Le service de renseignement français recrute

Julie Krazowsky
DOSSIER : Les métiers de la sécurité

Vous avez toujours rêver de faire partie du prestigieux service de recrutement français. C'est le moment de tenter votre chance. La DGSI recrute en masse. 

 

Renseignement militaire
Pas moins de1200 recrutements seront effectués d’ici 2024 par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). En cause ? Des métiers qui se diversifient avec les nouvelles technologies. Après l’Agence nationale de la cybersécurité (ANSSI) qui n’hésite plus à communiquer sur sa recherche d’experts en sécurité informatique ou même la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), c’est maintenant au tour du prestigieux service de renseignement, chef de file du contre espionnage, de lancer ouvertement une campagne de recrutement.
 
Celle-ci s’inscrit dans la continuité du plan de renforcement des forces de sécurité intérieure annoncé par Emmanuel Macron après son élection, soit 10 000 embauches promises d’ici à 2022. Cette initiative inédite, pour une institution qui cultive habituellement le secret, s’affiche depuis le début du mois en ligne sur son compte LinkedIn via une vidéo de promotion mais aussi des brochures de présentation, un partenariat avec des pôles universitaires ou des écoles supérieures.
 
La DGSI a noué des liens avec deux écoles d’ingénieurs en informatique, l’Epita et l’Esiea. Parmi les profils chassés, en concurrence d’ailleurs avec le secteur privé, on trouve des analystes pour l’exploitation des données, des spécialistes des systèmes d’information, de la cybersécurité et du big data. La direction puisera en outre dans son vivier de policiers pour dénicher des enquêteurs…Mais pas que ! La menace s’étant internationalisée, le service cherche également des traducteurs dans des langues diverses ; arabe, persan, chinois, Russe et certains dialectes africains.
 
Le parcours de recrutement, qui s’étale sur huit à dix mois, reste cependant contraignant. Il inclut également une enquête de sécurité poussée et une nécessaire évaluation psychologique. Les candidats, sauf quelques rares exceptions, doivent avoir la nationalité française, être stables psychologiquement et surtout animés par la volonté de servir leur pays. Pour attirer ces perles rares l’institution ne peut compter sur l’attrait de ses salaires qui restent bien inférieurs au secteur privé. Elle met alors en avant la qualité de vie, les avantages de la fonction et le « sens » lié à ces fonctions.
 

Offres d’emploi en lien avec l’article

RH PARTNERS

RESPONSABLE DES AFFAIRES FINANCIERES ET PATRIMONIALES h/f

Titulaire, Contractuel | 22/01/2020 | Groupement Hospitalier de la Haute-Saône

AMUE

Juriste spécialisé.e dans les marchés publics H/F

Titulaire, CDD | 26/02/2020 | AMUE

Université Paris-Est Créteil Val de Marne-368970.jpg

Responsable du pôle trésorerie recherche et apprentissage - Agence comptable H/F

Titulaire, Contractuel | 21/02/2020 | UNIVERSITE DE PARIS EST CRETEIL / UPEC

Université Paris-Est Créteil Val de Marne-368970.jpg

Adjoint.e en gestion administrative - Santé H/F

Contractuel, CDD | 21/02/2020 | UNIVERSITE DE PARIS EST CRETEIL / UPEC

Dossier du mois

Les chiffres clés de la fonction publique en 2014

La fonction publique en chiffres - 2015

DÉPOSEZ VOTRE CV et rejoignez la première CVthèque de l’emploi public !

J'ajoute mon cv Pas encore de cv ?

Les concours en lien avec l’article