personnels qu’ils soient administratifs, actifs ou de la police scientifique jusqu’à ce que tout danger soit écarté”.
 
 

 

 

 

Offres d’emploi en lien avec l’article

GRAND COGNAC COMMUNAUTE DE COMMUNES

Directeur-trice systèmes d’information h/f

Titulaire, Contractuel, CDD | 26/03/2020 | GRAND COGNAC AGGLOMERATION

VILLE DE LA FERTE ALAIS

UN (E) DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES H/F

Titulaire, Contractuel | 25/03/2020 | VILLE DE LA FERTE ALAIS

SMECTOM DU PLANTAUREL

Chargé.e d’étude - Pôle Ingénierie (h/f)

Titulaire, Contractuel | 23/03/2020 | SMECTOM DU PLANTAUREL

VILLE DE LA FERTE ALAIS

Gestionnaire / Responsable comptable et finances H/F

Titulaire, Contractuel | 20/03/2020 | VILLE DE LA FERTE ALAIS

Dossier du mois

concours-fonction-publique-hospitaliere

Concours de la fonction publique hospitalière

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article